top of page

RENOUER AVEC L'ESSENTIEL POUR REVITALISER SA FOI

Un Appel à Retrouver son Premier Amour pour Christ


Dieu ordonne au prophète Jérémie de s’adresser en ces termes au peuple d’Israël : Ainsi parle l'Éternel : Je me souviens de ton amour lorsque tu étais jeune, De ton affection lorsque tu étais fiancée, Quand tu me suivais au désert, Dans une terre inculte (Jé 2.2). Le fait de se souvenir de quelque chose indique que cette chose appartient au passé. Donc quand Dieu dit à son peuple « Je me souviens de ton amour », cela signifie que cet amour n’est plus d’actualité, qu’il n’est plus présent. Que cet amour appartienne au passé est renforcé par la précision « lorsque tu étais jeune », ce qui indique bien que le temps où Israël aimait son Dieu est révolu.


Homme souriant en t-shirt bleu pointant du doigt vers un message 'RENOUER AVEC L'ESSENTIEL POUR REVITALISER SA FOI' sur fond violet, illustrant un contenu de blog motivant pour le développement spirituel.

Je crois que dans ce verset Dieu exprime non pas de la nostalgie, mais de la colère. C’est un cinglant reproche qu’il adresse à Israël. En ajoutant « Je me souviens… De ton affection lorsque tu étais fiancée, Quand tu me suivais au désert, Dans une terre inculte », le Seigneur montre que son peuple débordait d’amour pour lui parce qu’il l’avait non seulement libéré de 400 ans d’esclavage en Egypte, mais qu’il l’avait également guidé et protégé lorsqu’il était en route vers la terre promise. Cependant, La lune de miel était terminée depuis qu’Israël avait pris possession de son territoire. Son amour pour Dieu s’était refroidi, au point même de l’abandonner, de cesser de lui être attaché, tout en pratiquant une religion. C’est cet abandon qui fait dire à Dieu au v.5 : Quelle iniquité vos pères ont-ils trouvée en moi, Pour s'éloigner de moi, Et pour aller après des choses de néant et n'être eux-mêmes que néant ?


Quand l’histoire se répète


Au cas où nous serions tentés de croire que cette situation soit exclusive à l’Israël de l’Ancien Testament, je vous rappelle que c’est un reproche semblable que le Seigneur a adressé à l’Eglise d’Ephèse dans Ap 2.4 : Mais ce que j'ai contre toi, c'est que tu as abandonné ton premier amour. Nous parlons ici d’une église qui a été au bénéfice du ministère de Paul pendant trois ans. Elle avait entendu tout le conseil de Dieu de la part du grand apôtre, elle avait expérimenté la puissance des miracles et avait connu une magnifique croissance. Mais comme Israël, son amour s’était refroidi. L'apathie spirituelle s’était installée, ce qui a conduit à l'amour du monde et au compromis avec le mal. Il ne restait plus que l’apparence d’une religion, mais l’amour pour Christ avait disparu.


Qu’en est-il de nous ? De quoi est fait notre Christianisme ? Quelle est sa substance ? Que contient-il exactement ? Des dogmes ? Des rituels ? Des croyances ? Des pratiques coutumières ? Du travail acharné ? Des expériences charismatiques et mystiques ? C’était le cas de l’église d’Ephèse comme le suggère Ap 2.2-3 :

2 Je connais tes œuvres, ton travail, et ta persévérance. Je sais que tu ne peux supporter les méchants ; que tu as éprouvé ceux qui se disent apôtres et qui ne le sont pas, et que tu les as trouvés menteurs ;

3 que tu as de la persévérance, que tu as souffert à cause de mon nom, et que tu ne t'es point lassé.


