COMMENT DIEU S’OCCUPE DE NOS BESOINS

Mt 17.24-27 :

24 Lorsqu’ils arrivèrent à Capernaüm, ceux qui percevaient les deux drachmes s’adressèrent à Pierre, et lui dirent : Votre maître ne paie-t-il pas les deux drachmes ?

25 Oui, dit-il. Et quand il fut entré dans la maison, Jésus le prévint, et dit : Que t’en semble, Simon ? Les rois de la terre, de qui perçoivent-ils des tributs ou des impôts ? de leurs fils, ou des étrangers ?

26 Il lui dit : Des étrangers. Et Jésus lui répondit : Les fils en sont donc exempts.

27 Mais, pour ne pas les scandaliser, va à la mer, jette l’hameçon, et tire le premier poisson qui viendra ; ouvre-lui la bouche, et tu trouveras un statère. Prends-le, et donne-le-leur pour moi et pour toi.

J’ai un jour reçu une question en rapport avec ce passage de l’Evangile qui, reconnaissons-le, fait rarement l’objet d’une prédication, car il peut sembler sans grand intérêt. Mais c’est une erreur de penser ainsi, car Paul dit dans 2 Ti 3.16 : Toute Ecriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice.


Ce passage est donc utile pour nous enseigner des vérités spirituelles qui pourraient nous échapper, et la question qui m’a été posée, a été bénéfique car elle m’a forcé à réfléchir à ce qui s’y trouve. Voici la question : « Sauriez-vous pourquoi jésus utilise un POISSON pour récupérer le statère afin de payer l’impôt du temple ? ». Franchement, je n’aurais pas pensé à poser une telle question, mais comme je devais y répondre, j’ai demandé au Sei