top of page

QUATRE VÉRITÉS POUR CULTIVER L'ESPÉRANCE

J’attire votre attention sur cette exhortation qui se trouve dans 1 P 3.15 : Mais sanctifiez dans vos cœurs Christ le Seigneur, étant toujours prêts à vous défendre, avec douceur et respect, devant quiconque vous demande raison de l'espérance qui est en vous.


Nous, les chrétiens, devrions être un peuple connu pour son espérance, mais pour une grande partie d’entre nous, l’évangile que nous entendons semaines après semaines, a fait de nous un peuple non pas rempli d’espérance, mais de vœux pieux. Nous devrions être forts dans la foi, mais le christianisme « blingbling » de notre époque, faible en vraie spiritualité, nous a affaiblis en nous privant de convictions profondes et solides.

Si vous ressentez la désillusion d’une vie chrétienne en dents de scie, d’une vie caractérisée par la déficience spirituelle, la bonne nouvelle est que Dieu vous offre une espérance vivante basée sur sa grâce souveraine. C’est ce que nous apprennent les passages suivants :

1 P 1.3 : Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ, qui, selon sa grande miséricorde, nous a régénérés, pour une espérance vivante, par la résurrection de Jésus Christ d'entre les morts.

2 Th 2.16 : Que notre Seigneur Jésus Christ lui-même, et Dieu notre Père, qui nous a aimés, et qui nous a donné par sa grâce une consolation éternelle et une bonne espérance.


Dans une des lettres de nouvelles que reçoivent tous ceux qui sont inscrits sur notre site, j’ai récemment partagé une belle définition de l’espérance. Permettez-moi de la citer ici : « l'espérance est une corde qui nous relie à une vérité pas encore vécue ». Le mot clé de cette définition est « vérité ». Si notre espérance repose sur un mensonge, ce n’est pas de l’espérance, c’est un simple désir ou un vœux pieux...


Si nous attachons notre espérance à autre chose que la vérité, et plus particulièrement la vérité révélée par Dieu dans sa Parole, nous serons probablement déçus. Notre espérance est proportionnelle à la vérité à laquelle elle est reliée. Jésus n’a-t-il pas dit dans Jn 8.32 : Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira ? Ce dont ont besoin les chrétiens aujourd’hui, ce n’est pas d’entendre des sermons, mais d’être ensemencés de la vérité de Dieu !


Ce n’est pas parce que chaque semaine un pasteur cite des textes de la Bible dans ses prédications, que vous entendez la vérité... Oh non ! Ce n’est pas la quantité de versets bibliques que vous entendez ou lisez, mais la révélation que le Saint-Esprit vous communique pour vous élever spirituellement, qui constitue la vérité. Récemment, un croyant m’avouait qu’il a quitté son église pentecôtiste parce qu’il continuait d’entendre les mêmes sermons sans saveurs dimanche après dimanche, et qu’il ne supportait plus la stagnation spirituelle dans laquelle était coincée son assemblée depuis de nombreuses années. Je tiens à dire qu’il a eu parfaitement raison de s’en aller, car trop d’églises locales sont devenues des églises « bocal » : on tourne en rond et on y meurt...


Dans cet article, je voudrais partager avec vous quatre vérités qui vous aideront à cultiver une espérance vivante comme le dit Pierre (1 P 1.3). Etudiez et méditez ces vérités. Laissez-les prendre racine dans votre cœur et vous découvrirez une nouvelle énergie dans votre spiritualité.


1. Votre Père vous aime tendrement

Savez-vous que Dieu vous a adopté pour que vous deveniez un membre de sa famille ? Vous n’êtes pas un soldat ou un serviteur, mais vous êtes un fils bien-aimé de Dieu. Et en tant qu’enfant de Dieu, il a répandu dans votre cœur une espérance qui ne vous décevra pas.

Ro 5.5 : Or, l'espérance ne trompe point, parce que l'amour de Dieu est répandu dans nos cœurs par le Saint Esprit qui nous a été donné.