Cette église était composée de croyants engagés et actifs à tous points de vue, mais elle avait perdu l’essentiel : son premier amour pour Christ ! Savez-vous que croire en Jésus et le servir, ne remplacera jamais l’amour que nous devons avoir pour sa personne ? Le Seigneur lui-même a dit dans Jn 8.42 : Si Dieu était votre Père, vous m'aimeriez. Jésus identifie ici la marque distinctive des enfants de Dieu : l'amour qu’ils éprouvent pour son Fils. C’est à l’amour pour Jésus que l’on reconnait les vrais chrétiens, ceux qui ont été spirituellement régénérés. Lorsque Pierre a renié Jésus et qu’il a été plus tard restauré spirituellement, le Seigneur ne lui a posé qu'une seule question, mais à trois reprises : « M'aimes-tu ? » (Jean 21 :15-17). La condition à son rétablissement dans la communion avec son maître, c’était son amour pour lui. C’est vraiment ce qui compte aux yeux du Seigneur : que nous l’aimions sincèrement de tout notre cœur !


La clé de la destinée humaine


Savez-vous que l’amour pour Christ détermine la destinée d’une personne ? D'une part, la Bible déclare que les âmes condamnées sont celles qui n’aiment pas Jésus, car Paul affirme dans 1 Co 16.22: Si quelqu'un n'aime pas le Seigneur Jésus-Christ, qu'il soit maudit ! D’autre part, la même Bible promet une magnifique bénédiction à ceux qui aiment le Christ, car Paul déclare à la toute fin de sa lettre aux Éphésiens, au chapitre six et au v.24 : Que la grâce soit avec tous ceux qui aiment notre Seigneur Jésus Christ d'un amour inaltérable ! Faisons-nous partie de ce groupe dont parle l’apôtre ici : tous ceux qui aiment notre Seigneur Jésus Christ d'un amour inaltérable ? Cet amour pour le Christ ressuscité caractérise l'âme de chaque vrai chrétien, comme Pierre le dit sa première lettre au chapitre un et au v.8 : Lui que vous aimez sans l'avoir vu.


L'amour du croyant pour le Sauveur surpasse tous les amours humains, car ces derniers sont tributaires des sens naturels et physiques. J’aime une personne, un animal ou un objet parce que je peux le voir, l’entendre, le toucher et le sentir. Mais tous ces sens physiques ne s’appliquent pas à Jésus car il est en dehors de notre sphère naturelle. Cependant, nous l’aimons si nous lui appartenons, car un amour divin a été placé dans notre cœur par le Saint-Esprit, et lorsque nous manifestons cet amour, Jésus dit dans Jn 14.21 : Celui qui m'aime sera aimé de mon Père, je l'aimerai, et je me ferai connaître à lui. Cela signifie que notre croissance dans la connaissance de Jésus est directement liée à notre amour pour lui.


L'amour pour le Seigneur Jésus est la réalité déterminante dans la vie de tout vrai chrétien. Mais le feu du premier amour pour le Seigneur peut se refroidir et il est de la responsabilité du croyant de raviver la flamme de cet amour pour son maître. Je vais vous dire les choses de façon à ce que tout soit clair : Aimer Jésus-Christ est l'essence même de la vie chrétienne. Si vous êtes un authentique chrétien, vous aimez le Christ. Si vous n’aimez pas le Christ, s’il n’y a aucune affection pour lui dans votre cœur, je vous laisse tirer la conclusion qui s’impose. Malheureusement, cet amour du chrétien pour Jésus est sujet à des fluctuations d'intensité. C’est pourquoi nous devons nous engager à aimer notre Seigneur de tout notre cœur, de toute notre âme, de tout notre esprit et de toute notre force.


Bannière attrayante pour une offre d'abonnement avec une jeune femme souriante et surprise, les mains autour de sa bouche, exprimant l'excitation. À gauche, un fond noir avec le texte 'À PARTIR DE 10€ PAR MOIS' en lettres capitales oranges indique une proposition tarifaire accessible. Juste en dessous, un bouton d'appel à l'action 'S'ABONNER' sur un fond jaune vif invite les utilisateurs à s'engager. La division de la bannière entre le texte informatif et l'image expressive crée un contraste frappant qui attire l'attention et incite à l'action.

