COMMENT MARCHER AVEC DIEU

Voici ce que j’ai lu sur un site Internet dédié à la santé : « Si vous souhaitez garder la santé, vous n’avez pas besoin de vous inscrire dans une salle de sport ni de courir 10 kilomètres tous les jours. Marcher régulièrement, et à votre rythme, peut déjà faire une énorme différence pour vous maintenir en bonne santé. ». Puis, dans le même article, il est fait mention de huit bienfaits que l’on retire de 30 minutes de marche par jour :

1) Une meilleure santé mentale

2) Efficace pour perdre du poids

3) Réduit le risque de certains cancers

4) Renforce le système immunitaire

5) Peut prévenir le diabète

6) Diminue l’envie de sucre et le grignotage antistress

7) Réduit le risque de maladie cardiovasculaire

8) Améliore la mobilité à un âge avancé

Après avoir lu cet article, je suis arrivé à la conclusion suivante : marcher est une bonne chose pour notre santé physique ! C’est pourquoi, n’étant pas un grand sportif, j’essaie de pratiquer la marche au moins deux fois par semaine... quand je le peux.


Mais savons-nous que ce qui est vrai dans le domaine physique, est également vrai dans le domaine spirituel ? Savons-nous que Dieu ne nous appelle pas à croire seulement en lui, mais aussi à marcher avec lui ? Dans les premiers chapitres de la Genèse, deux hommes se sont démarqués des autres hommes de leur génération, parce qu’ils ne sont pas contentés de croire en Dieu, mais ils ont marché avec Dieu : Hénoc et Noé. Regardez ce que dit la Bible.

Ge 5.24 : Hénoc marcha avec Dieu ; puis il ne fut plus, parce que Dieu le prit.

Ge 6.9 : Noé était un homme juste et intègre dans son temps ; Noé marchait avec Dieu.


Et si nous voulons aller plus loin, nous pouvons dire que ces deux hommes sont des types de l’église de Jésus-Christ : Hénoc typifie l’enlèvement de l’Eglise, et Noé typifie l’Eglise protégée du jugement qui vient sur le monde. Et dans les deux cas, ils ont rempli la condition essentielle : ils ont marché avec Dieu ! Cela nous dit ce qui est important pour l’Eglise de Jésus aujourd’hui : marcher avec son Seigneur...


Dieu révèle clairement sa volonté pour chacun d’entre nous dans sa parole, il suffit de la lire et de la comprendre, en l’interprétant correctement. Voici ce qu’il dit dans Mi 6.8 : On t'a fait connaître, ô homme, ce qui est bien ; Et ce que l'Éternel demande de toi, C'est que tu pratiques la justice, Que tu aimes la miséricorde, Et que tu marches humblement avec ton Dieu.


Ce qui est bien, c’est ce que Dieu demande de nous. Et que demande-t-il ? Une vie intègre (tu pratiques la justice), faite de tolérance (tu aimes la miséricorde), et entièrement soumise à sa volonté (tu marches humblement avec ton Dieu). Posons-nous la question : « Marchons-nous humblement avec notre Dieu ? » Non pas : « Venons-nous à l’église ? » ou « Croyons-nous en Dieu ? », mais « Marchons-nous humblement avec notre Dieu ? ».


Cependant, nous ne pouvons pas décider par nous-même et prétendre que nous marchons avec Dieu selon nos désirs personnels, nous devons le faire à la manière de Dieu. Pourquoi ? Parce que Dieu pose certaines conditions si nous voulons réellement marcher avec lui. C’est ce qui ressort clairement dans Am 3.3 : Deux hommes marchent-ils ensemble, Sans en être convenus ?


Si nous voulons marcher avec Dieu, nous devons trouver un accord, mais n’oublions pas que c’est Dieu qui fixe les termes de l’accord, ce n’est pas l’homme. C’est Dieu seul qui décide comment nous devons marcher avec lui. Ce n’est ni la religion, ni l’église, ni le pasteur, ni le prêtre, ni qui que ce soit d’autre, mais c’est Dieu seul qui nous informe dans sa parole comment nous devons marcher avec lui. Ce sont probablement des choses que vous connaissez, mais il est bon de les réviser. Voici ce que nous découvrons dans la Parole de Dieu.


1) Marcher avec Dieu, c’est marcher en nouveauté de vie.

Ro 6.3-4 :

3 Ignorez-vous que nous tous qui avons été baptisés en Jésus Christ, c'est en sa mort que nous avons été baptisés ?

4 Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie.

