LE DIEU DES RECOMMENCEMENTS

Pour notre méditation, je vous invite à lire dans le livre de Jonas au chapitre 1, du verset 1 à 3 :

1 La parole de l’Eternel fut adressée à Jonas, fils d’Amitthaï, en ces mots :

2 Lève-toi, va à Ninive, la grande ville, et crie contre elle ! car sa méchanceté est montée jusqu’à moi.

3 Et Jonas se leva pour s’enfuir à Tarsis, loin de la face de l’Eternel. Il descendit à Japho, et il trouva un navire qui allait à Tarsis ; il paya le prix du transport, et s’embarqua pour aller avec les passagers à Tarsis, loin de la face de l’Eternel.

Voici ce que nous apprend ce passage. Dieu envoie le prophète Jonas en mission à Ninive, capitale de l’Assyrie, l’ennemie jurée d’Israël, car il l’a chargé de prévenir la ville que le jugement divin allait bientôt tomber sur elle. Mais Jonas désobéit à Dieu, et s’enfuit dans la direction opposée, à Tarsis. Son désir était de s’éloigner le plus loin possible de la face de l’Eternel, afin de ne plus entendre son appel à se rendre à Ninive.


Mais pourquoi Jonas ne voulait-il pas annoncer le message du prochain jugement de Dieu à Ninive ? N’était-ce pas une bonne nouvelle cette annonce du jugement de l’ennemi d’Israël ? En réalité, Jonas savait que, s’il proclamait le message de Dieu, les Ninivites pouvaient se repentir et échapper ainsi au jugement du Seigneur. Et c’est bien ce qui s’est passé, comme le prophète le déplore lui-même plus tard :

Jon 4.2 : Il implora l’Eternel, et il dit : Ah ! Eternel, n’est-ce pas ce que je disais quand j’étais encore dans mon pays ? C’est ce que je voulais prévenir en fuyant à Tarsis. Car je savais que tu es un Dieu compatissant et miséricordieux, lent à la colère et riche en bonté, et qui te repens du mal.