Les apparences peuvent être trompeuses


La pénurie d’amour qui a frappé l’église d’Ephèse dans Ap 2, infecte de nombreuses églises contemporaines. Au lieu de cultiver une relation profonde et intime avec le Christ, de nombreux croyants l'ignorent, et se laissent séduire par la culture ambiante et des activités vides de sens. Ces chrétiens peuvent donner l’apparence d’avoir une doctrine solide, un service fidèle pour l’Evangile, une consécration à toute épreuve, mais leur vie est devenue froide et mécanique. Toutes leurs activités sont devenues superficielles. Ils croient et font les bonnes choses, mais ils les font par habitude. Ils sont pragmatiques et efficaces. Dans la sphère chrétienne, ils ont du succès dans ce qu’ils entreprennent. Ils lèvent les mains quand ils chantent, ils se prosternent sans honte pendant la prière, ils dansent et sautent vigoureusement lorsqu’ils louent le Seigneur. Mais ils leur manquent la chose la plus importante : l’amour pour Jésus…


Pouvez-vous imaginer ce que vous ressentiriez si votre mari ou votre femme vous annonçait soudainement qu'il ou elle ne vous aimait plus, mais continuait de vivre avec vous, de dormir avec vous, et que rien ne changerait ? De même, vous ne songeriez jamais à dire au Seigneur que vous ne l'aimez plus, mais que vous avez toujours l'intention de venir à l'église pour le servir, de chanter, de prier et d’écouter la prédication de sa Parole. Ce serait impensable qu’un chrétien dise cela au Seigneur ! Permettez-moi cependant de suggérer que c'est exactement ce que font beaucoup de croyants, mais ils le font sans s'en rendre compte. Ils ont glissé dans l'apathie spirituelle, mais ils ne le savent pas. Tout est devenu mécanique, habituel, mais le cœur n’est pas passionné de Jésus.


Une vie chrétienne dominée par l’amour pour Christ


Le pasteur et prédicateur puritain Thomas Vincent, qui a vécu au 17ème siècle, a parlé de l’importance de notre amour pour Christ dans un remarquable ouvrage que je recommande à tous ceux qui peuvent lire l’anglais et intitulé « L’amour du vrai chrétien pour le Christ invisible ». Voici ce qu’il a écrit concernant le manque d'amour pour Jésus :

« La vie du christianisme consiste en grande partie en notre amour pour le Christ. Sans amour pour le Christ, nous sommes aussi dépourvus de vie spirituelle qu'un cadavre sans âme est dépourvue de vie naturelle. La foi sans amour pour Christ est une foi morte, et un chrétien sans amour pour Christ est un chrétien mort, mort dans ses péchés et ses offenses. Sans amour pour Christ, nous pouvons avoir le nom de chrétiens, mais nous sommes totalement dépourvus de sa nature. Nous pouvons avoir la forme de la piété, mais nous sommes totalement dépourvus de sa puissance. » Fin de citation.


Et parce qu’un vrai chrétien se manifeste par son amour dévorant pour le Christ, Thomas Vincent continue ainsi :

« S'il a leur amour, leurs désirs se porteront principalement sur lui. Leurs délices seront principalement en Lui ; leurs espoirs et leurs attentes seront principalement de Lui ; leur haine, leur peur, leur chagrin, leur colère, seront portés principalement sur le péché en tant qu’offense pour Lui. Il sait que l'amour engagera et emploiera pour lui toutes les forces et les facultés de leur âme ; leurs pensées seront amenées captives à l'obéissance envers lui ; leurs intelligences seront employés à chercher et à découvrir ses vérités ; leurs mémoires seront des réservoirs pour les retenir ; leurs consciences seront prêtes à accuser et excuser comme de fidèles adjointes ; leurs volontés choisiront et refuseront, selon sa direction et la révélation de son plaisir. »


