top of page

VOTRE VÉRITABLE IDENTITÉ EN CHRIST

La vie chrétienne n'est pas facile à comprendre, parce qu’elle n’est pas une vie religieuse, or, c’est ainsi qu’elle est trop souvent présentée. L'église, dans son ensemble, fonctionne malheureusement d'une manière qui permet aux gens d'être paresseux, de ne pas chercher la vérité et de se contenter d’une existence faite de traditions humaines. La vie d'un chrétien devrait être un voyage continu de découverte et de progression spirituelle. Cependant, beaucoup de croyants reçoivent une nourriture biblique à faible teneur spirituelle, et semblent s'installer dans une vie de frustration et de complaisance. Ils se satisfont de juste croire en Jésus...et d’être prêt pour le ciel.

Mais est-ce tout ce que contient l’Evangile : un billet pour le paradis ? Je ne le crois pas, et ce n’est pas ce que la Bible dit. Paul déclare dans Ro 8.19 : Aussi la création attend-elle avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu. Cela signifie que toute la création attend de façon intense que la gloire de Dieu, qui se trouve déjà à l’intérieur des chrétiens régénérés, soit manifestée ouvertement. Comprenez-vous ce que cela implique pour vous et pour moi ? Nous ne sommes pas destinés à seulement exprimer une croyance religieuse, en nous dirigeant tranquillement vers le ciel. Non ! Nous sommes appelés à révéler la gloire de Dieu que nous avons dans notre esprit.


La question est : comment y parvenir ? Si vous vous intéressez au sujet, et que vous écoutez ce qui peut se dire ici et là, vous entendrez des choses comme : il faut un puissant réveil, il faut une mobilisation plus grande dans le combat spirituel, il faut une nouvelle effusion du Saint-Esprit, il faut un mouvement mondial de jeûne et prière, etc. Les réponses peuvent se multiplier, mais laissez-moi vous proposer une autre voie que nous ne devrions pas négliger. Une voie qui me semble être en accord avec le but des lettres du Nouveau Testament. Selon vous, quel est ce but ? A quoi servent tous les écrits apostoliques ? Certainement pas à organiser la religion chrétienne, avec des dogmes et des rituels. Non, absolument pas ! Toutes les épîtres du Nouveau Testament ont pour objectif de nous aider à saisir notre véritable identité en Christ.


Voilà la clé manquante des chrétiens d’aujourd’hui : connaître, comprendre, assimiler et appliquer à leur quotidien les réalités de leur identité en Jésus. Je vous propose d’explorer certaines facettes de notre nouvelle identité spirituelle. La première d’entre elle ne va pas vous laisser indifférent, car elle va à l’encontre de ce que vous pensez probablement à votre sujet : vous êtes parfait ! Oui, vous avez bien lu, et je ne me suis pas trompé : vous êtes parfait ! Nous le sommes tous, si nous sommes unis à Jésus par la foi. Je suppose qu’une telle affirmation nécessite une explication ? Eh bien, permettez-moi de vous la fournir dans cet article.


L'idée que nous sommes déjà parfaits peut vous être étrangère, mais cela ne signifie pas qu'elle n'est pas vraie. Tout comme de nombreuses personnes qui vivent dans ce monde n'ont pas conscience du salut qui est possible par le Christ, de même les croyants qui mènent une vie chrétienne, n'en ont pas conscience non plus. Ils ignorent que grâce au Saint-Esprit qui habite en eux, ils sont déjà complets et équipés pour toute bonne œuvre que Dieu a prévue pour eux (Cf. 2 T 3.17). Nous sommes encore nombreux à ignorer que nous sommes constitués d'un esprit, d'une âme et d'un corps. Lorsque le Saint-Esprit entre en nous et commence à résider à l’intérieur de nous, notre esprit est rendu parfait.


