7 CARACTÉRISTIQUES DES FAUX DOCTEURS

En considérant l'histoire de l'Eglise depuis 2000 ans, nous avons pu brosser sept portraits de faux docteurs qui, par leur œuvre de séduction, pervertissent la foi des croyants. Dans cet article, je voudrais souligner les sept caractéristiques que l’on retrouve habituellement chez les faux docteurs.


1. Les faux docteurs sont fréquents


Quand et où il y a des enseignants de la vérité, il y aura nécessairement des enseignants de l’erreur. La première caractéristique des faux docteurs, et aussi la plus fondamentale, c'est qu'il faut s'attendre à ce qu'ils soient présents et prêts à l’attaque.


Les faux docteurs sont communs à toutes les époques de l'Histoire de l'Église. Cela ne devrait pas nous surprendre, puisque la Bible nous avertit que nous sommes engagés dans un conflit spirituel au sein de ce monde, et que Satan est en pleine offensive contre Dieu et son peuple.


Et bien sûr, l'Histoire montre que chaque fois que l'évangile avance, l'erreur le suit dans son sillage. C’est pourquoi, je me permets d’insister : « quand et où il y a des enseignants de la vérité, il y aura nécessairement des enseignants de l’erreur ».


Ce qui est peut-être le plus surprenant à propos des faux docteurs, c'est que nous continuons d'être surpris par eux, nous continuons d’être étonnés qu’ils surgissent dans l’Eglise pour semer leur hérésie... Nous ne devrions plus l’être, car ils constituent l’ivraie que l’ennemi a semé parmi le blé (Cf. Mt 13.25).


2. Les faux docteurs sont trompeurs


Dire que les faux docteurs sont trompeurs, c’est une lapalissade. Bien évidemment, un faux docteur ne s'annonce pas comme un faux enseignant, porteur d’hérésie ! Il veut plutôt donner de lui l’image d’un ange de lumière (Cf. 2 Co 11.14), quelqu’un qui a accès à une sagesse que les autres ne peuvent atteindre. Il se présente comme celui qui communiquera une révélation inconnue et cachée, quelque chose de capital et d’inédit que lui seul connaît.


Les faux docteurs commencent dans les limites de l'orthodoxie, c’est-à-dire que leur point de départ se situe dans un point doctrinal commun à l’Eglise. Puis, au fur-et-à mesure, ils se détournent de l'orthodoxie, mais une étape à la fois plutôt que tout d’un coup et subitement. Ils se révèlent lentement à travers leur doctrine subtilement tordue.


3. Les faux docteurs sont dangereux


Je n’exagère pas : ils le sont vraiment ! Et ce qui les rend si dangereux, c'est qu'ils affirment globalement ce qui est considéré comme « orthodoxe » à l’ensemble de l’Eglise. Ils ne nieront pas toutes les doctrines sur lesquelles repose la foi chrétienne, mais seulement certaines parties de celle-ci.


Ils attirent les insouciants avec tout ce qu'ils affirment, et ne les détruisent que plus tard avec tout ce qu'ils nient. C’est en ceci que réside la dangerosité de leur travail de destruction : ils séduisent par leur affirmation, et une fois qu’ils ont appâté leurs victimes, ils les égarent par leur négation...


Nous avons là une leçon importante que nous ne devons absolument pas oublier : nous ne connaissons une personne que lorsque nous comprenons à la fois ce qu'elle affirme et ce qu'elle nie. C’est pourquoi, savoir ce qu’un prédicteur ne croit pas, et aussi important que de savoir ce qu’il croit.


4. Les faux docteurs sont une source de division


L'église fait souvent davantage confiance à un faux docteur souriant, qu’à un défenseur de la vérité qui fronce les sourcils. Or, les faux docteurs causent des divisions au sein de l'église, même parmi les vrais chrétiens, parce que ces derniers ne sont pas assez vigilants, et s’arrêtent trop vite à l’apparence, au lieu d’examiner ce qui ne se voit pas.


Parce que les faux docteurs ont tendance à rester dans l'église, et qu'ils prétendent honorer la Bible, ils induisent en erreur certains vrais croyants et créent des divisions entre eux. Étonnamment, ce sont souvent ceux qui s'opposent fermement au mensonge qui sont étiquetés de diviseurs. Je le répète, comme un signal d’alarme : l'église fait souvent davantage confiance à un faux docteur souriant, qu’à un défenseur de la vérité qui fronce les sourcils.


