L’ADORATION INACCEPTABLE

En commençant cet article, il est bon de rappeler cette simple définition de l’adoration : Adorer Dieu c’est lui donner L’hommage et le respect, avec crainte et amour. C’est en gardant cette définition présente à l’esprit que nous abordons la troisième raison qui explique l’importance de l’adoration : elle détermine notre destinée. Cette vérité nous rappelle qu’il existe deux façons d’adorer Dieu : la bonne et la mauvaise. Cela revient à dire qu’il n’y a que deux adorations qui peuvent être offertes : l’acceptable et l’inacceptable ! Commençons par la première qui comprend trois types d’adoration :

1) L’adoration des faux dieux.

L’opinion public aime affirmer que tous les hommes adorent le même Dieu, mais chacun à sa façon, et que ce qui importe c’est la sincérité... Mais ce n’est pas ce que Dieu dit dans sa parole, car nous lisons dans Ex 34.14 : Tu ne te prosterneras point devant un autre dieu ; car l’Eternel porte le nom de jaloux, il est un Dieu jaloux. Dieu tient à préserver son exclusivité quant à l’adoration. Lui seul doit la recevoir. Il n’accepte pas que nous la donnions à un autre qu’à lui. Il nous rappelle qu’il est un Dieu jaloux, refusant de partager avec qui que ce soit, la gloire et l’honneur.


Ce dont nous devons nous rappeler, c’est que chaque être humain adore quelque chose. Même si l’homme rejette le vrai Dieu, il se met à adorer un autre dieu qui est désigné par la Bible comme un faux dieu. Ces faux dieux se classent fondamentalement dans deux espèces : tout d’abord les dieux terrestres et matériels. Un bon exemple de ce genre de faux dieu est la richesse (Cf. Job 31.24-28). Placer tout son espoir dans les biens matériels et ne vivre que pour eux, ce n’est ni plus ni moins que de l’idolâtrie.