top of page

CONTACT AVEC L’INVISIBLE DIVIN

J’aime la manière dont l’apôtre Paul parle du Seigneur dans 1 Ti 6.16 lorsqu’il dit que lui seul possède l'immortalité, qui habite une lumière inaccessible, que nul homme n'a vu ni ne peut voir. En parlant ainsi, il nous rappelle la transcendance de Dieu, le fait qu’il dépasse de façon absolue toute la création, qu’il est infiniment au-dessus d’elle, à un point tel qu’il demeure inapprochable. Si, comme l’affirme ce verset, Dieu habite une lumière inaccessible, cela fait de lui un Dieu invisible, et rend impossible tout contact avec lui. Je vous demande de garder ce concept à l’esprit pour la suite de votre lecture

La plupart des chrétiens sont familiers avec le récit de la visite de Dieu à Abraham. Nous la trouvons dans Ge 12.1-9. L'histoire commence par un commandement : L'Éternel dit à Abram : Va-t-en de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père, dans le pays que je te montrerai. (v.1). Dieu fait ensuite certaines promesses à Abraham : lui et sa femme Sara auront un enfant, et de cet enfant naîtra une nation qui vivra dans le pays promis et sera une bénédiction pour toutes les autres nations de la terre.


Mais ce n'est pas toute l'histoire. Plus loin dans le même chapitre, nous lisons au v.7 : L'Éternel apparut à Abram, et dit : Je donnerai ce pays à ta postérité. Et Abram bâtit là un autel à l'Éternel, qui lui était apparu. Deux fois, il nous est dit que Dieu est apparu à Abraham. Cette description va au-delà de l'écoute d'une voix. Le texte ne dit pas qu’Abraham a seulement entendu la voix de Dieu. Non ! Le texte dit qu’Abraham a vu Dieu en plus de l’entendre. Comment le savons-nous ? Parce qu’il est écrit : L'Éternel apparut à Abram. Si nous poursuivons la lecture du livre de la Genèse, nous apprenons qu’Abraham a vu Dieu à d'autres occasions.


Ge 15.1 : Après ces événements, la parole de l'Éternel fut adressée à Abram dans une vision, et il dit : Abram, ne crains point ; je suis ton bouclier, et ta récompense sera très grande.


Ge 18.1 : L'Éternel lui apparut parmi les chênes de Mamré, comme il était assis à l'entrée de sa tente, pendant la chaleur du jour.


Dans le chapitre quinze, Abraham voit Dieu dans une vision. Dans le chapitre dix-huit, Dieu apparut à Abraham avec deux anges (Cf. v.1-2), ils partagent un repas ensemble (Cf. v.8) et ont une conversation importante au sujet de son neveu Lot (Cf. v.22-33). Par la suite, les autres patriarches ont également vu Dieu. Par exemple, le Seigneur est apparu à Isaac (Cf. Ge 26.2), le fils que Dieu avait promis à Abraham, ainsi qu’à Jacob, le fils d'Isaac (Cf. Ge 28.10-22).


Mais revenons aux chapitres douze et quinze de la Genèse qui décrivent les apparitions de Dieu à Abraham afin d’établir une relation d'alliance avec lui. Dans les deux cas, Abraham voit Dieu. Il y a quelque chose dans l'apparition de Ge 15.1 qui passe facilement inaperçu, mais qui est très significatif. Il n’est pas simplement écrit que Dieu est apparu à Abraham, mais que la parole de l'Éternel fut adressée à Abram dans une vision. C’est incroyable ce qui est écrit là ! Le problème, c’est que nous lisons ce verset, et rien ne nous frappe, alors que ce qu’il dit est révolutionnaire. D’ailleurs, je vous invite à lire attentivement les versets qui suivent, peut-être vont-ils vous mettre la puce à l’oreille…


4 Alors la parole de l'Éternel lui fut adressée ainsi : Ce n'est pas lui qui sera ton héritier, mais c'est celui qui sortira de tes entrailles qui sera ton héritier.

5 Et après l'avoir conduit dehors, il dit : Regarde vers le ciel, et compte les étoiles, si tu peux les compter. Et il lui dit : Telle sera ta postérité.


