top of page

LE MONDE SPIRITUEL INVISIBLE - 4ème Partie

Nous avons terminé notre précédent article en établissant une liste non exhaustive des caractéristiques des démons, ces esprits déchus au service de satan, et qui sont présent sur la terre. Nous continuons avec d’autres caractéristiques, et je vous rappelle que c’est à vous de lire les textes dont les références apparaissent entre parenthèse :

- Les démons infligent toutes sortes de souffrances, en rendant malade physiquement ou mentalement, en suscitant des persécutions, en provoquant différentes sortes de problèmes dans tous les domaines possibles (famille, travail, relation, etc.) (Mt 9.32-33 ; Mt 15.22 ; Lu 9.42, 2 Co 12.7).

- Ils influencent l’esprit de l’homme en aveuglant son intelligence et en l’empêchant de comprendre la vérité (2 Co 4.4).

- Ils trompent les hommes, aussi bien les non croyants que les chrétiens si ces derniers ne sont pas vigilants et bien enracinés dans la vérité (2 Co 11.13-15).

Dans 2 Co 11.13-15, l’apôtre Paul parle de satan qui se déguise en ange de lumière et qui conduit ses émissaires, tant humains que démoniaques, à faire de même. Nous devons faire preuve de discernement car il y a dans l’Eglise des ministres de justices qui sont déguisés, c’est-à-dire que ce sont de faux représentants de Dieu, des individus qui dispensent un enseignement erroné, un évangile falsifié.

- Les démons bombardent nos pensées et tentent par tous les moyens de les corrompre par des raisonnements contraires à la volonté de Dieu (2 Co 10.5 ; 2 Co 11.3).


Voilà en ce qui concerne quelques-unes des caractéristiques des esprit mauvais, telles que le Bible en parle. Il y en a d’autres, mais nous n’allons pas donner plus de temps à décrire ces entités du royaume des ténèbres. Il est important d’être informé à leur sujet, afin de savoir ce qu’ils font habituellement, et cela afin de nous en protéger. Mais nous ne devons pas faire des démons un sujet d’étude prononcé, car nous sommes appelés à connaître Dieu, et non les esprits mauvais.


Dans le nouveau Testament, nous voyons avec plus de clarté la confrontation entre les croyants et les démons. Quelques fois cette confrontation est directe, comme lors des manifestations de possession démoniaque où une délivrance s’avère nécessaire, mais parfois elle est indirecte, comme lors des persécutions et des tentatives d’hérésie auxquelles était exposée l’Eglise.


L’apôtre dit dans 1 Jn 5.19 : Nous savons que nous sommes de Dieu, et que le monde entier est sous la puissance du malin. C’est le monde entier qui subit la domination de satan, lequel exerce son contrôle par l’intermédiaire des démons auxquels il assigne une mission particulière. L’apôtre Paul décrit comment les démons s’acquittent de leur mission dans Ep 2.1-2 :

1 Vous étiez morts par vos offenses et par vos péchés,

2 dans lesquels vous marchiez autrefois, selon le train de ce monde, selon le prince de la puissance de l’air, de l’esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion.


Pour résumer, satan utilise chaque démon comme un esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion. Cela signifie que toute croyance, toute attitude et tout acte qui manifeste une quelconque rébellion contre Dieu, toutes sont provoquées par l’intervention des démons au service du prince de la puissance de l’air.


Dans cette catégorie, nous pouvons inclure : les fausses religions, les systèmes de pensées, les organisations, les modes de vie, les idéaux, les théories, les pratiques culturelles, etc. qui sont opposés à la vérité de l’évangile. Regardez ce que dit l’Ancien Testament dans ces deux textes. Tout d’abord dans De 32.16-17 (Sg 21) :

16 Ils ont excité sa jalousie par des dieux étrangers, ils l’ont irrité par des pratiques abominables ;

17 ils ont offert des sacrifices à des démons qui ne sont pas Dieu, à des dieux qu’ils ne connaissaient pas, des dieux nouveaux, apparus depuis peu, et que vos ancêtres n’avaient pas craints.


