7 PORTRAITS DE FAUX DOCTEURS

L'histoire de l'église du Christ est inséparable de celle des tentatives de Satan pour la détruire. Bien que des défis difficiles aient, au cours des siècles, surgi de l'extérieur de l'église, les plus dangereux sont toujours venus de l'intérieur.



C’est en effet de l'intérieur que surgissent les faux docteurs, ces colporteurs de mensonges qui se font passer pour des enseignants de la vérité. Les faux docteurs prennent de nombreuses formes, adaptées aux époques, aux cultures et aux contextes dans lesquels ils opèrent. Voici sept d'entre elles que vous trouverez en train de réaliser leur travail trompeur et destructeur dans l'église aujourd'hui.


1. L'Hérétique


L'hérétique est le plus en vue, et peut-être le plus dangereux des faux docteurs. Pierre nous met en garde contre lui dans sa seconde épître : Il y a eu parmi le peuple de faux prophètes, et il y aura de même parmi vous de faux docteurs, qui introduiront sournoisement des sectes pernicieuses, et qui, reniant le maître qui les a rachetés, attireront sur eux une ruine soudaine. (2 P 2.1)


L'hérétique est la personne qui enseigne ce qui contredit ouvertement une vérité essentielle de la foi chrétienne. C'est un personnage accoutumé aux groupes, un dirigeant naturel qui enseigne juste assez de vérité pour masquer son erreur mortelle.


Pourtant, en reniant la foi et en faisant la promotion de ce qui est faux, il conduit ses disciples hors de la sécurité de l'orthodoxie, et les entraîne dans les régions périlleuses de l'hérésie.


Dès le début, l'église a été affligée par l'hérétique sous ses diverses formes. Il continue aujourd'hui son œuvre maléfique contredisant la vérité, tantôt en la niant, tantôt en l'exagérant.


Comme l'a fait Arius au troisième siècle et comme le fait aujourd'hui l’Eglise Pentecôtistes Unie, il peut reformuler la doctrine de la Trinité. Comme Marcus Borg et d'autres savants éminents du « Séminaire sur Jésus » (Jesus Seminar), il peut nier la naissance virginale ou la résurrection de Jésus Christ.


Comme les Témoins de Jéhovah, il peut modifier la Parole de Dieu en produisant une traduction de la Bible qui va dans le sens de ses croyances, ou comme les Mormons, il peut ajouter à la Bible un autre livre qu’il prétend aussi inspiré.


En d’autres mots, l’hérétique façonne à sa convenance et avec audace « la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes. » (Jude 1.3)


2. Le Charlatan


Le Charlatan ne s'intéresse à la foi chrétienne que dans la mesure où elle peut remplir son portefeuille. Le Charlatan est la personne qui utilise le christianisme comme un moyen d'enrichissement personnel. Il se sert de sa position de leader pour profiter de la fortune des autres. Paul prévient Timothée d'être sur ses gardes contre lui dans 1 Ti 6.3-5 :

3 Si quelqu’un enseigne de fausses doctrines, et ne s’attache pas aux saines paroles de notre Seigneur Jésus-Christ et à la doctrine qui est selon la piété,

4 il est enflé d’orgueil, il ne sait rien ; il a la maladie des questions oiseuses et des disputes de mots, d’où naissent l’envie, les querelles, les calomnies, les mauvais soupçons,

5 les vaines discussions d’hommes corrompus d’entendement, privés de la vérité, et croyant que la piété est une source de gain.


Simon le magicien était motivé par l'amour de l'argent quand il a essayé d'acheter la puissance du Saint-Esprit (Cf. Ac 8.9-24). Depuis cette époque, le Charlatan est apparu sous de nombreux aspects, cherchant toujours à se faire connaître dans l'église afin de vivre dans la richesse.


Lorsqu’au 16ème siècle, le pape Léon X confia à Tetzel le soin de vendre des indulgences, les bénéfices ne financèrent pas seulement la reconstruction de la basilique Saint-Pierre, mais aussi son mode de vie luxueux.


Dans les années 1990, le télévangéliste Robert Tilton gagnait des dizaines de millions de dollars chaque année en exploitant des personnes vulnérables et crédules, n’ayant pas de solide fondement biblique. Aujourd'hui, d’autres prédicateurs sans scrupules vendent l'évangile de la prospérité pour s'enrichir des dons de leurs disciples.


3. Le faux Prophète


Le Faux Prophète prétend être équipé par Dieu pour communiquer de nouvelles révélations, pour annoncer de nouvelles prédictions, pour proclamer des enseignements inédits, et pour prononcer des réprimandes ou des encouragements qui font autorité.


