top of page

AU CŒUR DE LA FOI : L'INFAILLIBILITE DE LA PAROLE

Découvrez la Plénitude de l’Inspiration Biblique


Vous connaissez certainement cette déclaration de Paul dans 2 Ti 3.16 : Toute Écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice. Elle est d’une importance capitale pour ceux qui reconnaissent Jésus comme Sauveur et Seigneur de leur vie. Je crois cependant que beaucoup de chrétiens ne réalisent pas la portée de ces paroles de l’apôtre. Comprendre ce que Paul affirme ici, change à jamais notre rapport à la Bible. Nous cessons de la voir comme un livre, mais nous la voyons plutôt comme le livre. Non pas un livre parmi tant d’autres, mais le livre par excellence, à vrai dire le livre de Dieu, celui qu’il nous donne à nous les êtres humains. Nous cessons aussi de l’aborder comme le livre du christianisme, mais nous l’approchons comme le livre de la vie en Christ, de la vie avec Christ et pour Christ.

Image promotionnelle pour LibrAccess Academy, montrant un homme priant profondément, tenant fermement une Bible. Le texte met en lumière 'Au cœur de la foi : L'infaillibilité de la Parole' et encourage à découvrir la plénitude de l'inspiration biblique.

Nous ne la considérons plus comme un livre religieux, mais comme le livre surnaturel qui, bien qu’écrit par des hommes, alimente notre existence de la vie même de Dieu, en nous révélant qui il est. Et finalement, nous cessons de la lire par devoir, mais nous la lisons par plaisir, avec la passion de ceux qui veulent rencontrer et connaître Dieu afin d’entrer dans une communion vivante avec lui. Il est évident que nous assistons en ce moment à une érosion de la confiance dans l’intégrité de la Bible, car de moins en moins de chrétiens prennent le temps de la lire et de l’étudier comme ils devraient le faire. Je crois que cela est aussi dû en grande partie au fait que de plus en plus de pasteurs ne sont pas eux-mêmes conscients de la suffisance des Ecritures, ce qui a pour résultat un basculement dans la façon de comprendre le rôle de la Bible dans la prédication.  


Les faux évangiles


J’entends de plus en plus de prédicateurs qui, lorsqu’ils prêchent, montrent qu’ils ne sont pas au service de la Bible, mais que c’est la Bible qui est à leur service pour ce qu’ils veulent transmettre. Les Ecritures ne sont plus expliquées, mais librement – trop librement – utilisées pour valider les concepts qu’ils veulent communiquer à leurs auditeurs. C’est ainsi, par exemple, que s’est répandu le « faux évangile de la prospérité » promettant richesse et succès à tous les croyants. On s’est servi de textes tirés de leur contexte, en violant les règles élémentaires de l’herméneutique biblique (L'étude des principes et méthodes d'interprétation du texte biblique), pour leur faire dire ce qu’ils ne disent absolument pas. C’est exactement la même chose pour le « faux évangile du potentiel humain » qui met en avant la capacité personnelle de l’homme d’accomplir sa destinée.


C’est aussi pour cela qu’existent le « faux évangile du réveil apostolique & prophétique » et le « faux évangile des signes et prodiges » qui font fureur dans les megachurch américaines, mais qui ont aussi atteint les pays francophones. Ils enseignent qu’il y a encore des apôtres et des prophètes qui possèdent l’autorité de parler et d’agir au nom du Seigneur pour diriger les églises de par le monde, et que tous les chrétiens peuvent accomplir les mêmes miracles que ceux rapportés dans les Actes des Apôtres, ce qui est bien sûr faux ! Que de prétention et de déception dans ces faux évangiles qui n’ont pour résultat que d’élever des hommes et qui bafouent la souveraineté de Dieu ! Ces déviations se produisent parce que la doctrine de l’inspiration des Ecritures n’est ni comprise, ni acceptée avec humilité.


La mère de toutes les doctrines bibliques


D'une certaine manière, la doctrine de l'inspiration divine de la Bible est la plus importante de toutes les doctrines. Toutes les autres doctrines et toutes les instructions en matière de piété, de moralité et de conduite, proviennent de l'Écriture. Sans l'Écriture, nous ne pouvons connaître ni Dieu, ni Jésus-Christ son Fils. Or, c’est cette connaissance qui constitue le fondement de la vie éternelle. Tout ce que Dieu révèle de lui-même en Christ se trouve dans la Bible. Sans elle, nous ne pouvons pas savoir qui est Dieu, comment vivre avec Dieu et comment lui plaire. L'Écriture est notre seul guide pour la foi, la dévotion et la sainteté. Or, si la Bible n'est pas la Parole inspirée de Dieu, nous perdons tous ces trésors. Si la Bible n'est pas la Parole inspirée de Dieu, notre foi est livrée à la frivolité et à l’instabilité des sentiments religieux humains. Si la Bible n'est pas la Parole inspirée de Dieu, nous sommes désarmés devant le mysticisme et les multiples hérésies qui prennent d’assaut le peuple de Dieu.