Puis dans Ps 106.37-38 (Sg 21) :

37 ils ont sacrifié leurs fils et leurs filles aux démons,

38 ils ont versé le sang innocent, le sang de leurs fils et de leurs filles qu’ils ont offerts en sacrifice aux idoles de Canaan, et le pays a été souillé par ces meurtres.


Regardez maintenant ce que Paul déclare dans 1 Co 10. 19-20 :

19 Que dis-je donc ? Que la viande sacrifiée aux idoles est quelque chose, ou qu'une idole est quelque chose ? Nullement.

20 Je dis que ce qu'on sacrifie, on le sacrifie à des démons, et non à Dieu ; or, je ne veux pas que vous soyez en communion avec les démons.


Au sujet de ces deux versets, voici ce que dit John MacArthur dans son commentaire sur 1 Corinthiens : « Il n’y a aucun problème moral à manger de la nourriture offerte à une idole, mais c’est un péché grave que de s’engager dans quelque forme que ce soit de culte des idoles. » (Les Epîtres de Paul – Editions Impact 2007 – p. 626).


Cela signifie qu’aucune nourriture ne pose problème, car ce n’est que de la nourriture (Cf. 1 Co 8.8), donc nous pouvons en manger librement, même celle qui provient d’un rituel religieux. Par contre si nous participons à ce rituel et que nous mangeons cette nourriture comme un acte de dévotion à un dieu étranger, nous entrons en communion avec les démons qui se cachent derrière l’acte d’idolâtrie.

Regardez ce passage incroyable dans Ap 9.20 : Les autres hommes qui ne furent pas tués par ces fléaux ne se repentirent pas des œuvres de leurs mains, de manière à ne point adorer les démons, et les idoles d'or, d'argent, d'airain, de pierre et de bois, qui ne peuvent ni voir, ni entendre, ni marcher. Les choses ne peuvent être plus claires !


Nous y apprenons que lors du jugement de la sixième trompette, divers fléaux toucheront l’humanité, mais malgré cela, ceux qui adorent les démons en pratiquant l’idolâtrie refuseront de se repentir. Notons que ces idoles sont clairement identifiées : ce sont des objets représentant des divinités dans des matières terrestres (or, argent, argile, pierre et bois).


A ce sujet, il faut se souvenir ce que Dieu a dit dans Le 26.1 : Vous ne vous ferez point d’idoles, vous ne vous élèverez ni image taillée ni statue, et vous ne placerez dans votre pays aucune pierre ornée de figures, pour vous prosterner devant elle ; car je suis l’Eternel, votre Dieu. Vous comprenez que l’interdiction est directement en rapport avec l’adoration des démons qui se trouvent derrière les statues et figures... Notez ces autres textes des Ecritures, comme 1 Ti 4.1-3 :

1 Mais l'Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s'attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons,

2 par l'hypocrisie de faux docteurs portant la marque de la flétrissure dans leur propre conscience,

3 prescrivant de ne pas se marier, et de s'abstenir d'aliments que Dieu a créés pour qu'ils soient pris avec actions de grâces par ceux qui sont fidèles et qui ont connu la vérité.


Non seulement les démons suscitent l’idolâtrie afin d’être adorés à la place de Dieu, mais ils répandent également des doctrines. Je ne veux blesser personnes, mais celles qui mettent en avant l’ascétisme (s’abstenir d’aliments) et le célibat imposé (ne pas se marier) en font partie... Toute doctrine qui enlève la normalité de la vie humaine (l’ascétisme et le célibat imposé en sont de parfaits exemples !) ne puise pas sa source en Dieu, il ne faut jamais l’oublier. Regardez 1 Ti 6.3-4 :

3 Si quelqu'un enseigne de fausses doctrines, et ne s'attache pas aux saines paroles de notre Seigneur Jésus Christ et à la doctrine qui est selon la piété,

4 il est enflé d'orgueil, il ne sait rien, et il a la maladie des questions oiseuses et des disputes de mots, d'où naissent l'envie, les querelles, les calomnies, les mauvais soupçons,


Paul oppose les fausses doctrines à la doctrine qui est selon la piété. Pourquoi ? Parce les premières sont inspirées par des entités malfaisantes et la seconde vient du Saint-Esprit. Puisque nous abordons le sujet des fausses doctrines, lisons aussi dans 2 Ti 4.3-4 :

3 Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine ; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs,

4 détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables.


