top of page

SOMMES-NOUS PRÊTS POUR UN DEPART IMMINENT ?

L'enlèvement est un événement glorieux au cours duquel le Christ descendra du ciel, les morts en Christ seront ressuscités et les disciples vivants recevront instantanément un corps glorifié. Les deux groupes seront enlevés pour rencontrer le Christ dans les airs et être ramenés au ciel (Cf. 1 Th 4.13-17 ; Jn 14.1-3 ; 1 Co 15.51-54). Cela signifie qu'une génération de chrétiens n’expérimentera jamais la mort physique !


L'enlèvement sera un événement instantané, d’une rapidité telle que Paul déclare qu’il se fera « en un instant, en un clin d'œil » (1 Co 15.52). Le mot instant traduit le grec « atomos » qui a donné « atome » en français, c’est-à-dire quelque chose d’indivisible, qu’on ne peut couper en deux tant il est minuscule. Cela signifie que le laps de temps que durera l’enlèvement sera si court, qu’on ne pourrait même pas le diviser.

Et pour bien signaler l’extrême vitesse à laquelle aura lieu cet enlèvement, Paul ajoute qu’il durera le temps d’un clin d’œil. Personne ne pourra dire « Oh ! Nous sommes en train d’être enlevés… » Non, cela ira plus vite que la vitesse de la pensée ! Un instant, les chrétiens seront sur terre dans leur corps mortel, et l'instant d'après, l’espace d’un clin d’œil, ils rencontreront le Christ dans les nuages, transformés instantanément et transférés dans leur corps glorifié. Cet événement sera si incroyable que L'apôtre Paul le qualifie de « mystère ». Voici ce qu’il écrit dans 1 Co 15.51-52 :

51 Voici, je vous dis un mystère : nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés,

52 en un instant, en un clin d'œil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés.


Un mystère, au sens biblique du terme, est une vérité qui ne peut être discernée par une simple investigation humaine, mais qui nécessite une révélation spéciale de la part de Dieu. En général, ce mot fait référence à une vérité qui était inconnue sous l’ancienne alliance, mais qui nous est maintenant révélée par Dieu (Cf. Mt 13.17 ; Col 1.26). Par exemple, la doctrine de la résurrection était connue à l'époque de l'Ancien Testament (Cf. Job 19.25-27 ; Ps 49.16 ; Es 26.19 ; Da 12.2), mais la doctrine de l'enlèvement n'a été révélée qu'à l'époque du Nouveau Testament (Cf. 1 Th 4.13-17 ; 1 Co 15.50-52 ; Ap 3.11).


Jésus lui-même a parlé de l'enlèvement dans ses enseignements prophétiques. Les chapitres quatorze à seize de l’Evangile selon Jean contiennent le discours de Jésus dans la Chambre Haute. Dans Jn 14.1-3, Jésus nous donne une étonnante prophétie de l'enlèvement :

1 Que votre cœur ne se trouble point. Croyez en Dieu, et croyez en moi.

2 Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n'était pas, je vous l'aurais dit. Je vais vous préparer une place.

3 Et, lorsque je m'en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi.


Savez-vous que ces versets constituent la première révélation de la Bible sur l'enlèvement ? Il est significatif que cette première révélation sorte de la bouche même de Jésus qui promet de revenir pour emmener les siens au ciel. Il exhorte les disciples à ne pas se laisser troubler. Puisqu'ils font confiance au Père, ils doivent également faire confiance au Christ, dont la puissance a été démontrée par ses nombreux miracles. Après s'être présenté comme la source de la paix, Jésus parle de sa venue pour les transporter au ciel. En d’autres termes, ils ne doivent pas s'inquiéter de son départ, car il reviendra les chercher plus tard.


Ce monde devient de plus en plus fou, mais nous n'avons pas besoin de nous inquiéter. Pourquoi ? Parce que nous connaissons le Prince de la paix : Jésus-Christ ! Il est la source de notre paix, et la paix qu'il nous donne ne dépend pas des circonstances. Jésus a dit : Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre cœur ne se trouble point, et ne s'alarme point. (Jn 14.27). Nous n'avons pas à craindre. C'est d'autant plus vrai que nous savons que le Christ viendra nous chercher lors de l'enlèvement. Nous ne savons pas précisément quand il viendra nous chercher, mais la certitude de son retour est un gage de sécurité.


L'Écriture présente le Christ comme l'époux (Cf. Jn 3.29) et l'Église comme son épouse (Cf. Ap 19.7). La toile de fond de cette image est ancrée dans les mariages hébreux, qui se déroulaient en trois phases. Dans un premier temps, il y avait les fiançailles. C’était un engagement contraignant, souvent pris un an ou plus avant le mariage par les parents de la mariée et du marié, après quoi le fiancé allait préparer un endroit dans la maison de son père afin que sa future femme puisse venir le rejoindre pour y vivre.


