DIEU EST SOUVERAIN DANS LE PARTAGE DE SES BIENS

Avant de poursuivre, je vous invite à lire le texte de Mt 20.1-15. Dans cette parabole, il est question de royaume et de maître, cela signifie que tout ce que Jésus dit ne vise qu’un objectif : illustrer la souveraineté absolue de Dieu dans le partage de ses biens. L’histoire met en scène un riche propriétaire qui embauche des ouvriers agricoles à différentes heures du jour, et auxquels, à la fin de leur journée de travail, il donne le même salaire.


La 1ère embauche se fait vers 6h00 du matin. La 2ème a lieu à 9h00. La 3ème à midi. La 4ème à 15h00 dans l’après-midi, et la 5ème à 17h00, alors que la journée de travail se termine à 18h00. Quand arrive 18h00, les ouvriers s’approchent pour recevoir leur salaire, comme le voulait la coutume. Ceux de la première embauche, celle de 6h00 du matin, reçoivent ce qui était convenu : un denier (v.2).


Cependant, contrairement à ce qu’ils espéraient, tous les autres perçoivent le même salaire qu’eux, même ceux qui n’ont travaillé qu’une heure (v.12), parce qu’ils avaient été embauchés à 17h00. C’est alors que les représentants de Force Ouvrière, organisent immédiatement une manifestation. Ils mettent tous leurs gilets jaunes, et vont se plaindre au maître, l’accusant d’être injuste (v.12). Mais le maître leur donne cette réponse imparable : Ne m’est-il pas permis de faire de mon bien ce que je veux ? En d’autres mots : « C’est mon argent : je décide seul ce que j’en fais ! »