Pourquoi ai-je tenu à lire ce passage ? eh bien parce que notre époque se caractérise par un rejet de la saine doctrine en faveur des théories politiquement correctes et qui sont agréables à entendre, donc qui ne remettent pas en question les choix de vie. Mais plus que jamais, nous devons être vigilants et user de discernement, car sous toute fausse doctrine se cache un démon qui veut induire l’homme en erreur.


Une dernière chose que nous devons connaître au sujet des démons, c’est que Jésus les a vaincus par l’œuvre de la rédemption ! C’est ce que déclare l’apôtre Paul dans Col 2.15 : il a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d’elles par la croix. Nous ne devons jamais oublier que nous avons en face de nous des ennemis redoutables, mais des ennemis vaincus ! Alléluia ! Et cette victoire est nôtre si nous sommes unis à Jésus par la foi.

Maintenant que nous savons que tout autour de nous, dans une dimension invisible mais bien réel, se trouvent des êtres spirituels bienfaisants et malfaisants, il est temps de répondre à notre troisième question :


3) Quelle doit être notre attitude face au monde spirituel ?

La réponse à cette question a pour fondement une double mise-en-garde :

Premièrement, nous ne devons pas sous-estimer le monde spirituel, en refusant de reconnaître sa réalité. Il faut savoir que la dimension spirituelle et physique s’interpénètrent. Nous ne pourrons pas fuir le monde spirituel en niant son existence. Il était là bien avant le monde visible, et il exerce sur ce dernier une grande influence.


Deuxièmement, nous ne devons pas chercher à établir une connexion interdite avec le monde spirituel, en ayant recours à toutes les méthodes en vogue dans les domaines occultes, ésotériques, mystiques et métaphysiques. Les O.B.E. (= Out of Body Expérience) ou « Voyage Astral » font partie des techniques utilisées à cette fin. Je vous mets en garde contre ces pratiques : ne vous en approchez sous aucun prétexte !


L’engouement pour le monde spirituel ne cesse d’augmenter, aussi bien en-dehors de l’Eglise qu’à l’intérieur de l’Eglise, et il est facile pour les chrétiens non avertis de se laisser séduire par le diable qui veut que nous nous intéressions au monde spirituel, car c’est un moyen pour lui de nous prendre dans ses filets.


C’est la raison pour laquelle nous devons accepter les limites que Dieu pose, et ne pas chercher ni à explorer, ni à expérimenter un domaine interdit par lui. L’interdiction d’explorer le monde spirituel me semble clairement exprimée dans De 4.19-20 :

19 Veille sur ton âme, de peur que, levant tes yeux vers le ciel, et voyant le soleil, la lune et les étoiles, toute l’armée des cieux, tu ne sois entraîné à te prosterner en leur présence et à leur rendre un culte : ce sont des choses que l’Eternel, ton Dieu, a données en partage à tous les peuples, sous le ciel tout entier.

20 Mais vous, l’Eternel vous a pris, et vous a fait sortir de la fournaise de fer de l’Egypte, afin que vous fussiez un peuple qui lui appartînt en propre, comme vous l’êtes aujourd’hui.


Dieu interdit à Israël de rendre un culte à l’armée des cieux, car il est son peuple et il lui appartient. Il en est de même des chrétiens : parce qu’ils appartiennent au Christ, ils ne doivent pas à vouloir explorer le monde spirituel invisible. Nous devons nous contenter de connaître ce que la Bible nous dit sur le sujet, sans chercher à en faire l’expérience.


C’est pourquoi, nous devons prendre en compte les enseignements et les avertissements de la Bible concernant l’attitude à adopter face aux anges et aux démons, qui sont les principales composantes du monde spirituel, et constituent l’armée des cieux à laquelle nous ne devons pas rendre un culte. Examinons notre position envers chacun de ces catégories.


