LÀ OÙ TOUT COMMENCE : LA NOUVELLE NAISSANCE N°1

Mis à jour : mars 20


Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. (Ro 12.2)

Nous avons répondu à la première question concernant le pourquoi de la transformation, nous entreprenons maintenant de répondre à la seconde question qui s’intéresse au comment de ce changement.


Il nous faut poser la base de cette transformation, sans laquelle tout ce qui sera dit par la suite n’aura aucun sens. Elle commence à un point précis que nous pouvons nommer : « la nouvelle naissance ». Dans cette étude, nous allons répondre à trois questions :


· Pourquoi la nouvelle naissance est-elle importante ?

· Comment a lieu la nouvelle naissance ?

· Quels sont les signes que la nouvelle naissance s’est produite ?


1. Pourquoi la nouvelle naissance est-elle importante ?


Pourquoi parler de « naissance », et de surcroît, la qualifier de « nouvelle » ? A cela, nous pouvons donner deux réponses :


· Tout comme la naissance marque le début de la vie d’un être humain dans ce monde, de même, la « nouvelle naissance » indique le commencement de la vie dans la communion avec Dieu.


· Elle est qualifiée de « nouvelle » parce qu’elle ne concerne pas le corps physique, mais l’esprit de l’homme, qui est la partie éternelle de l’être humain. Elle est donc « nouvelle » parce qu’elle rend capable d’avoir accès à la vie spirituelle, tout comme la naissance physique donne accès à la vie naturelle.


Pour bien saisir ce que nous venons de dire, il faut comprendre la différence entre les divers degrés ou règnes de vie. Voici comment on les présente habituellement, du plus bas au plus haut :

1) La vie minérale : les pierres, qui sont inertes et n’ont pas de vie.

2) La vie végétale : les plantes, qui possèdent la vie et peuvent la perdre.

3) La vue animale : les animaux qui, en plus de perdre la vie, peuvent se déplacer, chasser, s’accoupler et se reproduire.

4) La vie humaine : les hommes qui, en plus des caractéristiques que nous trouvons chez les animaux, possèdent la parole, l’intelligence et la créativité.


Cependant, au-dessus de ces quatre formes de vie, il en existe une cinquième, de qualité totalement différente et à laquelle seuls les humains peuvent prétendre : la vie spirituelle.

La Bible la désigne par les expressions : « la vie » ou « la vie éternelle ». Celle-ci n’appartient qu’à ceux et celles qui deviennent enfants de Dieu par adoption, par la foi en son Fils unique Jésus-Christ ! Voici ce qu’en dit la Bible :


« Je suis venu pour que les humains aient la vie et l'aient en abondance » (Jn 10.10). Jésus déclare que le but précis de sa venue c’est de donner la vieen abondance. Il ne parlait pas de la vie naturelle physique, mais de la vie spirituelle.


« Celui qui a le Fils a cette vie ; celui qui n'a pas le Fils de Dieu n'a pas la vie » (1 Jn 5.12). Il est ici question de celui qui, tout en étant vivant physiquement, peut avoir ou ne pas avoir la vie. Donc, il s’agit bien d’une vie de nature différente de celle que nous possédons naturellement en naissant dans le monde.


Oui, vraiment, je vous l’assure : celui qui écoute ce que je dis et qui place sa confiance dans le Père qui m’a envoyé, possède, dès à présent, la vie Éternelle et il ne sera pas condamné ; il est déjà passé de la mort À la vie. (Jn 5.24 Le Semeur).

Cette vie va au-delà de la vie physique, et nous pouvons la posséder dès maintenant. Remarquons aussi que dans ce verset l’ordre est renversé, car il ne s’agit pas de la vie naturelle, mais de la vie spirituelle. C’est pourquoi il est dit « de la mort à la vie », et non « de la vie à la mort », ce qui serait logique s’il s’agissait de la vie physique.


