CONNAÎTRE & HONORER LE NOM DE DIEU

Malachie 3.16 : Alors ceux qui craignent l'Éternel se parlèrent l'un à l'autre ; L'Éternel fut attentif, et il écouta ; Et un livre de souvenir fut écrit devant lui Pour ceux qui craignent l'Éternel Et qui honorent son Nom.

Je ne sais pas si vous pouvez imaginer la scène que décrit le prophète Malachie ici, mais je la trouve remarquable ! Nous apprenons que Dieu écoute attentivement ceux qui parlent de lui. Cela signifie que le Seigneur est intéressé par ce que nous pouvons dire à son sujet. C’est très important parce que les chrétiens parlent de Dieu, soit entre eux, soit à d’autres personnes. Dans notre texte il est davantage question d’un partage entre croyants, alors qu’ils se parlent mutuellement de Dieu.

Le Seigneur écoute donc avec une grande attention, car il veut savoir ce qu’on pense de lui, comment on le perçoit et qu’est-ce qu’on croit à son sujet. Souvenez-vous que nous retrouvons cette attitude chez Jésus pendant l’exercice de son ministère. Nous lisons en effet dans Mc 8.27 : Jésus s'en alla, avec ses disciples, dans les villages de Césarée de Philippe, et il leur posa en chemin cette question : Qui dit-on que je suis ? Jésus, étant l’image de Dieu, veut savoir ce que l’on dit sur lui, alors il écoute…


Mais notre verset dit plus encore : « Et un livre de souvenir fut écrit devant lui », ce qui veut dire que Dieu garde des traces de ce qu’il entend, et il établit un document légal, comme un mémorial, en faveur de ceux qui honorent son Nom. Le verbe hébreu traduit par honorer signifie « réfléchir, penser à et estimer ». Le Nom en hébreu désigne « la réputation, la renommée et la gloire ». Donc, Dieu est attentif à ceux qui réfléchissent et pensent à sa renommée, qui estiment sa gloire et qui en parlent entre eux lorsqu’ils font référence à son Nom.


Il y a ici une leçon importante à retenir : quand nous prononçons le Nom de Dieu, nous témoignons de la connaissance que nous avons de lui. Cela nous amène à la question suivante : Que savons-nous du Nom de Dieu et comment en parlons-nous ? La connaissance d’un individu commence par la connaissance de son nom. Si je vous demande : « Connai