Ce texte est tout simplement fascinant ! Je ne vais pas vous tenir en haleine plus longtemps, je veux que vous voyez ce qui se passe dans ce passage. Remarquez dès le début que c'est la parole de l'Éternel qui vient à Abraham dans une vision (v.1). Comme dans le chapitre douze, la rencontre était une manifestation visible de Dieu, mais ce qui est frappant, c’est la façon dont elle est décrite : la parole de l'Éternel fut adressée…dans une vision Habituellement une parole appartient au domaine de l’audition, n’est-ce pas ? Eh bien là, elle se situe dans la sphère visuelle


La Parole est désignée dans notre texte comme quelque chose qui peut être vue, sinon on ne la qualifierait pas de vision. Mais là où ça devient encore plus frappant, c’est lorsque nous lisons au v.5 : Et après l'avoir conduit dehors, il dit. Cela signifie que la Parole prit Abraham par la main et l'amena à l’extérieur de sa tente (n’oublions pas que c’était un nomade !) pour poursuivre la conversation. Ce n'est pas le genre de langage auquel on s'attend si Abraham n'entendait que le son d’une voix…


Mais ça continue : la parole de l'Éternel est apparue de manière visible dans d'autres passages de l'Ancien Testament ! L'un de mes textes préférés c’est le troisième chapitre du premier livre de Samuel. Vous connaissez probablement le récit auquel je fais allusion ? Nous lisons que le jeune Samuel a entendu une voix l'appeler par son nom alors qu'il essayait de dormir. Cela s'est produit trois fois. Finalement, sur les conseils d’Eli, Samuel a su comment réagir. Nous lisons au v.10-11 :

10 L'Éternel vint et se présenta, et il appela comme les autres fois : Samuel, Samuel ! Et Samuel répondit : Parle, car ton serviteur écoute.

11 Alors l'Éternel dit à Samuel : Voici, je vais faire en Israël une chose qui étourdira les oreilles de quiconque l'entendra.


A première vue, rien de bien extraordinaire : un enfant destiné à la fonction de prophète entend Dieu lui parler. Mais la réalité est tout autre. En fait, Samuel n’entendait pas seulement la voix de Dieu, mais Dieu lui apparaissait sous forme humaine, car la description le montre en position debout. C’est ce qu’indique l’expression « L'Éternel vint et se présenta ». Le verbe hébreu traduit par « se présenta » signifie « se tenir devant quelqu’un ». C’est le même verbe qui est utilisé dans Ex 9.13 : L'Eternel dit à Moïse : Lève-toi de bon matin, et présente-toi devant Pharaon. Il est indéniable qu’il s’agit ici d’une présence visible.


Était-ce la même chose pour Samuel ? Voyait-il quelque chose ? La réponse est sans équivoque dans le v.21 : L'Éternel continuait à apparaître dans Silo ; car l'Éternel se révélait à Samuel, dans Silo, par la parole de l'Éternel. Nous apprenons que Dieu avait l’habitude d’apparaître à Samuel par la parole de l'Éternel. C’est le même type d’expérience qu’a eu Abraham dans les textes que nous avons lus.


Peut-être un dernier exemple de cet incroyable phénomène pour conclure mon propos. Après avoir dit : La parole de l'Éternel me fut adressée, en ces mots (1.4), le prophète Jérémie ajoute : Puis l'Éternel étendit sa main, et toucha ma bouche ; et l'Éternel me dit : Voici, je mets mes paroles dans ta bouche (1.9). Jérémie a lui aussi reçu la visite de la parole de l'Éternel sous une forme humaine visible est tangible, car il déclare que Dieu l’a touché de sa main. Là encore, aucun doute à avoir : Dieu se manifestait déjà sous forme humaine dans l’Ancien Testament, il n’a pas attendu le Nouveau Testament pour le faire…


Il y avait une raison à cela. Je crois que ces incidents, et d'autres encore, avaient pour objectif de préparer le peuple de Dieu en vue de l'incarnation, lorsque le même Dieu qui était apparu à Abraham, à Samuel et à Jérémie, naîtrait de Marie en tant que Jésus de Nazareth. Qu’est-ce qui me permet de dire cela ? Eh bien c’est ce que déclare l’évangile de Jean dans son premier chapitre (v.1 ; 14) :

1 Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu…

14 Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité ; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père.


La Parole qui est apparu aux trois prophètes de l’Ancien Testament, s’est incarné pendant plus de trente ans il y a vingt siècles de cela. L’invisible est devenu visible. Pourquoi ? Pour que nous ayons contact avec l’invisible divin. Cela me rappelle ce qui est dit au sujet de Moïse dans He 11.27 : C'est par la foi qu'il quitta l'Égypte, sans être effrayé de la colère du roi ; car il se montra ferme, comme voyant celui qui est invisible. Qu’est-ce qui a fait que Moïse demeura ferme devant l’opposition et les menaces du Pharaon d’Egypte ? Parce qu’il agit comme voyant celui qui est invisible.


En d’autres termes, c’est son contact avec l’invisible divin qui lui donna la force nécessaire pour aller de l’avant et accomplir la volonté de Dieu. Il en sera de même pour nous ! Par la foi en Jésus-Christ, nous sommes connectés au Dieu invisible et glorieux. Alléluia ! Ne réduisons pas notre Christianisme à une religion insipide, mais que nous soyons des croyants remplis d’une conviction invincible : nous sommes unis à la source de la vie !


A bientôt…

Lien vers la page YouTube Libraccess Academy


Posts récents

Voir tout
bottom of page