LA NAISSANCE DU ROI DES ROIS N°2

Nous poursuivons notre méditation sur Mt 2.1-11 (que je vous conseille de lire). Nous avons dit que les épisodes de l’adoration des mages, ainsi que la fuite et le retour d’Egypte de l’enfant Jésus, jette une lumière plus prononcée sur sa divinité de celui que l’on nomme à raison : le Roi des rois. Dans ce texte, nous pouvons y voir les principaux thèmes de l’Evangile.

En examinant la venue des mages d’Orient, nous découvrons quatre vérités sur Jésus. Nous avons déjà considéré la première, à savoir que Jésus est un homme réel dont l’Histoire rend témoignage, et qui peut être trouvé par d’autres hommes tout aussi réels.


Nous prétendons croire en Dieu, mais savons-nous qu’il s’est majestueusement révélé en la personne de Jésus ? Nous ne devons pas chercher Dieu à l’intérieur de nous, ou dans la paisible beauté d’un coucher de soleil en bord de mer, de façon subjective, mais il nous faut le chercher à l’extérieur et de manière objective, dans la révélation de Dieu fait homme.


Ces Mages ont confirmé la promesse que fera plus tard Jésus dans Mt 7.7 : Demandez, et l’on vous donnera ; cherchez, et vous trouverez ; frappez, et l’on vous ouvrira. Ils se sont approchés de Dieu, là où il se trouvait : dans le petit enfant de Bethléem. Cela nous indique que la foi chrétienne est :

Premièrement une foi historique, basée sur des personnes, des lieux et des événements réels.

Deuxièmement, c’est une foi rationnelle, utilisant l’intelligence pour vérifier que les faits sont dignes de confiance.

Troisièmement, c’est une foi objective, avec la personne et l’œuvre de Jésus comme sujet de cette foi.