En réalité, il est commissionné et habilité par Satan, dans le but de tromper et de perturber l'église du Christ. Jean a donné un avertissement urgent à son sujet : Bien-aimés, n’ajoutez pas foi à tout esprit ; mais éprouvez les esprits, pour savoir s’ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde. (1 Jn 4.1)


Les chrétiens doivent éprouver les esprits afin de déterminer s'ils proviennent du Saint-Esprit ou d'un esprit démoniaque. Plus tard, Jean déclare que Dieu, ayant parlé pleinement et définitivement dans les Écritures, a donné l'avertissement le plus solennel contre quiconque prétend apporter une révélation égale ou contraire aux Écritures. En effet, nous lisons dans Ap 22.18-19 :

18 Je le déclare à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre : Si quelqu’un y ajoute quelque chose, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre ;

19 et si quelqu’un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part de l’arbre de la vie et de la ville sainte, décrits dans ce livre.


Le Faux Prophète apparaît tout au long de l'histoire de l'église. Dès le deuxième siècle, Montanus et ses disciples prétendaient parler au nom de l'Esprit Saint. Au dix-neuvième siècle, Joseph Smith prétendait recevoir le Livre de Mormon de l'ange Moroni.


Aujourd'hui, Internet est rempli d’individus qui prétendent parler au nom de Dieu par la puissance de l'Esprit. Les prophéties personnelles ne sont qu'à un coup de téléphone ou à un clic d’ordinateur.


Des sites anglophones comme « Prophetic Prayer List » vous propose de recevoir par Email votre prophétie personnelle, en remplissant une simple demande...


Sarah Young, auteure du best-seller chrétien de la décennie, « Un moment avec Jésus », vendu à plus de 15 millions d’exemplaires, affirme avec audace que son livre contient les paroles mêmes de Jésus.


Le Faux Prophète continue de parler et d’égarer les autres, en affichant des prétentions que seuls des croyants ignorants de la vérité biblique, acceptent. Combien la vigilance et la connaissance de la Bible sont nécessaires aujourd’hui, pour ne pas tomber dans de tels pièges...


4. L'abuseur


L'abuseur utilise sa position de dirigeant pour exploiter les autres. Il peut même en profiter pour assouvir sa convoitise sexuelle, bien qu'il désire avant tout le pouvoir. Pierre et Jude étaient tous deux conscients de la tendance à la luxure de l'Abuseur, quand ils disaient :

Plusieurs les suivront dans leurs dérèglements, et la voie de la vérité sera calomniée à cause d’eux. (2 Pi 2.2).

Car il s’est glissé parmi vous certains hommes dont la condamnation est écrite depuis longtemps, des impies, qui changent la grâce de notre Dieu en dérèglement, et qui renient notre seul maître et Seigneur Jésus-Christ. (Jude 4).


L'abuseur prétend qu'il s'occupe des âmes, mais son véritable intérêt c’est la satisfaction de ses propres convoitises Il se fraie un chemin dans les foyers et parfois même, jusque dans lit conjugal...


Lorsqu'il ne recherche pas le plaisir sexuel illicite, il domine les gens dans le but d’obtenir du pouvoir. Il peut aller jusqu’à les maltraiter pour satisfaire son ambition de célébrité. Il peut le faire au nom du ministère, avec bien sûr la revendication de l'onction de Dieu. Pour combler ses désirs, il utilise les autres et abuse d’eux sans aucun remords.


Tragiquement, l'histoire de l’Eglise met en scène d'innombrables abuseurs. Même dans les premiers jours de l'église, il y a eu des perversions dépravées de la foi. Aujourd'hui, il semble que régulièrement, nous apprenions qu'un autre dirigeant a été reconnu coupable d’abus, par avidité de pouvoir. Soyons vigilants car l’abuseur poursuit son travail !


5. Le diviseur


Le Diviseur utilise une fausse doctrine pour perturber ou détruire une église. Il divise joyeusement les croyants entre eux. Jude nous met en garde contre lui dans Jude 18-19 :

18 Ils vous disaient qu’au dernier temps il y aurait des moqueurs, marchant selon leurs convoitises impies ;

19 ce sont ceux qui provoquent des divisions, hommes sensuels, n’ayant pas l’Esprit.


Le Diviseur est dépourvu de l'Esprit Saint, dont le premier fruit est l'amour, et dont l'œuvre consiste à maintenir les croyants unis dans le lien de la paix (Cf. Ga 5.22 et Ep 4.3).


Le Diviseur apporte la querelle, et non l'amour. Il génère des factions, et non l'unité. Il désire la discorde, et non l'harmonie. Les congrégations et les dénominations ont souvent été scindées par le Diviseur lorsqu'il promulgue ses mensonges.