Ecoutez ceci : ne demandez pas à Dieu de vous donner de l'espérance, demandez-lui de vous révéler son amour. Pourquoi ? Parce que l’amour de Dieu est la source de l’espérance ! Si vous avez la révélation de l’amour de Dieu, vous ferez l’expérience de l’espérance vivante dans votre cœur.


Connaître l’amour de Dieu, en avoir la révélation, c'est savoir que vous pouvez faire confiance à votre Père. Il a promis de prendre soin de vous, de veiller sur vous, de pourvoir à tous vos besoins, alors attendez-vous à de bonnes choses de sa part, car il vous aime d’un tendre amour paternel. N’oubliez pas que Dieu – et je parle du Dieu Trinitaire – a tout mis en œuvre afin d’avoir une famille qui partagerait son intimité et son amour.


Vous savez, Dieu le Père, Abba, n'est pas votre ennemi ! Il n’est pas en train de vous surveiller pour vous punir à la moindre faute. Non ! Il pose sur vous un regard chargé d’affection paternelle, désireux de vous prendre dans ses bras et de vous bénir avec générosité. C’est la religion qui nous a brossé un tableau négatif du « Dieu juge sévère », mais ce n’est pas ce qu’il est. Dieu est votre Père, et il vous aime au-delà de ce que vous pourriez concevoir. Nous avons besoin d'un nouveau type de relation avec le Père, une relation qui chasse la peur, la méfiance, l'anxiété et la culpabilité, une relation qui nous permet d'être remplis d’espérance, de joie, de confiance et de compassion.


2. Rien ne peut vous séparer de son amour

Dans ce monde, vous pouvez souffrir de vos erreurs. Vous pouvez être licencié, rejeté, trahi, etc. Mais votre Père ne vous rejettera jamais, même lorsque vous faites un mauvais choix. Sa grâce est plus grande que votre péché, et son amour supérieur à votre infidélité. L’apôtre Paul dit dans Ro 8.38-39 :

38 Car j'ai l'assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir,

39 ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu manifesté en Jésus Christ notre Seigneur.


Paul était tellement convaincu de l'amour de Dieu, qu’il était certain que rien, absolument rien, ne pouvait s’interposer entre nous et cet amour. Il nous faut aussi faire confiance à son amour pour nous, nous y accrocher et ne jamais l'oublier. Tout le reste passera, mais son amour pour nous durera pour toujours. C'est la seule chose à laquelle vous pouvez réellement vous accrocher. Que viennent les crises, les épreuves, les pandémies, les échecs, etc. Rien, absolument rien, ne pourrait vous séparer du tendre amour que votre Père ressent pour vous !


3. En Christ, vous êtes éternellement en sécurité

Lorsque vous connaîtrez l'amour de votre Père céleste et que vous serez convaincu de votre union avec le Christ, vous n'aurez plus peur de tomber ou d'être rejeté. Le croyant qui a reçu la révélation de son union avec le Seigneur aura une forte espérance, car l'avenir du Seigneur est son avenir. Notez ce que dit Col 1.27 : Dieu a voulu faire connaître quelle est la glorieuse richesse de ce mystère parmi les païens, savoir : Christ en vous, l'espérance de la gloire. Il est important de comprendre ceci : vous êtes unis à Christ et partagez ce que le Père a prévu pour lui. Je le répète : l'avenir du Seigneur est votre avenir. Puisque Jésus est éternellement en sécurité, vous êtes éternellement en sécurité. Paul le dit cette façon dans 1 Co 1.8-9 :

