PROGRESSER DANS LA CONNAISSANCE DE DIEU N°1


Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez TRANSFORMÉS par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. (Ro 12.2)

Nous avons découvert que la caractéristique des chrétiens ayant atteint l’âge adulte dans leur croissance spirituelle, c’est de connaître Dieu, car voici ce que leur dit l’apôtre Jean :

Je vous ai écrit, pères, parce que vous avez connu celui qui est dès le commencement. (1 Jn 2.14).


Dans le précédent article, nous avons parlé de :

· L’importance de la connaissance de Dieu dans notre vie spirituelle.

· L’objet de cette connaissance, à savoir : Dieu en tant que maître souverain.

· La nature de cette connaissance qui se décline en 3 points :

1. Elle peut être atteinte par un effort d’apprentissage.

2. Elle est expérimentale et non uniquement cérébrale.

3. Elle s’exprime dans l’union avec Dieu et par une fécondité spirituelle.


Aujourd’hui nous allons examiner comment nous pouvons grandir dans la connaissance de Dieu. C’est à cela que nous exhorte la parole du prophète : Connaissons, cherchons à connaître l’Eternel ; (Os 6.3).


Il est clairement spécifié que nous devons nous employer « à connaître l’Eternel ». Cela devrait être l’œuvre principale de notre vie, notre plus grande ambition.


Cette connaissance a un point commun avec son objet : elle est infinie, comme l’est Dieu. Nous ne pourrons jamais dire : « Ça y est, je connais tout de Dieu ! », car cette connaissance ne peut avoir de fin. Même au ciel, nous continuerons à le connaître dans l’étendue illimitée de sa gloire.


Cela implique que nous pouvons et devons progresser dans la connaissance de Dieu. L’apôtre Paul l’articule clairement lorsqu’il s’adresse à l’église de Colosses, dans Col 1.9-11 :

9 C’est pour cela que nous aussi, depuis le jour où nous en avons été informés, nous ne cessons de prier Dieu pour vous ; nous demandons que vous soyez remplis de la connaissance de sa volonté, en toute sagesse et intelligence spirituelle,

10 pour marcher d’une manière digne du Seigneur et lui être entièrement agréables, portant des fruits en toutes sortes de bonnes œuvres et croissant par la connaissance de Dieu,

11 fortifiés à tous égards par sa puissance glorieuse, en sorte que vous soyez toujours et avec joie persévérants et patients.


Comment être remplis de cette connaissance ? L’apôtre Paul nous donne la réponse en nous révélant quatre principes fondamentaux :


1. La prière persévérante.

Dans ce passage, l’apôtre fait deux fois mention de la prière : « nous ne cessons pas de prier Dieu pour vous... Nous demandons » (v.9). Ce premier principe, tel qu’il est énoncé dans ces versets, doit nous rappeler deux points importants :


. Tout d’abord, nous sommes ici en présence d’une des quatre grandes prières apostoliques de Paul, les trois autres se trouvant dans Ep 1.16-19 ; Ep 3.14-19 et Ph 1.9-11.


Il s’agit de prières inspirées et formulées par le Saint-Esprit en personne, et qui ont été gardées dans le Nouveau Testament, afin de nous montrer quelle est sa volonté pour nous.


Sachons faire notre ses quatre prières (les personnaliser), et les présenter à Dieu. Nous pouvons être certains que Dieu y sera attentif, car elles viennent de son Esprit, et expriment son désir pour nos vies.


. Ensuite, la volonté clairement exprimée de Dieu dans cette prière est que nous progressions dans notre connaissance de sa personne, car Paul dit : « nous ne cessons pas de prier pour vous ».


Même si Paul enseignait les Colossiens sur Dieu, il ajoutait à cet enseignement une prière constante pour que Dieu accorde la connaissance de sa personne aux croyants de l’église.

Seul Dieu peut nous faire connaître Dieu. Mais cela ne se produit que lorsque nous nous appliquons à prier. La connaissance de Dieu ne s’acquiert pas uniquement en accumulant des informations sur lui par des livres, des sermons ou des études de théologie, mais également en se consacrant à une prière assidue.


Jésus a dit : Demandez, et l’on vous donnera ; cherchez, et vous trouverez ; frappez, et l’on vous ouvrira. (Mt 7.7). Si nous demandons, cherchons et frappons régulièrement, la porte qui donne accès à la connaissance de Dieu s’ouvrira devant nous.


2. La communication spirituelle.

Paul précise que le but de cette prière est que nous soyons remplis de la connaissance de sa volonté, en toute sagesse et intelligence spirituelle (v.9). Nous avons ici trois facteurs importants qu’il ne faut pas négliger :


· Si nous voulons connaître Dieu, il faut que nous soyons « remplis de la connaissance de sa volonté ». Le grec dit : que vous soyez complètement remplis et totalement contrôlés par une connaissance ample et profonde de ses intentions et de ses préceptes.


La vraie connaissance de Dieu passe par une compréhension, une acceptation et une soumission à sa volonté. Cela signifie que ce qu’il veut faire révèle ce qu’il est dans sa nature.

C’est pour cette raison que Moïse a prié ainsi : « Eh bien, puisque j'ai ta faveur, fais-moi connaître tes intentions. Ainsi je te connaîtrai vraiment… » (Ex 33.13 BFC).


Notons que la connaissance des « intentions » de Dieu, donc de sa volonté, nous permet de le connaître « vraiment », c’est-à-dire de bien connaître sa personne et son caractère.


· Cette connaissance arrive jusqu’à nous « en toute sagesse et intelligence » mises à notre disposition. La sagesse et l’intelligence dans ce verset comportent deux sens complémentaires : le premier est général, le second est particulier.


La sagesse désigne la compréhension des principes de l’action divine, alors que l’intelligence se rapporte à l’application de ces principes à la vie quotidienne.


En d’autres mots, ces deux qualités nous permettent d’interpréter la parole de Dieu, non pas avec rigidité et légalisme, mais pour notre situation « ici et maintenant ».


· Cette connaissance nous est transmise par l’Esprit de Dieu, car la sagesse et l’intelligence sont qualifiées de spirituelles. C’est le signe que c’est le Saint-Esprit qui les communique.


Il s’agit du mode de communication de Dieu, et non celui du monde. Nous ne pouvons pas connaître Dieu si nous ne sommes pas au bénéfice du ministère de son Esprit.


L’apôtre Paul confirme ce ministère du Saint-Esprit lorsqu’il prie pour les Éphésiens : Que le Dieu de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père de gloire, vous donne un esprit de sagesse et de révélation dans sa connaissance. (Ep 1.17).


A bientôt pour la suite...