À partir de ce moment-là, Dieu nous voit comme il a vu son propre Fils lorsqu'il était sur terre : parfait. Beaucoup d’entre vous pourriez dire que les péchés que vous commettez chaque jour ou chaque semaine, annulent l'affirmation selon laquelle vous seriez parfaits. Mais savez-vous que l'Écriture déclare sans aucune ambiguïté que les fils et les filles de Dieu sont parfaits pour toujours ? En voici la preuve dans He 10.14 : Car, par une seule offrande, il a amené à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés. Quand notre esprit est renouvelé par la Saint-Esprit lorsque nous naissons de nouveau, à ce moment précis nous sommes rendus parfaits pour toujours. Maintenant, comprenez que c’est au niveau de notre esprit que nous sommes rendus parfaits, pas à celui de notre corps et de notre âme. Et nous ne serons pas plus parfaits en esprit que nous ne le sommes déjà, grâce à la sanctification rendue possible par l’offrande de Jésus à la croix. Regardez ce que déclare l’épitre aux Hébreux un peu plus loin, dans le douzième chapitre, aux v.22-23 :

22 Mais vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant, la Jérusalem céleste, des myriades qui forment le chœur des anges,

23 de l'assemblé des premiers-nés inscrits dans les cieux, du juge qui est le Dieu de tous, des ESPRITS DES JUSTES PARVENUS A LA PERFECTION.


Quand un individu nait de nouveau par la puissance régénératrice du Saint-Esprit, il est connecté aux réalités spirituelles inhérentes au Royaume de Dieu dans lequel il est entré. Ce texte cite quelques-unes de ces réalités, parmi lesquelles se trouvent les esprits des justes parvenus à la perfection. Nous voyons donc que lorsque nous entrons dans le Royaume de Dieu, notre esprit est rendu parfait. Il ne va pas le devenir avec le temps, il l’est déjà car, de toute façon, nous n’aurions pas accès au Royaume de Dieu si notre esprit n’était pas rendu parfait par la nouvelle naissance (Cf. Jn 3.3-5).


De nombreux individus prêchent, organisent des conférences et écrivent des livres sur la façon dont on peut recevoir une nouvelle onction et une nouvelle puissance. Les chrétiens passent alors d'un séminaire de formation à un autre au titre plus flamboyant, d’un best-seller à un autre d’un nouveau pasteur star, pensant que c'est ce qui va renforcer leur vie spirituelle. Je ne dis pas que c’est mal d’assister à des séminaires et de lire de bons ouvrages d’enseignement, mais ne leur donnons pas un pouvoir qu’ils n’ont pas : celui de doter les croyants de tout ce qu'ils ont déjà. Ces outils ne devraient viser qu’un seul objectif : nous faire prendre conscience de ce qui est déjà présent dans notre esprit parfait ! laissez-moi vous rappeler ce que l’apôtre Paul dit dans Col 2.8-10 :

8 Prenez garde que personne ne fasse de vous sa proie par la philosophie et par une vaine tromperie, s'appuyant sur la tradition des hommes, sur les rudiments du monde, et non sur Christ.

9 Car en lui habite corporellement toute la plénitude de la divinité.

10 Vous avez tout pleinement en lui, qui est le chef de toute domination et de toute autorité.


Très souvent, nous pensons que nous devrions être comme un autre individu que nous admirons particulièrement, et dont le ministère nous a été d’une grande bénédiction. Je ne vais citer aucun nom, mais si nous nous intéressons un tant soit peu à la dimension du miraculeux, nous pensons spontanément à quelqu’un que nous considérons comme un modèle à suivre. Nous aimerions que cette personne prie pour nous, nous impose les mains, alors nous pourrions marcher dans une onction plus puissante, être capables de faire plus de bien, et éventuellement commettre moins de péchés. Cependant, l'Écriture dit que nous sommes déjà parfaits, complets et sans défaut depuis le jour où Christ est venu vivre en nous par le Saint-Esprit.