8 Il vous affermira aussi jusqu'à la fin, pour que vous soyez irréprochables au jour de notre Seigneur Jésus Christ.

9 Dieu est fidèle, lui qui vous a appelés à la communion de son Fils, Jésus Christ notre Seigneur.


Charles Spurgeon, le célèbre prédicateur baptiste du 19ème siècle a parlé de notre communion avec Jésus en ces termes : « Appuyez-vous fermement sur cette communion avec le Fils de Dieu à laquelle vous avez été appelé, car en elle seule est toute votre espérance. Tant que vous serez uni à celui à qui appartiennent les cieux et la terre, jamais vous ne pourrez faire faillite...Dans une telle association, vous êtes au-dessus des fluctuations du présent, des incertitudes de l’avenir et du bouleversement final de toutes choses. Dieu vous a appelé à la communion avec son Fils Jésus-Christ. Par cet acte de sa souveraineté, il vous a mis sous une sauvegarde infaillible. » Relisez ces paroles, et méditez-les lentement pour les assimiler au plus profond de votre âme. Et pour finir, voici la quatrième vérité :


4. Dieu vous aide dans votre impuissance

Quelqu’un pourrait dire : « Tout cela, c’est très beau Eric, mais je dois payer mes factures et nourrir mes enfants. Comment ces vérités peuvent-elles m’aider aujourd’hui ? ». Oh, combien je comprends votre questionnement ! Et vous avez raison de souligner cette réalité à laquelle nous sommes confrontés au quotidien. Comment l’espérance peut-elle nous aider à faire face à nos nombreux besoins ? Regardez ce que Paul a dit dans 2 Th 2.16-17 :

16 Que notre Seigneur Jésus Christ lui-même, et Dieu notre Père, qui nous a aimés, et qui nous a donné par sa grâce une consolation éternelle et une bonne espérance,

17 consolent vos cœurs, et vous affermissent en toute bonne œuvre et en toute bonne parole !


Notez comment Paul associe l’amour du Père, la grâce, la consolation, l’espérance et l’affermissement. Ne pensez pas que Dieu soit indifférent aux défis que vous rencontrez chaque jour. Il sait exactement quels sont vos besoins du quotidien, et comment ils peuvent vous inquiéter. Lisez le Sermon sur la montagne (Mt 5-7) et vous verrez que Jésus parle à des gens anxieux. Que fait-il ? Il leur donne de l'espérance. Regardez ce qu’il dit dans Mt 6.25-26 :

25 C'est pourquoi je vous dis : Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps, de quoi vous serez vêtus. La vie n'est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement ?

26 Regardez les oiseaux du ciel : ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n'amassent rien dans des greniers ; et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu'eux ?


Si vous avez un besoin aujourd'hui, rappelez-vous combien votre Père prend soin des oiseaux du ciel. Or, vous valez beaucoup plus qu’eux ! Ne vous plaignez pas à Dieu de votre problème. Au lieu de cela, parlez à vos besoins – oui, vous avez bien lu ! – parlez à vos besoins de la bonté de votre Père céleste qui prend soin de vous, rappelez-leur qu’ils sont sous la souveraineté du Dieu très haut, créateur du monde visible et invisible, Seigneur de gloire, celui qui est, qui était et qui revient, puis regardez comment ces besoins sont pourvus... Alléluia !


Dieu se servira de différents canaux pour vous venir en aide dans votre impuissance. Vous aurez une idée brillante, vous rencontrerez une personne précise, une occasion inattendue s’offrira à vous, etc. Bref, les évènements et les gens se mettront à bouger en votre faveur ! Sachez que c’est votre Père qui est le chef d’orchestre de cette nouvelle mélodie qui se mettra à jouer pour ensoleiller votre vie...


Nourrissez l’espérance vivante qui est en vous. Vivez à partir de cette espérance. Appliquez-vous à connaître votre Seigneur. Ne vous contentez pas d’une pratique religieuse, mais connaissez le cœur d’amour de votre Père. Méditez sur ces quatre vérités, et donnez à votre âme une ancre solide afin de ne plus être déstabilisé par un monde incertain. Vous êtes un enfant de Dieu. Vous êtes connectés à la source de toute vie. Appréciez-le et soyez béni au Nom de Jésus !


A bientôt...



Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page