CHOISIR ET VIVRE

De 30.19 : J’en prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre : j’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité.

Savez-vous que le livre du Deutéronome couvre les dernières semaines de la vie de Moïse. Il est déjà âgé de 120 ans et il sait qu’il n’entrera pas dans le pays promis comme Dieu l’avait annoncé. Il rassemble le peuple d’Israël pour lui donner ses dernières instructions avant qu’ils se lancent à la conquête du pays promis.


Parmi toutes ces instructions, Moïse prononce ces paroles que nous venons de lire. Elles sont extrêmement solennelles et méritent une attention particulière. Nous pouvons les résumer de la façon suivante : Dieu met deux chemins devant Israël, chacun avec une destination différente, puis il demande à son peuple de choisir entre les deux. Ajoutons que Dieu précise lequel de ces deux chemins choisir.


Quels sont ces deux chemins ? La VIE et la MORT, lesquelles se traduisent par la bénédiction et la malédiction. Et quel est le chemin qu’Israël doit choisir ? La VIE. Pourquoi ? Dieu répond : « Afin que tu vives ». Mon propos va se diviser en deux parties afin de garder la simplicité du message que Dieu veut nous communiquer.


Premièrement, de quelle VIE Dieu parle-t-il ? On pourrait croire qu’il s’agit de la vie dans sa dimension physique, mais si c’était le cas, pourquoi Dieu précise-t-il que cette vie amènerait la bénédiction ? Il n’y aurait aucune utilité de choisir la vie physique pour recevoir la bénédiction, étant donné que les Israélites étaient déjà vivants physiquement.