Il se sert parfois d'une vérité mineure pour en faire la marque de la maturité chrétienne, faisant ainsi surgir des factions à l'intérieur du corps. C’est ainsi que le voile pour les femmes et le lavage des pieds sont à l’origine de divisions d’églises.


Le Diviseur peut aussi introduire sournoisement des doctrines non bibliques, en les présentant comme la vérité manquante, ou il peut miner le corps pastoral établi, en colportant des ragots, et en se présentant comme la solution à un problème qu’il a lui-même créé. Il fait tout cela pour la satisfaction perverse qui accompagne son désir de destruction.


6. Le Chatouilleur


Le Chatouilleur est le faux docteur qui ne se soucie pas de ce que Dieu veut, mais qui ne s’intéresse qu’à ce que les hommes veulent. Il veut être agréable à l’homme plutôt qu’à Dieu. Paul le considérait comme un « Showman » dans 2 Ti 4.3-4 :

3 Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine ; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs,

4 détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables.


Le Chatouilleur a besoin de la popularité et des louanges des autres. Pour maintenir le respect de ses auditeurs, il ne prêche que les parties de la Bible qu'il juge acceptables. Par conséquent, il parle beaucoup de bonheur mais peu de péché. Il parle beaucoup de ciel mais ne dit rien de l'enfer.


Le Chatouilleur ne donne à son auditoire que ce qu'il veut entendre. Il prêche un évangile partiel qui, en réalité, n'est pas un évangile du tout. Il prêche un évangile vide à une église pleine à craquer. Le Chatouilleur est aussi vieux que l'église elle-même. Il a toujours existé, et sera de plus en plus visible alors que s’approche la fin.


Au XXe siècle, il s’appelait Norman Vincent Peale et Robert Schuller, promoteurs de la pensée positive. Aujourd'hui, il se nomme Joel Osteen, pasteur de la plus grande église d'Amérique, connu aussi bien pour son sourire que pour son message d’épanouissement personnel. Comme les faux prophètes à l’époque de Jérémie, Le Chatouilleur fait entendre sa voix : Paix ! paix ! disent-ils ; Et il n’y a point de paix. (Jé 6.14)


7. Le Spéculateur


Enfin, le Spéculateur est celui qui est obsédé par la nouveauté, l'originalité ou la vérité cachée. L'auteur de l’épître aux Hébreux avertit l’Eglise en lui disant : Ne vous laissez pas entraîner par des doctrines diverses et étrangères (Hé 13.9), tandis que, de son côté, Paul dit à Timothée de recommander à certaines personnes de ne pas enseigner d’autres doctrines (1 Ti 1.3).


L’enseignement axé sur la spéculation remplace la doctrine sûre et stable de l’Écriture. Le Spéculateur rejette l'essentiel du contenu de la Bible et l’importance de l'accent mis par la Bible sur un thème, afin d'obséder ses auditeurs par des sujets qui sont insignifiants ou nouveaux. Il se lasse des anciennes vérités et recherche la popularité par l'originalité.


Aujourd'hui, le Spéculateur est obsédé par la fin des Temps, par les codes cachés dans la Bible, et par la valeur initiatique du calendrier juif, sensée révéler ce que personne n’a jamais su, et qui est, selon sa théorie, si indispensable pour marcher avec Dieu...


Ce qui est évident, c’est que le Spéculateur a la capacité obscurcir le message clair de l'Écriture, afin de susciter une curiosité qui ne mène nulle part, sauf au Spéculateur lui-même. Paul l’a bien décrit dans 1 Ti 6.20-21 :

20 O Timothée, garde le dépôt, en évitant les discours vains et profanes, et les disputes de la fausse science

21 dont font profession quelques-uns, qui se sont ainsi détournés de la foi. Que la grâce soit avec vous !


Conclusion


Les plus grands ambassadeurs de satan ne sont pas les proxénètes ou les politiciens véreux, mais ce sont les faux docteurs. En tant que représentants du père du mensonge (Cf. Jn 8.44), ils ne vendent pas une religion différente, mais ils offrent une perversion mortelle de la vraie religion.


Les troupes du diable ne lancent pas un assaut frontal, mais agissent comme des espions qui se faufilent dans le camp adverse. Les tactiques de satan sont étudiées, intelligentes, prévisibles et efficaces. Par conséquent, nous devons toujours rester vigilants. Nous terminons en laissant le dernier mot à Jésus qui a dit dans Mt 7.15 : Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtement de brebis, mais au-dedans ce sont des loups ravisseurs.

134 vues