Cette doctrine de l'inspiration est bien évidemment enseignée dans 2 Ti 3.16. Toute Écriture est inspirée de Dieu, nous dit l’apôtre. L’expression « inspirée de Dieu » traduit un unique mot grec qui signifie littéralement « soufflée hors de Dieu ». Cela signifie que la Bible sort de la bouche même de Dieu car il en est directement l’auteur. Bien sûr, ce sont des hommes qui ont rédigé de façon matérielle son contenu, mais chaque mot provient de Dieu. Tout ce qui est écrit résulte du souffle de Dieu. Et parce que l'Écriture est le souffle de Dieu, elle doit être parfaite et sans erreur. Savez-vous que parler contre l'Écriture, c'est parler contre Dieu lui-même ? Lorsque nous lisons la Bible, nous entendons la voix et sentons le souffle de celui dont les lèvres sont des lis d'où découle la myrrhe, nous dit Salomon dans le Cantique des cantiques (5.13). Qui est celui qui ose critiquer ce que Dieu a dit après avoir lu ce verset ?


L’inspiration plénière


La déclaration de Paul dans 2 Ti 3.16 n'enseigne pas seulement l'inspiration, mais aussi l'inspiration plénière. De quoi s’agit-il exactement ? Le mot « plénière » signifie « pleine » ou « complète », et se réfère à l'inspiration de la Bible dans toutes ses parties, c’est-à-dire dans les différents types de littérature qu'elle contient, que ce soit les livres historiques comme Josué, les livres poétiques comme les Psaumes, les livres prophétiques comme Esaïe ou les livres didactiques comme les épîtres. L'inspiration plénière concerne aussi tous les sujets que la Bible aborde, que ce soient les doctrines, mais aussi les domaines aussi variés que la géographie, l'histoire, la science, la culture et la vie en générale. La Bible est inspirée par Dieu, elle est donc parfaite et infaillible. Même sa grammaire est inspirée par Dieu, raison pour laquelle nous devons veiller à utiliser une bonne traduction des Écritures et ne pas nous contenter de moins.

Couverture du livre 'Équipés pour la Victoire' par Éric Babef, présentée sur un fond dynamique et futuriste symbolisant le progrès et l'illumination, lié à la page de vente du livre pour approfondir la foi quotidienne.

Donc quand nous parlons d'inspiration plénière, nous le faisons pour souligner que l'Écriture est pleinement, totalement et parfaitement inspirée. Je tiens à ajouter que l'inspiration plénière ne concerne que les textes originaux en hébreu pour l’Ancien Testament, et en grec pour le Nouveau Testament, et que cela ne s’applique pas aux différentes traductions. C’est la raison pour laquelle Ce n’est pas pour rien si Jacques dit dans sa lettre au chapitre 3.1 : Mes frères, qu'il n'y ait pas parmi vous un grand nombre de personnes qui se mettent à enseigner, car vous savez que nous serons jugés plus sévèrement.


Comprenez-vous ce que signifie ce verset ? Jaques déclare que beaucoup pourraient se mettre à enseigner s’ils le voulaient, mais qu’ils ne doivent pas le faire, car c’est une tâche d’une très haute responsabilité, et que peu de croyants sont capables de l’assumer. En d’autres mots, il ne suffit pas de vouloir enseigner la Parole, il faut aussi être en mesure de le faire. Bien sûr, il y a assurément la grâce de Dieu qui qualifie l’enseignant, mais les dispositions à l’étude profonde et à la communication doivent être présentes afin que le Saint-Esprit les sanctifie et s’en serve. Il y a, hélas, trop de gens qui s’improvisent prédicateurs sans être équipés et capables de communiquer la Parole de Dieu ! Un prédicateur qui ne sait pas faire de l’exégèse devrait faire preuve d’humilité, et cesser de prêcher jusqu’à ce qu’il soit entraîné à le faire.


Cinq implications


S’il y a une vérité sur laquelle il faut insister aujourd'hui, c’est celle de l’inspiration plénière, car certains, tout en affirmant croire à l'inspiration de l'Écriture, nient que toute la Bible soit inspirée. Peut-être n'acceptent-ils pas le récit de la création dans les trois premiers chapitres de la Genèse en pensant qu’ils contiennent des erreurs scientifiques ? Ou peut-être n’acceptent-ils pas ce que Paul dit au sujet de la place des femmes dans l'Église et de leur rapport au ministère pastoral ? Ou encore peut-être affirment-ils que l'Écriture est exacte en matière de doctrine et de salut, mais pas en matière de géographie, d'histoire et de science ? Ils ne croient tout simplement pas que toute la Bible soit inspirée, et pensent qu’elle contient des erreurs dans certains domaines. Contre toutes ces affirmations, nous croyons à l'inspiration plénière des Ecritures, ce qui implique plusieurs choses :


Premièrement, l'inspiration plénière signifie que tous les livres de la Bible sont inspirés par Dieu. Aucun d'entre eux n'a moins d'autorité ou d’importance qu'un autre.