Quand nous recevons cette vie spirituelle, nous devenons des enfants de Dieu. Il ne suffit pas d’aller à l’église et d’accomplir des devoirs religieux, il faut encore recevoir la vie spirituelle en naissant de Dieu. Voici ce que dit Jn 1.12-13 Le Semeur :


12 Certains pourtant l’ont accueilli ; ils ont cru en lui. A tous ceux-là, il a accordé le privilège de devenir enfants de Dieu.


13 Ce n’est pas par une naissance naturelle, ni sous l’impulsion d’un désir, ou encore par la volonté d’un homme, qu’ils le sont devenus ; mais c’est de Dieu qu’ils sont nés.


Notons que nous devons devenir enfants de Dieu, ce qui indique que ce n’est pas spontané. Ce n’est pas une naissance naturelle, mais spirituelle.


Pour que cela se produise, il faut deux choses : accueillir le Christ dans son cœur, et croire en lui, c’est-à-dire dans sa personne – le seul sauveur – et dans son œuvre – sa mort et sa résurrection. Ainsi, il n’y a pas de vie spirituelle sans « nouvelle naissance », c’est ce qui rend cette dernière si importante.


2. Comment a lieu la nouvelle naissance ?


Par cette question, nous voulons savoir quel est le processus de la nouvelle naissance. La réponse nous est donnée par Jésus, lorsqu’il en a parlé avec Nicodème dans Jn 3.5-8. Lisons à partir de la version Parole Vivante :


5 Vraiment, je te l’assure, reprend Jésus, à moins de renaître d’eau et d’Esprit, personne ne peut entrer dans le Royaume de Dieu.


6 La naissance naturelle ne transmet que la vie humaine naturelle. Seule une naissance spirituelle peut transmettre la vie de l’Esprit.


7 Ne sois donc pas surpris si je t’ai dit : Il vous faut tous passer par cette nouvelle naissance.


8 Le vent souffle où il veut, tu en entends le bruit, mais tu ne sais ni d’où il vient ni où il va. De même, tu ne saurais dire comment un homme renaît du souffle de l’Esprit.


Il y aurait beaucoup de choses à dire sur ce passage, mais nous n’allons retenir que deux vérités fondamentales concernant la nouvelle naissance :


Premièrement, la nouvelle naissance consiste dans une purification spirituelle de notre vie, opérée par le Saint-Esprit. C’est ce qui est signifié par l’expression « renaître d’eau et d’Esprit ».

Jésus se sert d’une expression que les juifs de son époque comprenaient et qui faisaient allusion à la purification intérieure de l’âme par la puissance de l’Esprit de Dieu.


Dans beaucoup de textes de la Bible, que ce soit l’Ancien ou le Nouveau Testament, l’eau est un symbole de purification. Voici comment en parle le prophète Ezéchiel : « Je verserai sur vous l’eau pure qui vous purifiera…Je mettrai en vous mon Esprit, je vous rendrai ainsi capables d’obéir à mes lois… » (Ez 36.25 ; 27).


Ces paroles ont un écho dans ce que dit Paul dans Tit 3.5 (Version Parole de Vie) : « Et il nous a sauvés, non pas à cause des actions justes que nous avons pu faire, mais parce qu'il a eu pitié de nous. Il nous a sauvés par le bain de la nouvelle naissance et par l'Esprit Saint qui nous donne une vie nouvelle ».


Ici, la nouvelle naissance est désignée par un bain, ce qui est une référence directe à l’action purifiante de l’eau. J’attire votre attention sur le lien étroit que l’apôtre établit entre être sauvés, la nouvelle naissance et la vie nouvelle.


Ces trois expressions désignent la même réalité spirituelle de la régénération, et celle-ci consiste dans une purification intérieure. Tout ceci est réalisé par l’Esprit Saint, ce qui nous amène à la seconde vérité fondamentale.


A bientôt pour la suite...