« Tous leurs sens et les membres de leur corps seront ses serviteurs. Leurs yeux verront pour lui, leurs oreilles entendront pour lui, leurs langues parleront pour lui, leurs mains travailleront pour lui, leurs pieds marcheront pour lui. Tous leurs dons et talents seront pour sa dévotion et à son service. S'il a leur amour, ils seront prêts à faire pour lui ce qu'il demande. Ils souffriront pour lui quoiqu’il leur demandera. S'ils l'aiment beaucoup, ils n'hésiteront pas à renoncer à eux-mêmes, à prendre leur croix et à le suivre partout où il les conduira. » fin de citation.


Que faire quand on a perdu son premier amour ?


La vie chrétienne est une recherche continuelle d'une relation profonde et intime avec Jésus-Christ. Parce qu'il est attaché au Christ, le vrai chrétien ne fera rien qui puisse le déshonorer. Au contraire, il se tournera vers lui pour obtenir sa miséricorde et sa grâce lorsqu'il péchera. Il recherchera sa force dans les moments d'épreuve et de tentation. Et il désirera sa sagesse et sa connaissance pour le guider dans le labyrinthe des circonstances déroutantes de la vie. Il sera passionné pour la vérité des Saintes-Ecritures, et ne fera passer aucune tradition avant elles. C’est la raison pour laquelle, après avoir dit à l’Eglise d’Ephèse dans Ap 2.4 : Mais ce que j'ai contre toi, c'est que tu as abandonné ton premier amour, le Seigneur ajoute au v.5 : Souviens-toi donc d'où tu es tombé, repens-toi, et pratique tes premières œuvres. Celui qui réalise qu’il a perdu son premier amour pour Christ doit faire trois choses :


1) Se souvenir d’où il est tombé, c’est-à-dire se plonger tout à nouveau dans les richesses de la personne et de l’œuvre de Christ. Cela implique de s’immerger dans une étude profonde de la Bible, et plus particulièrement des évangile et des lettres apostoliques pour renouveler sa vision de Jésus.


2) Se repentir, c’est-à-dire faire un effort concerté pour changer de direction en se débarrassant des bagages accumulées en cours de route et qui alourdissent la vie. Cela implique un demi-tour pour quitter une vie où l’amour pour Jésus ne domine pas, et s’orienter vers une vie où l’amour pour lui est la priorité des priorités.


3) Pratiquer les premières œuvres, c’est-à-dire transformer cette connaissance en action. S’engager à trouver ou à retrouver un cœur qui est passionné pour Jésus, un cœur qui s’applique à le connaître de mieux en mieux en mieux et de plus en plus chaque jour. Cela signifie aussi se protéger de tout ce qui peut nous éloigner de Jésus ou altérer notre attachement à lui, même s’il s’agit d’une activité chrétienne.


Un vrai défi se présente à de nombreux chrétiens aujourd’hui. Vont-ils opter pour le succès ou la vérité ? Un croyant peut expérimenter une certaine mesure de succès dans son parcours chrétien, sans pour autant vivre selon la vérité du Christ. Cette vérité est que le Seigneur nous attend tous sur la voie de l’amour pour lui. Examinons-nous à la lumière de sa vérité contenue dans sa Parole, et prenons la décision de retrouver notre premier amour pour celui qui nous a sauvé au prix de sa vie. Que Dieu vous bénisse ! Je vous dis à bientôt…


Image dynamique pour un contenu web avec une femme enthousiaste en sweat à capuche jaune pointant vers un texte qui encourage à 'RENOUER AVEC L'ESSENTIEL POUR REVITALISER SA FOI' et 'UN APPEL À RETROUVER SON PREMIER AMOUR POUR CHRIST', accompagné d'un bouton 'ABONNEZ VOUS' pour plus de contenu inspirant

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page