top of page

COMPRENDRE LA PRESENCE DE DIEU

Dans le treizième chapitre du livre des Nombres, Moïse envoie douze espions explorer le pays promis afin d’en préparer la conquête. Dieu voulait qu’Israël soit conscient de la beauté du pays, mais aussi des efforts à faire pour le conquérir. Cependant, à leur retour, dix des douze espions ont fait un rapport décourageant au peuple d’Israël, en mettant en doute les promesses de Dieu, parce qu’ils ont vu des géants dans le pays.


Les espions incrédules et les conséquences de leur choix


Parce qu’Israël a choisi de croire les dix espions incrédules plutôt que les promesses qu’il leur avait faites, Dieu prononce un jugement sur son peuple : il allait errer dans le désert pendant quarante ans ! La suite de l’histoire nous apprend que toute cette génération, à l’exception de Josué et Caleb, mourut dans le désert et n’entra jamais dans le pays promis.

L'expérience tragique de l'absence de la présence de Dieu


Mais ce qui est encore plus dramatique, c’est que tous ceux qui n’avaient pas cru à la promesse de Dieu, allaient savoir ce que c’est que d’être privés de la présence de Dieu. Nous avons ici l’image de ce qui peut arriver au chrétien s’il persiste dans l’incrédulité et la désobéissance envers Dieu : il peut faire l’expérience de ce que cela signifie d’être privé de sa présence. Voici en effet ce que nous lisons dans No 14.34 : De même que vous avez mis quarante jours à explorer le pays, vous porterez la peine de vos iniquités quarante années, une année pour chaque jour ; et vous saurez ce que c’est que d’être PRIVÉ DE MA PRÉSENCE.


Ayant déjà vécu cette terrible expérience, je peux témoigner que l’on n’est pas toujours conscient de la présence de Dieu, mais que l’on est bien conscient lorsqu’on en est privé. Un chrétien négligeant dans la prière peut devenir inconscient de la présence de Dieu. Mais quand il perd cette présence, il devient conscient du terrible vide laissé par l’absence de Dieu.


Le danger de l'endormissement spirituel


On ne se rend pas toujours compte du départ de la présence de Dieu, parce qu’elle s’en va tout doucement, mais c’est après son départ que l’on découvre l’horreur de son absence. Laissez-moi vous en donner un triste exemple en la personne de Samson. Si vous êtes un lecteur de la Bible, vous connaissez probablement son histoire.


Samson était un naziréen, un homme consacré à Dieu, dont les cheveux ne devaient pas être rasés. Tant qu’il respectait cette règle, Samson était revêtu d’une force surnaturelle grâce à la présence de Dieu. Cependant, les convoitises charnelles de Samson l’ont amené à perde sa vigilance, jusqu’au jour où il fût séduit par Délila, et livré entre les mains des philistins qui cherchaient un moyen de le vaincre. Voici ce que dit Jg 16-19-21

19 Elle l’endormit sur ses genoux. Et ayant appelé un homme, elle rasa les sept tresses de la tête de Samson, et commença ainsi à le dompter. Il perdit sa force.

20 Elle dit alors : Les Philistins sont sur toi, Samson ! Et il se réveilla de son sommeil, et dit : Je m’en tirerai comme les autres fois, et je me dégagerai. Il ne savait pas que l’Eternel s’Était retiré de lui.

21 Les Philistins le saisirent, et lui crevèrent les yeux ; ils le firent descendre à Gaza, et le lièrent avec des chaînes d’airain. Il tournait la meule dans la prison.


Dans ce texte, nous voyons comment Samson a connu une progression dans la perte de la présence de Dieu, et que l’on peut résumer de la façon suivante :

1) Il s’endormit.

2) Il eut la tête rasée, en désobéissance à l’ordre de Dieu.

3) Il perdit sa force.


Ce qui est frappant, c’est que nous retrouvons le même schéma pour le chrétien : d’abord le diable endort le croyant. Ensuite, l’endormissement spirituel l’entraine dans le compromis et la désobéissance. Finalement il lui fait perdre sa force et peut facilement le maîtriser. Si Samson fut vaincu par les philistins qui sont venus le capturer, c’est parce qu’il ne savait pas que Dieu s’était retiré de lui, et qu’il n’avait plus de force pour affronter ses adversaires.


Les quatre étapes de déchéance spirituelle


Parfois les croyants se réveillent tardivement de leur sommeil pour découvrir qu’ils n’ont plus la présence de Dieu, et qu’ils ne peuvent pas vaincre l’attaque des forces démoniaques contre eux. Notons aussi la progression dans la déchéance de Samson lorsque la présence de Dieu le quitta :

1) Il fut fait prisonnier.

2) Il perdit la vue.

3) Il descendit chez ses ennemis.

4) Il fut enchaîné comme un esclave.


Quand un croyant perd la présence de Dieu, sa déchéance comporte aussi ces quatre étapes : le diable l’emprisonne, il ne discerne plus rien, il descend de niveau spirituel et il est lié par des faiblesses. Mais Dieu veut par-dessus tout que nous retrouvions sa présence, que nous puissions en être de plus en plus conscient, afin de ne plus jamais la perdre.


2 S 14.14 : Dieu n’ôte pas la vie, mais il désire que le fugitif ne reste pas banni de sa présence.

Vous pouvez visionner la vidéo à partir de laquelle cet article a été rédigé, en cliquant sur l’image ci-dessous :



Cet enseignement fait partie d’une série de quatre vidéos dans lesquelles vous apprendrez :

1) Mon expérience personnelle de la perte de la présence de Dieu et comment Dieu l’a restaurée dans ma vie.

2) La différence qu’il y a entre la présence de Dieu et les effets de cette même présence.

3) Quelles sont les six étapes qui permettent d’être renouvelé dans la présence de Dieu.

4) Le paradoxe qui accompagne la présence de Dieu et en fait un profond mystère.

5) Les quatre vérités nécessaire pour celui qui veut vivre dans la présence de Dieu.

6) La réalité et les quatre caractéristiques de la nature de la présence de Dieu.


En vous abonnant à nos formations en ligne, vous aurez accès à l’ensemble de cette série d’enseignements composée de quatre vidéos :

N’hésitez pas à vous rendre sur la page d’information de notre site pour en savoir davantage sur nos offres d’abonnements. Que le Seigneur vous bénisse !


A bientôt…

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page