L’INVASION DES FAUSSES DOCTRINES... ET COMMENT S’EN PROTÉGER

Nous avons appris que l'Église de tous les temps est en proie à de faux enseignants et à leurs fausses doctrines. Nous avons identifié cinq tests que nous pouvons appliquer à toute doctrine, pour déterminer si elle est fausse ou vraie.


Nous avons aussi rencontré sept de ces faux docteurs, et avons vu la dévastation qu'ils peuvent apporter, avant de révéler les sept caractéristiques que nous trouvons chez tous les faux docteurs. Mais ces informations importantes nous laissent quand même avec quelques questions importantes, telles que :


Comment une église en vient-elle à rejeter une saine doctrine ?

Comment nous prémunir contre les faux docteurs et leurs fausses doctrines ?

Comment protéger nos familles et nos églises contre l’invasion des mensonges séduisants ?


Dans sa grâce, Dieu nous a donné des directives claires dans sa Parole, en nous montrant comment les Églises entament une descente vers la fausse doctrine et comment nous pouvons et devons nous en protéger.


1. L’invasion des fausses doctrines


La plupart des érudits bibliques s'accordent à dire que 2 Timothée est la dernière lettre de Paul. Il est presque arrivé à la fin de sa vie, alors il prend sa plume pour écrire encore une fois à son jeune disciple. Dans ses dernières paroles à Timothée, Paul s'assure de le mettre en garde contre le danger des faux enseignants dans 2 Ti 4.3-4 :

3 Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine ; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs,

4 détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables.


Dans ces versets, Paul jette un regard vers l'avenir et décrit une église en train d'être séduite et détruite. Ce n'est pas une prophétie de la mort spirituelle d'une seule congrégation, mais c’est une description générale de la mort de plusieurs centaines, voire de plusieurs milliers de personnes. Il décrit les quatre étapes qui peuvent progressivement amener toute congrégation vers la destruction spirituelle. Examinons-les attentivement.


Étape 1 : Rejeter la vérité.


Paul avertit Timothée que les gens détourneront l’oreille de la vérité. La première étape dans la destruction spirituelle d'une église est un rejet collectif de l'enseignement de la Bible. D'abord, un individu se détourne, puis un autre, et encore un autre, jusqu'à ce que la plupart des membres de la congrégation commencent à se demander si ce qu'ils croyaient étaient vrai, pour ensuite en arriver à tout rejeter en bloc.


Cela peut se produire graduellement, à mesure que la méfiance envers la vérité révélée de Dieu se répand comme un venin. Ou cela peut arriver rapidement, car l'amour du monde étouffe la fécondité d'une église. Quoi qu'il en soit, ce qui était autrefois l'amour de la vérité se transforme en aversion, puis en dégoût de la vérité. Ce qui était autrefois la haine de l'erreur, devient curiosité, puis intérêt pour l’erreur.


Étape 2 : Rejeter les prédicateurs de la vérité.


Lorsqu’une une église se détourne de la vérité, ses membres se retournent rapidement contre ceux qui annoncent la vérité. Paul dit à Timothée que le temps viendra où les gens ne supporteront pas la saine doctrine.


De tels individus ne toléreront plus l'enseignement qu'ils avaient autrefois reçu. Parce qu'ils ont commencé à remettre en question la vérité, ils se retourneront contre ceux qui la proclament avec audace. Les enseignants qui les avaient autrefois touchés par la prédication de la vérité, commenceront à leur faire horreur, et ils finiront par les rejeter.


Étape 3 : Accueillir les faux docteurs.


Une fois qu'une église a rejeté ceux qui enseignent la vérité, elle les remplacera par des enseignants qui leur donneront ce qu'ils veulent entendre, car Paul dit : ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs.


A ce stade, cette église préfère la nouveauté à la vérité, les platitudes à la saine exhortation. Ceux qui la composent, souscrivent à la religion chrétienne tant qu'ils peuvent garder le respect de la société et rester acceptables aux yeux d’un monde sans Dieu. C'est pourquoi ils acceptent que les faux docteurs les conduisent dans un rejet de plus en plus profond de la vérité.


Étape 4 : Adopter les fausses doctrines.


Une fois que ces croyants ont rejeté la vérité et ceux qui la proclament, et qu'ils se soient donnés des enseignants qui les conduisent de plus en plus vers le compromis doctrinal, ils se tourneront vers les fables


Maintenant, ils sont prêts à enlacer totalement l'hérésie. Ils deviendront si endurcis dans leurs péchés, qu'ils élèveront l'erreur au statut de vérité. Dans leur rébellion, ils célébreront, au nom de Dieu, les choses mêmes que Dieu déteste.


Sous la direction des faux docteurs, ils adopteront pleinement la fausse doctrine. Ils s'égareront, comme des moutons qui s'éloignent des soins attentifs d'un bon berger, pour se retrouver à la merci d’une meute de loups cruels.