5. Les faux docteurs donnent aux gens ce qu'ils veulent


Alors que Paul écrivait sa dernière lettre à Timothée, il avertissait déjà à son époque, que le temps viendrait où les gens rejetteraient l’enseignement solide des prédicateurs de la vérité, en exigeant des enseignants capables de satisfaire leur démangeaison d’entendre des choses conformes à leurs convoitises. Regardez ce qu’il dit exactement dans 2 Ti 4.3 :

Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine ; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs.


Que dirait le même Paul s’il vivait à notre époque où Internet sert de rampe de lancement aux missiles des faux docteurs ? Nous devons comprendre la stratégie des faux docteurs. Ils ne se préoccupent pas de ce dont les gens ont vraiment besoin, mais de ce qu'ils veulent obtenir. Le souci du chrétien authentique est exactement le contraire : l'Evangile ne s'adresse pas à ce que nous voulons, mais à ce dont nous avons besoin !


6. Les faux docteurs ne sont pas innocents


Les faux docteurs savent qu'ils sont de faux docteurs. Cela peut ne pas être vrai tout le temps, et peut-être que certains faux enseignants se trompent eux-mêmes avant de tromper les autres. Mais je crois que la plupart savent qui ils sont et ce qu'ils sont. 2 P 2.1-3 déclare :

1 Il y a eu parmi le peuple de faux prophètes, et il y aura de même parmi vous de faux docteurs, qui introduiront sournoisement des sectes pernicieuses, et qui, reniant le maître qui les a rachetés, attireront sur eux une ruine soudaine.

2 Plusieurs les suivront dans leurs dérèglements, et la voie de la vérité sera calomniée à cause d’eux.

3 Par cupidité, ils trafiqueront de vous au moyen de paroles trompeuses, eux que menace depuis longtemps la condamnation, et dont la ruine ne sommeille point.


Il y a deux termes dans ce passage qui ne laissent planer aucun doute sur le fait que les faux docteurs agissent en pleine connaissance de cause : « sournoisement » (v.1) et « trompeuses » (v.3).


Quelqu’un est sournois et trompe les autres volontairement, en sachant pertinemment ce qu’il fait et pourquoi il le fait.


En fait, je crois que la plupart, non seulement savent qui ils sont réellement, mais qu’en plus, ils apprécient ce qu'ils sont et ce qu’ils font ! Les faux docteurs ne sont pas des gens naïfs qui ont pris un mauvais virage dans leur théologie, mais ce sont des gens maléfiques qui s’activent à détruire les autres. Leur attaque contre la vérité est beaucoup plus effrontée que nous ne voudrions le croire.


7. Les faux docteurs ne peuvent pas tolérer l'Évangile


Les faux docteurs ne peuvent tout simplement pas tolérer le pur Evangile. À un certain niveau et d'une certaine manière, ils ajouteront ou soustrairont toujours à l'Evangile pur et saint du salut par la grâce seule, par la foi seule, et en Christ seul. Ils peuvent affirmer la Trinité ou l'inerrance ou la divinité de Jésus-Christ, mais ils n'affirmeront jamais pleinement toutes les doctrines de l'Evangile et de la Bible.

Ga 1.7 : Non pas qu’il y ait un autre évangile, mais il y a des gens qui vous troublent, et qui veulent altérer l’Evangile de Christ.


L’apôtre Paul utilise ici un verbe très fort, car altérer en grec signifie « renverser, changer et transformer ». Et pourquoi les faux docteurs s’appliquent à vouloir changer l’Evangile ? Paul nous donne la réponse dans le v.6 qui précède : Je m’étonne que vous vous détourniez si promptement de celui qui vous a appelés par la grâce de Christ, pour passer à un autre évangile.


Voilà le but affiché des faux docteurs : faire passer les croyants à un autre Evangile, c’est-à-dire un Evangile d’une nature différente au vrai Evangile qu’ils ne supportent pas. Et pourquoi ne supportent-ils pas le vrai Evangile ? Parce que les faux docteurs sont des serviteurs de satan pour amener le maximum de croyants en enfer. En effet, en parlant des faux docteurs, Paul déclare dans 2 Co 11.13-15 :

13 Ces hommes-là sont de faux apôtres, des ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres de Christ.

14 Et cela n’est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en ange de lumière.

15 Il n’est donc pas étrange que ses ministres aussi se déguisent en ministres de justice. Leur fin sera selon leurs œuvres.


Chrétiens, soyez vigilants ! Dans le prochain article qui conclura notre série, nous verront comment les faux docteurs et leurs fausses doctrines parviennent à se glisser dans l’Eglise, et surtout comment, en tant que disciples de Jésus-Christ, nous devons nous protéger de cet envahissement diabolique.


A bientôt.

0 vue