C’est important de comprendre le sens réel du baptême : il consiste à témoigner publiquement que nous sommes morts et ressuscités avec Jésus. En d’autres mots, quand un individu nous nous faisons baptisés, nous confessons que nous sommes associés ou identifiés à Jésus dans sa mort et sa résurrection.


Et à cause de cette confession, Dieu nous demande de nous engager à marcher en nouveauté de vie. Ce qui signifie tout simplement que nous ne devons plus vivre comme nous vivions autrefois avant de connaître Jésus. Paul le dit de cette façon dans Ep 4.17 : Voici donc ce que je dis et ce que je déclare dans le Seigneur, c'est que vous ne devez plus marcher comme les païens, qui marchent selon la vanité de leurs pensées.


Un vrai chrétien vit différemment de ce qu’il était autrefois, avant de se soumettre à la Seigneurie de Christ : ses valeurs sont différentes, ses centres d’intérêt sont différents, ses comportements sont différents, sa façon de parler est différente, etc. Par exemple, un authentique chrétien a « une bouche propre », il ne dit plus les mêmes gros mots qu’autrefois, il ne participe plus aux conversations impures du passe, il ne blasphème plus, etc. Citons encore une fois l’apôtre Paul qui dit dans Ep 5.3-4 :

3 Que l'impudicité, qu'aucune espèce d'impureté, et que la cupidité, ne soient pas même nommées parmi vous, ainsi qu'il convient à des saints.

4 Qu'on n'entende ni paroles déshonnêtes, ni propos insensés, ni plaisanteries, choses qui sont contraires à la bienséance ; qu'on entende plutôt des actions de grâces.


Si un chrétien continue de dire des gros mots, et de prendre part aux plaisanteries impures avec ces collègues ou avec son entourage, il devrait réfléchir sérieusement à son attitude, et se demander s’il marche avec Dieu, ce que je doute fortement...


Le même apôtre Paul écrit dans Ep 4.1 : Je vous exhorte donc, moi, le prisonnier dans le Seigneur, à marcher d'une manière digne de la vocation qui vous a été adressée. Si nous sommes engagés avec le seigneur par le baptême, Dieu s’attend à ce que nous marchions de façon digne, c’est-à-dire conforme, de son appel pour nous. En d’autres mots, note vie doit être une vie nouvelle, une vie différente de ce qu’elle était sans Jésus-Christ. C’est la première condition de notre marche avec Dieu : marcher en nouveauté de vie !


2) Marcher avec Dieu, c’est marcher par la foi.

2 Co 5.7 : Car nous marchons par la foi et non par la vue.

Il faut interpréter correctement et sagement ce verset. Il ne s’agit pas de ne plus rien regarder, sous prétexte que nous sommes dans la foi. Bien sûr que non ! Si nous devons traverser une rue, nous devons regarder s’il n’y a pas une voiture qui arrive. Si nous arrivons à un stop, nous devons regarder que la voie est libre avant de quitter le stop.


Nous devons regarder que ce que nous mangeons est toujours comestible. Nous devons regarder si nous sommes correctement habillés pour aller au travail. De même, nous devons regarder l’état de notre compte en banque avant d’engager un achat. Nous devons regarder notre état de santé pour prendre les mesures adéquates. Etc. C’est juste une question de bon sens. Dieu ne nous a jamais demandé de vivre comme des inconscients. Ne confondons jamais « foi » et « présomption ».


Mais alors, que veut dire marcher par la foi ? Cela signifie croire en Dieu et lui obéir, tout simplement. Cela signifie faire passer la volonté de Dieu avant nos préférences personnelles et les tendances du monde. Paul déclare dans Ro 12.2 : Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l'intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. Marcher par la foi nécessite un renouvellement constant de notre intelligence, de notre pensée, grâce à la parole de Dieu, afin de faire la différence (discerner) entre ce que Dieu veut et ce qu’il ne veut pas.


Ensuite, lorsque nous connaissons la volonté de Dieu, nous devons croire en elle. Nous devons croire que si Dieu l’a dit, et s’il le veut, il fera ce qu’il a dit et ce qu’il veut. Alors nous alignons notre vie sur ce qu’il dit et veut, ce qui permet au Seigneur d’agir miraculeusement. Voici un exemple dans 2 Ch 7.17-18 :

17 Et toi, si tu marches en ma présence comme a marché David, ton père, faisant tout ce que je t'ai commandé, et si tu observes mes lois et mes ordonnances,

18 j'affermirai le trône de ton royaume, comme je l'ai promis à David, ton père, en disant : Tu ne manqueras jamais d'un successeur qui règne en Israël.