Dans un second temps, l'époux venait chercher sa fiancée. Et enfin, dans un troisième temps, il y avait le mariage, qui pouvaient durer plusieurs jours. Ces trois phases sont présentes dans la relation du Seigneur avec l'Église qui est sa fiancée (Cf. 2 Co 11.2), et elles sont particulièrement pertinentes pour notre compréhension de l'enseignement du Christ sur l'enlèvement dans Jn 14.1-3. Notons les trois vérités suivantes :

  1. Lorsque des individus parviennent au salut par la main aimante et souveraine du Père, ils font partie de l'Eglise (la future épouse) (Cf. Jn 6.44 ; 65). Pendant ce temps, le Christ (le futur Époux) est au ciel, préparant une place pour sa fiancée afin qu'elle vienne le rejoindre dans la maison de son Père (Cf. Jn 14.2).

  2. L'Époux (Jésus-Christ) viendra un jour chercher son épouse (lors de l'enlèvement) et l'emmènera au ciel, où il lui a préparée une place (Cf. Jn 14.3).

  3. Le mariage, à proprement parlé, aura lieu au ciel avant la seconde venue de Christ sur terre (Cf. Ap 19.6-16).


Nous pouvons également souligner trois autres parallèles entre les mariages hébreux et la relation qui unit Christ à son Eglise.

  1. Tout comme les mariés juifs payaient un prix d'achat pour établir l'alliance du mariage, de la même façon, Jésus a payé un prix d'achat pour l'Église (Cf. 1 Co 6.20).

  2. Tout comme l'épouse juive était sanctifiée ou mise à part dans l'attente de son époux (on appelait cela le « qiddoushin », un acte légale pendant lequel le fiancé s’adressait à sa fiancée en prononçant la phrase suivante : « Tu es sanctifiée à moi selon la loi de Moïse »), de la même façon l'Église est sanctifiée ou mise à part pour le Christ, son futur Époux (Cf. Ep 5.25-27 ; 1 Co 1.2 ; 6.11 ; He 10.10 ; 13.12).

  3. De même qu'une épouse juive ignorait le moment exact où son époux viendrait la chercher, de la même façon l'Église ignore le moment exact où Jésus viendra pour l’enlever (Cf. Mt 25.13), bien qu'il s'agisse d'un événement imminent. Il pourrait en réalité se produire à tout moment.


Il est intéressant de voir à quel point les enseignements de Jésus sur l'enlèvement sont similaires à ceux de l'apôtre Paul. Il suffit de comparer les paroles prophétiques de Jésus dans Jn 14.1-3 avec les paroles prophétiques de Paul dans 1 Th 4.13-18, pour constater les similitudes :

  1. Dans Jn 14.3 Jésus dit « je reviendrai », ce qui implique manifestement une descente à partir du royaume céleste. De même, dans 1 Th 4.16, Paul dit que le Christ « descendra du ciel ».

  2. Dans Jn 14.3, Jésus dit « je vous prendrai avec moi ». De même dans 1 Th 4.17, Paul dit que les croyants seront « enlevés…à la rencontre du Seigneur dans les airs ».

  3. Dans Jn 14.3, Jésus dit aux disciples « afin que là où je suis vous y soyez aussi ». Dans 1 Th 4.17, Paul affirme que « nous serons toujours avec le Seigneur ».

  4. Dans Jn 14.1, Jésus dit aux disciples « Que votre cœur ne se trouble point ». Dans 1 Th 4.18, Paul dit aux croyants « Consolez-vous donc les uns les autres par ces paroles ».


Bien sûr, il n'est pas surprenant qu'il y ait de telles similitudes entre les enseignements de Jésus et ceux de Paul. Après tout, Jésus lui-même a affirmé au sujet de Paul : « Cet homme est un instrument que j'ai choisi, pour porter mon nom devant les nations » (Ac 9.15), ce qui inclut le message de Christ. Or, l'enlèvement faisant partie du message du Christ, il est normal que Paul l’enseigne. Je conclurai par une simple question : Sommes-nous prêts pour un départ imminent, afin d’aller à la rencontre du Seigneur dans les airs ?


A bientôt…



Posts récents

Voir tout

2 Comments


Amen . Três edifiant . Gloire a Dieu pour cette supreme revelation qu'Il nous a donné de la part de Notre Sauveur et Redempteur Jesus Christ qui est Notre Esperance et notre force . Que Dieu te te benisse cher...

Like

Bonjour Monsieur,

Il est vraisemblable que les fiançailles se manifestent par une effusion du Saint-Esprit, de sorte que les disciples soient prévenus et se préparent au ravissement pendant plusieurs jours, peut-être. Quant à la résurrection elle-même, elle sera immédiate comme le dit Paul. Mais je pense que la manifestation du Seigneur dans le ciel, qui sera visible par toutes les nations, durera plusieurs heures.

Voici le fruit d'une étude biblique sur la question : https://odysee.com/@Royaume-de-Dieu:f/Le-ravissement-de-l%27Eglise-et-l%27Apocalypse:5?r=7bzxsDuWYc5vDmWFANoemHFq1Tk3AV14

Que le Seigneur vous bénisse.

Salutations distinguées.

Like
bottom of page