Ne nous laissons pas égarer par des enseignements qui s’appuient sur la tradition des hommes, et qui nous font croire que nous avons besoin de quelque chose de spéciale de la part d’individus particulièrement oints et ayant atteint un stade de progression spirituelle beaucoup plus élevé que le nôtre. Non ! Paul nous dit : Vous avez tout pleinement en lui. Dans notre union avec Jésus, notre esprit a déjà tout reçu. Notre esprit, ou notre homme intérieur (Cf. 2 Co 4.16) est complet, c’est-à-dire parfait est sans défaut en Christ. Le Seigneur ne vous regarde pas de travers, avec un regard réprobateur. Absolument pas ! Quand Dieu vous regarde, il vous voit tel que vous êtes : parfait et sans défaut. Il est important que nous interprétions Col 1.21-22 dans le temps présent, en résistant à la tentation de repousser son accomplissement dans le futur :

21 Et vous, qui étiez autrefois étrangers et ennemis par vos pensées et par vos mauvaises œuvres, il vous a maintenant réconciliés par sa mort dans le corps de sa chair,

22 pour vous faire paraître devant lui saints, irrépréhensibles et sans reproche.


Si autrefois nous étions ennemis de Dieu, impurs et indignes de sa divine communion, maintenant tout est différent, car nous avons été réconciliés avec lui par le sacrifice de Jésus. Et il a fait cela pour que lorsque nous nous présentons devant lui, ici et maintenant, nous soyons saints, irrépréhensibles et sans reproche. Quand Paul dit que Dieu veut nous faire paraître devant lui, il ne parle pas de la résurrection future, mais il parle d’une réalité présente rendue possible par l’œuvre de Jésus à la croix. Nous sommes constamment devant lui, devant notre Dieu et Père, saints, irrépréhensibles et sans reproche. Alléluia ! Nous nous voyons peut-être imparfaits, en raison des faux pas et des défaut dont nous sommes conscients dans notre sphère visible et naturelle, mais au niveau spirituel et invisible du Royaume de Dieu, nous sommes parfaits aux yeux du Seigneur. C’est la merveilleuse révélation que les épîtres veulent nous communiquer depuis plus de 2000 ans.


C'est une chose d'enchaîner tous les versets de la Bible affirmant que vous êtes déjà parfaits en Christ, mais c’est une autre chose que de faire face aux circonstances de la vie qui contredisent que vous l’êtes réellement. Qu’en est-il de ce péché, de cette faiblesse de caractère et de cette maladie – pour ne citer que ceux-là – qui vous narguent ? Comment pouvez-vous accepter que vous êtes parfait, alors que l’imperfection semble être « votre marque de fabrique » et votre évidence quotidienne ? Ne serait-ce pas un mensonge ou une autosuggestion malsaine que de prétendre ce que dément le témoignage de vos sens ? Bien sûr, la Bible ne nous demande pas de mentir ! Mais où se situe le mensonge quand nous refusons de nous aligner sur ce que Dieu dit, sous prétexte que cela va à l’encontre de ce que nous voyons, entendons et sentons ?


L’apôtre Paul dit dans Ro 3.4 : Que Dieu, au contraire, soit reconnu pour vrai, et tout homme pour menteur. Qu’est-ce que cela veut dire ? Eh bien tout simplement que si Dieu dit quelque chose, et que nous disions le contraire, le menteur dans l’affaire, c’est nous ! Dieu ne ment jamais, car il ne peut mentir. Si Dieu dit quelque chose, c’est vrai. Si nous argumentons et manifestons notre désaccord parce que nos sens contredisent ce que Dieu a dit, alors nous sommes des menteurs. Si Dieu dit que nous sommes parfaits, alors nous le sommes, même si nous voyons le contraire dans notre expérience du monde naturel et visible. C’est pourquoi Paul a dit dans 2 Co 4.18 : Nous regardons, non point aux choses visibles, mais à celles qui sont invisibles ; car les choses visibles sont passagères, et les invisibles sont éternelles. Cette déclaration est en plein accord avec ce qu’il affirme dans 2 Co 5.7 : Car nous marchons par la foi et non par la vue.


Notre foi nous permet de voir ce que nos sens physiques ne voient pas. Nous regardons au-delà de la réalité naturelle, nous voyons la réalité de la sphère de l’esprit. La Bible est notre miroir, c’est ce que Jacques dit dans sa lettre (1.23-24) :

23 Car, si quelqu'un écoute la parole et ne la met pas en pratique, il est semblable à un homme qui regarde dans un miroir son visage naturel,

24 et qui, après s'être regardé, s'en va, et oublie aussitôt quel il était.