I. Notre attitude face aux anges

Tout d’abord, nous devons nous rappeler que les anges semblent émerveillés par ce qui se produit avec l’Eglise et les croyants qui la composent. Nous lisons dans 1 p 1.12 : Il leur fut révélé que ce n’était pas pour eux-mêmes, mais pour vous, qu’ils étaient les dispensateurs de ces choses, que vous ont annoncées maintenant ceux qui vous ont prêché l’Evangile par le Saint-Esprit envoyé du ciel, et dans lesquelles les anges désirent plonger leurs regards.


Pierre nous apprend que les anges expriment une sainte curiosité vis-à-vis des richesses de l’évangile car ils désirent y plonger les regards, c’est-à-dire qu’ils veulent connaître le contenu de l’évangile qui dépeint la grandeur du salut que Dieu offre à ses enfants. Dans Lu 15.10, Jésus dit que les anges se réjouissent lorsqu’un pécheur est sauvé, ce qui montre leur intérêt dans la diffusion de l’évangile.


Regardez ce texte qui suscite encore des débats : C’est pourquoi la femme, à cause des anges, doit avoir sur la tête une marque de l’autorité dont elle dépend. (1 Co 11.10) Paul souligne non pas le port du voile (Cf. v.4-10) en tant que tel comme principe universel, car cela était propre à la société gréco-romaine de l’époque, mais plutôt le respect du principe de soumission de la femme par rapport à son mari, dont le voile était un symbole dans la culture de l’époque. Il dit que la femme, lorsqu’elle célèbre le culte dans l’assemblée locale, doit signaler sa soumission en raison du regard des anges qui, plus que quiconque, sont les créatures les plus soumises de la création.


Ce qui ressort de ces textes, c’est que les anges sont les témoins de ce qui se passe parmi les rachetés, de ceux qui sont sauvés et font partie du peuple de Dieu. Par conséquent, en tant que chrétiens, nous devons être conscients de la présence des anges et de leurs activités à notre égard. Comme nous l’avons déjà souligné, selon He 12.22, lorsque nous rendons un culte à Dieu, les anges s’associent à nous, même si nos sens physiques ne captent pas leur présence. Nous ne devons pas l’oublier chaque fois que nous nous appliquons à chanter les louanges de Dieu.


De même qu’un ange a fermé la gueule du lion pour qu’il ne dévore pas Daniel (Da 6.23), de même les anges interviennent en notre faveur pour de nombreuses protections dont nous sommes rarement conscients. Lorsque nous sommes soudainement délivrés ou protégés d’un danger, nous devrions remercier Dieu, car qui sait si cela n’a pas été accompli par un ange ? Cependant, il y a certaines choses que la Bible nous dit concernant notre relation avec les anges. C’est ce que nous verrons dans notre prochain article.


A bientôt...



Posts récents

Voir tout

2 Comments


Merci Eric pour ce nouveau message qui non seulement nous édifient mais nous mets en garde contre ces puissances occultes qui ne cherchent qu'à dévorer, détourner l'esprit de l'homme. Voici un témoignage personnel : Avec mon épouse, nous prions ensemble une fois par semaine régulièrement et toujours le même jour et toutes les semaines en prières d'intercession pour nos enfants, nos pasteurs, non familles, nos frères et sœurs en Christ, nos amis, nos voisins, La France, Israël ainsi que les sujets spéciaux de la semaine. Mais lorsque qu'il nous arrivent de ne pas pouvoir prier pour une raison ou une autre, j'ai toujours eu l'impression que les anges qui nous accompagnent chaque semaine, se sont déplacés pour rien et ça me fai…

Like
LibrAccess Academy
LibrAccess Academy
Aug 26, 2021
Replying to

Merci Serge.

Hélas, il nous arrive à tous de rater ces rendez-vous spirituels...Mais, Dieu merci, la miséricorde triomphe du jugement !

Like
bottom of page