Dieu dit à Salomon : si tu marches par la foi comme David ton père, j’affermirai ta royauté ! Et c’est ce qu’il a fait, jusqu’à ce que Salomon se laisse entraîner par l’idolâtrie de ces nombreuses femmes... Donc marcher par la foi, c’est marcher dans la connaissance de la volonté de Dieu, dans la confiance placée dans cette volonté, et dans l’obéissance à cette volonté, même quand le monde entier fait le contraire.


3) Marcher avec Dieu, c’est marcher selon l’Esprit.

Ga 5.25 : Si nous vivons par l'Esprit, marchons aussi selon l'Esprit.

Paul dit ici que si notre vie vient du Saint-Esprit, ce qui est le cas lorsqu’on est régénéré spirituellement, nous devons vivre note vie en étant sous le contrôle et la conduite du Saint-Esprit. Marcher selon l’Esprit, c’est vivre par l’énergie du Saint-Esprit. Cela signifie que nous ne nous reposons pas uniquement sur nos capacités personnelles, mais nous puisons dans la force du Saint-Esprit. Par exemple, nous sommes appelés à prier par le Saint-Esprit :

Jude 20 : Pour vous, bien-aimés, vous édifiant vous-mêmes sur votre très sainte foi, et priant par le Saint Esprit.


Cela ne se limite pas à la prière en d’autres langues seulement, mais au fait d’être conduit par le Saint-Esprit quand nous prions, afin de prier selon la volonté de Dieu. Paul dit la même chose dans Ro 8.26 : De même aussi l'Esprit nous aide dans notre faiblesse, car nous ne savons pas ce qu'il nous convient de demander dans nos prières. Mais l'Esprit lui-même intercède par des soupirs inexprimables. Mais non seulement cela, mais toute notre vie doit être sous le contrôle et la conduite de l’Esprit de Dieu. C’est pourquoi, nous devons chercher à être toujours remplis de l’Esprit, selon ce que dit Ep 5.18-19 :

18 Ne vous enivrez pas de vin : c'est de la débauche. Soyez, au contraire, remplis de l'Esprit ;

19 entretenez-vous par des psaumes, par des hymnes, et par des cantiques spirituels, chantant et célébrant de tout votre cœur les louanges du Seigneur.


Comment pouvons-nous maintenir la plénitude de l’Esprit dans notre vie ? Paul nous donne la réponse au v.19 : vivre une vie de louange intense ! Le chrétien doit entretenir la flamme de la louange dans sa vie. Si nous ne louons le Seigneur que lorsque nous chantons à l’église, alors nous sommes en-dessous du plan de Dieu pour nous. Nous avons besoin de veiller à notre vie intérieure de louange personnelle et individuelle.


Quand nous sommes remplis de l’Esprit, alors le fruit de l’Esprit prend plus de place dans notre vie. Les dons de l’Esprit sont plus présents également. C’est pourquoi, croire et prétendre que les manifestations de l’Esprit sont confinées à l’époque apostolique, résulte dans une vie où la plénitude de l’Esprit est absente. Cela est vrai autant pour les chrétiens individuellement, que pour les églises locales qui refusent les dons spirituels. Donc marcher selon l’Esprit, c’est être rempli de l’Esprit, être sous son contrôle et sa conduite, afin que sa puissance et sa présence transpire de nos vies. C’est aussi marcher dans l’amour, car c’est le fruit de l’Esprit par excellence.


Je conclurai en citant cette parole de Paul dans 1 Th 4.1 : Au reste, frères, puisque vous avez appris de nous comment vous devez vous conduire et plaire à Dieu, et que c'est là ce que vous faites, nous vous prions et nous vous conjurons au nom du Seigneur Jésus de marcher à cet égard de progrès en progrès.


Voulons-nous marcher avec Dieu ? Paul dit que nous devons le faire de progrès en progrès. En d’autres termes, progressons dans notre marche en nouveauté de vie, sanctifions-nous de plus en plus. Progressons dans notre marche par la foi, c’est-à-dire, appliquons-nous à mieux connaître la volonté de Dieu, et croire dans cette volonté et à y obéir. Progressons enfin dans notre marche selon l’Esprit, en laissant le Saint-Esprit nous remplir davantage de sa présence, pour que le fruit et les dons de l’Esprit abondent dans notre vie. Si nous agissons ainsi, alors nous savons Comment marcher avec Dieu.


A bientôt...




Posts récents

Voir tout