Quand nous refusons d’accepter que nous sommes parfaits, nous sommes semblable à cet homme qui regarde son visage dans son miroir, et qui, après s'être regardé, s'en va, et oublie aussitôt quel il était. C’est ce que font tous les chrétiens qui ne croient pas qu’ils sont déjà parfaits en Christ. C’est peut-être ce que vous faites depuis que vous avez commencé à lire cet article ? Vous pensez : « Eric, là tu dis n’importe quoi ! Je ne suis pas parfait, qu’est-ce que tu racontes ? ». Eh bien je ne fais que répéter ce que dit la Bible dans He 10.14 : Car, par une seule offrande, il a amené à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés. Votre esprit est parfait, un point c’est tout. C’est Dieu qui le dit, ce n’est pas moi. Mais alors, que pouvez-vous faire si vous ne vous sentez absolument pas parfait, et que Dieu dit que vous l’êtes ?


Je crois que Jacques vous donne la réponse dans le verset suivant (v.25) : Mais celui qui aura plongé les regards dans la loi parfaite, la loi de la liberté, et qui aura persévéré, n'étant pas un auditeur oublieux, mais se mettant à l'œuvre, celui-là sera heureux dans son activité. Que devez-vous faire ? Premièrement, plongez vos regards dans la Parole, lisez-la et étudiez-la profondément, surtout les épître de Paul. Deuxièmement, persévérez coûte que coûte, ne vous laissez pas arrêter par les circonstances qui seront là pour vous décourager. N’écoutez pas ceux qui veulent vous détourner de la révélation que Paul a reçu, en vous ramenant à un christianisme fondé sur les œuvres. Restés concentrés sur l’enseignement apostolique. Et enfin, troisièmement, pratiquez ce que vous dit le Nouveau Testament. Appliquez-vous à le comprendre, sans le mélanger avec des principes désuets de l’Ancien Testament (Ex. observer les fêtes), et agissez conformément à ce qui y est écrit. Vous n’agissez pas pour devenir parfait, mais vous agissez parce que vous êtes déjà parfait.


Choisissez avec soin les enseignements auxquels vous vous exposez. Faites attention aux spiritualités bibliques exotiques. Parfois les chrétiens me posent des questions sur des choses qu’ils ont écoutée, et qui n’ont rien à voir avec l’Evangile de Jésus. Un chrétien tire sa nutrition spirituelle de la révélation du Nouveau Testament, et nulle part ailleurs. Ce n’est pas parce que des versets de la Bible sont cités, que l’enseignement dispensé coïncide avec la vérité divine. N’écoutez pas n’importe quoi, soyez vigilants. Ne croyez pas naïvement que tout ce qui arrive jusqu’à vous, a été envoyé par Dieu. Ne croyez pas que toute voix que vous entendez dans votre esprit, est automatiquement la voix de Dieu. Non ! Le diable veut tromper et séduire les enfants de Dieu. Être chrétien, et incarner l’ Evangile, n'est pas toujours une promenade de santé, car le chemin peut être semé d’embûches. Nous devons faire preuve de discernement.


Les croyants peuvent être perfectionnés dans la vie en apprenant simplement qu'ils sont déjà parfaits à cause du Christ. C’est la raison pour laquelle Paul dit dans Col 1.28 : C'est lui que nous annonçons, exhortant tout homme, et instruisant tout homme en toute sagesse, afin de présenter à Dieu tout homme, devenu parfait en Christ. Ne pas connaître la vérité de qui vous êtes en Jésus, pourrait être la raison même pour laquelle vous ne marchez pas sur le chemin de la victoire. Alors, découvrez votre identité en Christ. Faites-en votre ambition. Je viens de vous montrer, même brièvement, que vous êtes parfaits en Christ. Mais ce n’est pas tout, il y a de nombreuses autres facettes de votre nouvelle identité spirituelle que vous devez connaître. Je vous propose d’en découvrir d’autres dans les prochains articles.


A bientôt...



Posts récents

Voir tout

2 Comments


Merci de nous donner la claire vision des choses avec l'aide du Saknt Esprit.

Ursule

Like

Merci Pasteur

Like
bottom of page