Paul décrit ainsi une progression tragique qui commence avec des gens qui se lassent de la vérité. N'étant plus disposés à endurer un enseignement solide, ils se débarrassent des porteurs de la vérité et se donnent des enseignants, en fonction de leurs propres passions. Inévitablement, ils se détournent de l'écoute de la vérité et s'égarent dans des fables. D'innombrables églises, au cours des siècles, ont été détruites par ce modèle d’infiltration de faux docteurs.


2. La protection contre les fausses doctrines


Rappelez-vous que Paul écrit au jeune pasteur Timothée pour lui apprendre à protéger sa congrégation. Comment Timothée peut-il prémunir son église contre les faux docteurs et leurs hérésies ? Devrait-il étudier les méthodes des hérétiques pour anticiper leurs moindres gestes ?


Devrait-il étudier la doctrine des hérétiques pour pouvoir la réfuter point par point ? Paul offre une solution beaucoup plus simple : Prêche la parole, insiste en toute occasion, favorable ou non, reprends, censure, exhorte, avec toute douceur et en instruisant. (2 Ti 4.2).


La protection face aux faux docteurs et à leurs fausses doctrines, ne consiste pas à être obsédé par l’erreur, mais à rechercher à mieux connaître la vérité ! L'église qui reste fidèle à Dieu, est l'église qui reste fidèle à la Parole de Dieu. Paul dit à Timothée - et à chacun d'entre nous - de protéger l'Église contre l’invasion des fausses doctrines en respectant les cinq règles suivantes dans la prédication :


1) Prêcher la parole : l'église qui veut rester en bonne santé doit prêcher la parole de Dieu. La prédication est aussi puissante que sa fidélité à la Bible. La façon la plus fidèle de prêcher la Parole, c’est la prédication par exposition, pour s'assurer que le point d'un texte devient le point du sermon.


Cette forme de prédication contraint le pasteur à la Parole de Dieu, et assure à la congrégation que chaque parole est tirée fidèlement des Écritures.


2) Prêcher avec persévérance : l'Église doit persister dans cette prédication, selon le mot d’ordre « insiste en toute occasion, favorable ou non ». Il y a des moments où la prédication de la Bible est aimée et considérée comme efficace, et il y a des moments où elle est détestée et considérée comme offensante.


Aujourd'hui, nous entendons beaucoup de soi-disant experts dire que la prédication expositoire est en train de mourir, et qu'elle causera bientôt l'effondrement de l’Eglise. Mais ce genre de prédication fidèle, basée sur la Parole, doit être au centre de l'église, quand elle est populaire et quand elle est impopulaire.


3) Prêcher sans compromis : la prédication doit comporter un élément d'enseignement des faits de la Bible, mais Dieu dit aussi au prédicateur : « reprends, censure, exhorte ». La prédication doit toujours avoir une dimension pratique qui s'adresse au cœur de l'auditeur et confronte son incrédulité et sa rébellion.


Alors que l'enseignement est destiné à communiquer les faits, la prédication est destinée à sauver les âmes, à transformer les vies et à motiver l’auditeur pour la sainteté. La prédication fidèle confronte et corrige les fausses doctrines, ainsi que les modes de vie pécheurs (reprends, censure), mais elle produit et encourage aussi les attitudes qui honorent Dieu (exhorte).


4) Prêcher avec patience : l'Eglise doit prêcher avec toute douceur. Une congrégation ne doit jamais se lasser de ce genre de prédication et perdre confiance en son efficacité. Les croyants ne doivent jamais demander à leurs pasteurs de dire quelque chose au-delà de l'Écriture, et ces derniers ne doivent jamais hésiter dans leur engagement à exposer fidèlement la Parole de Dieu. Les gens qui se détournent de Dieu ne supporteront pas un enseignement solide, mais ceux qui suivent Dieu, l'exigeront.


5) Prêcher une saine doctrine : et enfin, la prédication de Timothée doit se faire en instruisant. Cela implique que la prédication doit être pleine de la vérité doctrinale biblique. Elle doit communiquer toute la vérité de Dieu à partir de toute la Parole de Dieu. La meilleure prédication est pleine de la bonne doctrine et ne contredit jamais la Bible. Le genre de prédication que Paul recommande enseigne tout le conseil de Dieu, en annonçant toute la Parole de Dieu.


L'appel à tous les chrétiens

Paul se tourne vers un avenir dans lequel les gens ne toléreront pas la vérité, et il dit à Timothée de rester fidèle à son appel central qui est de conduire l'Église par et vers la Parole de Dieu. C'était la charge de Paul envers Timothée il y a deux mille ans et cette charge continue aujourd'hui pour vous et pour moi.


En tant que peuple de Dieu, vivant à une époque où les oreilles souffrent de démangeaisons spirituelles, nous devons rester engagés à rien de moins qu’à la prédication fidèle, semaine après semaine, de la précieuse Parole de Dieu.


Individuellement, nous sommes responsables de trouver et d'adhérer à une telle église. Collectivement, nous sommes responsables de construire de telles églises, et de nous assurer qu'elles continuent à prêcher fidèlement la Parole de Dieu. Un saine église est une église qui prêche en étant fermement enracinée dans la Parole de Dieu. Que celui qui a des oreilles, entende...


A bientôt.

97 vues1 commentaire