PLAIDER NOTRE CAUSE DEVANT DIEU

Nous faisons tous face à des situations difficiles et imprévues, mais il y a une chose que nous devons apprendre à faire : plaider notre cause devant Dieu ! En employant cette expression, je fais référence à une action juridique spirituelle où nous faisons appel à la législation divine dans le domaine de la prière.

« Plaider notre cause devant Dieu », cela signifie que nous présentons notre requête à Dieu, en l’appuyant par des arguments murement réfléchis qui sont en accord avec la vérité révélée du Seigneur dans sa parole. Abraham nous en fournit un bel exemple dans Gn 18 : 22-26, lorsque Dieu envoie deux anges détruire la ville de Sodome, en raison de ses terribles péchés. Devant la nouvelle, Abraham se souvient de son neveu Lot qui habite dans la ville impie, et il décide de plaider sa cause en présence de Dieu :

22 Les hommes s’éloignèrent, et allèrent vers Sodome. Mais Abraham se tint encore en présence de l’Eternel.

23 Abraham s’approcha, et dit : Feras-tu aussi périr le juste avec le méchant ?

24 Peut-être y a-t-il cinquante justes au milieu de la ville : les feras-tu périr aussi, et ne pardonneras-tu pas à la ville à cause des cinquante justes qui sont au milieu d’elle ?

25 Faire mourir le juste avec le méchant, en sorte qu’il en soit du juste comme du méchant, loin de toi cette manière d’agir ! loin de toi ! Celui qui juge toute la terre n’exercera-t-il pas la justice ?

26 Et l’Eternel dit : Si je trouve dans Sodome cinquante justes au milieu de la ville, je pardonnerai à toute la ville, à cause d’eux.


Notons qu’Abraham ne se contente pas de juste demander à Dieu d’épargner Lot, mais il argumente avec Dieu en lui rappelant sa nature juste et sa façon d’agir avec justice, sans jamais punir l’innocent avec le coupable (v. 25