Deuxièmement, l'inspiration plénière signifie que l’ensemble de la Bible est inspirée dans les différents types de littérature par lesquels elle s’exprime. L'histoire, la poésie, la prophétie et l’enseignement, tous ces genres sont également et parfaitement inspirés de Dieu


Troisièmement, l'inspiration plénière signifie que la Bible est également inspirée dans les domaines de la science, de l'histoire et de la géographie. Par exemple, la Bible a toujours enseigné que la terre est ronde, même lorsque les hommes croyaient qu’elle était plate. Il est dit dans Es 40.22 : C'est lui qui est assis au-dessus du cercle de la terre.  Un autre exemple : la Bible a enseigné le cycle de l’eau (ou cycle hydrologique) avant que la science ne le comprenne. Nous lisons en effet dans Job 36.27-28 : Il attire à lui les gouttes d'eau, Il les réduit en vapeur et forme la pluie ; Les nuages la laissent couler, Ils la répandent sur la foule des hommes. Croire que Dieu est le grand Créateur et l’auteur de la Bible, exclut absolument toute possibilité que les Écritures soient incorrectes, même dans les détails les plus petits et les plus insignifiants.


Quatrièmement, l'inspiration plénière signifie que la Bible est pleinement inspirée dans tous les domaines qui concernent notre vie. Il n'y a pas de commandements ou d'exigences de l'Écriture qui soient limités dans le temps ou conditionnés par la culture, sauf quand cela est évident, comme la construction du Tabernacle dans le livre de l’Exode, ou clairement stipulé, comme la circoncision ou l’observation du Sabbat. Paul dit dans 1 Co 7.18 : Quelqu'un a-t-il été appelé étant incirconcis, qu'il ne se fasse pas circoncire. Il déclare aussi dans Col 2.16-17 : Que personne donc ne vous juge au sujet du manger ou du boire, ou à propos d'une fête, d'un nouveau mois ou du sabbat (ce qui veut dire : ne laissez personne vous accuser de ne pas observer le Sabbat) : tout cela n'était que l'ombre des choses à venir, mais la réalité est en Christ. A part ce type d’exemples, bien qu'elles aient été rédigées par des hommes, toutes les paroles de l'Écriture viennent du Dieu éternel et ne peuvent être considérées comme ne s'appliquant pas à nous.


Et enfin, cinquièmement, l'inspiration plénière signifie que même la grammaire, le vocabulaire et la syntaxe de la Bible sont inspirés. Le fait que nous soyons justifiés par la foi ou par le moyen de la foi (Ep 2.8), mais pas à cause de la foi, fait toute la différence. Si c’était à cause de notre foi que nous étions sauvés, ce ne serait plus le salut par la grâce mais par les œuvres, notre foi devenant ainsi une œuvre nous faisant mériter le salut, ce qui est contraire à l’enseignement de l’Evangile. Chaque phrase, chaque lettre, chaque mot est important et doit donc être traduit avec soin, raison pour laquelle l’exégèse est capitale dans l’étude de la Bible, car c’est elle qui nous permet de comprendre avec exactitude ce qui est écrit dans les textes originaux.


Notre foi en l'inspiration plénière est mise à l'épreuve par le fait que nous accordons ou non à cet enseignement un simple intérêt de pure forme ou que nous recevons la Bible comme la Parole inspirée et infaillible de Dieu en toutes choses, sans douter, sans en écarter aucune partie, mais en acceptant, en croyant et en nous soumettant à tout ce que Dieu a dit, et ce, même si le monde entier est contre nous. Ce que je souhaite que vous reteniez de tout ce que je vous ai dit aujourd’hui, c’est qu’au cœur de notre foi se trouve l’infaillibilité de la Parole. J’ai d’autres vérités importantes à partager avec vous au sujet de l’inspiration de la Bible. Je le ferai dans un prochain article.


A bientôt…

Image promotionnelle pour LibrAccess Academy mettant en vedette un homme barbu en chemise à carreaux, tenant une Bible et méditant. Le texte met en avant 'Au cœur de la foi : L'infaillibilité de la Parole' et invite à découvrir la plénitude de l'inspiration biblique, avec un appel à s'abonner.

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page