top of page

QU'EST-CE QUE LE CHRISTIANISME ?

Il est bon parfois de revenir aux bases pour donner à notre vie une fondation solide. C’est ce que je vous propose dans cet article. J’aimerai répondre à cette simple question : qu’est-ce que le Christianisme ? Le Christianisme est, en substance, la foi en une personne, Jésus-Christ, qui nous révèle le sens de la vie et le but de notre existence. Le terme « Christianisme » lui-même est ancré dans le nom de cette personne, Christ, ce qui montre à quel point il est essentiel à la croyance. En fait, il n’y a pas de Christianisme si Christ est absent ou n’a pas la prééminence sur tout…

Une croix posé sur une montagne éclairé par un soleil

Le Christianisme implique de comprendre et d'adhérer à un certain nombre de croyances concernant Jésus-Christ. Mais il implique également que l'on lui prête personnellement allégeance, que l'on établisse une relation avec lui et que l'on se joigne à lui dans ce qu'il entreprend d'accomplir ici et maintenant. En raison de la place centrale qu'il occupe dans le Christianisme, Jésus est sans aucun doute le personnage le plus controversé de l'histoire.


Jésus-Christ a fait la couverture de plus de magazines d'information, et a été le sujet de plus de documentaires que quiconque dans l'histoire. Le livre qui le décrit et qui décrit son enseignement, la Bible, s'est vendu à plus d'exemplaires que n'importe quel autre livre jamais publié. Ainsi, puisque Jésus est au cœur du Christianisme, si nous comprenons qui est Jésus, nous comprenons ce qu’est le Christianisme. La meilleure façon de commencer est donc de chercher la réponse à la question que tout le monde devrait se poser :


Qui est Jésus-Christ ?


La culture actuelle voudrait nous faire croire que ce que nous pensons de Jésus n'a pas vraiment d'importance, et que les opinions différentes de chacun sur l'identité se valent toutes. Bien sûr, cette idée est non seulement bancale, mais elle est aussi dangereuse ! Elle est bancale parce les diverses opinions que l’on peut avoir au sujet d’un individu ne peuvent pas être toutes vraies et d’égale valeur, car il serait impossible de savoir précisément qui est cet individu. Elle est également dangereuse parce que les enjeux sont trop élevés. Si Jésus est ce qu'il prétend être, les conséquences sont éternelles. Si la Bible est exacte (et nous avons de très bonnes raisons de croire qu'elle l’est), alors ce que nous pensons de Jésus et la manière dont nous nous comportons envers lui sont essentiels.


La Bible indique clairement que Jésus n'est pas simplement un sage ou un prophète : il est Dieu ! L’apôtre Jean dit à son sujet : Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu (Jn 1.1). Dans sa lettre aux Colossiens, l’apôtre Paul affirme que dans le Christ « habite corporellement toute la plénitude de la divinité » (2.9). Mais si Jésus est Dieu, qu'en est-il du Père et du Saint-Esprit ? Ensemble, ces trois personnes égales forment un Dieu unique, communément appelé « la Trinité ».


Croire en Jésus, c'est aussi croire en la Trinité, puisqu'il s'agit d'un élément central de son identité. Dieu est tout-puissant (omnipotent), possède une connaissance totale et parfaite de toutes choses(omniscient) et est présent partout en même temps (omniprésent). Dieu est également souverain, c’est-à-dire qu’il a autorité sur tout ce qui se trouve dans l'univers.


Ce que Jésus a fait et pourquoi c'est important


La venue de Jésus n'est pas le fruit du hasard. Il est venu dans un but précis : apporter une solution au plus grand problème auquel le monde est confronté. Dieu nous a créées à son image, afin que nous puissions vivre dans sa communion, mais nous avons été séparées de lui à cause du péché. Ce n'est pas ainsi que les choses devaient se passer. Sans relation avec Dieu, nous sommes privés de la seule chose pour laquelle nous avons été créés : vivre dans une relation permanente avec lui. Sans lui, nous ne pouvons pas être pleinement satisfaits, nous n'avons pas de véritable but dans la vie et nous ne ressentons pas l'amour comme nous sommes censés le ressentir. Sans lui, nous subissons également le douloureux poids de l'impact du péché dans nos vies.


Cependant, le Christianisme enseigne que tout n'est pas perdu. Jésus a accompli quelque chose d'extrême pour résoudre ce terrible problème : il est venu mourir pour nous ! Christ est entré dans le monde en naissant d'une vierge nommée Marie. Il s'est identifié à nous en devenant pleinement humain, tout en restant pleinement Dieu. Puisque « le salaire du péché, c'est la mort » (Ro 6.23), il fallait que le sang soit versé pour payer la peine de chaque péché commis. Seul Jésus, qui est infiniment parfait, pouvait offrir un sacrifice capable de payer pour tous les péchés de l’humanité.


Christ est venu, a vécu une vie parfaite et sans péché, et a été tué sur une croix. Mais trois jours plus tard, pour prouver qu'il n'était ni coupable devant Dieu, ni simplement un autre sage enseignant, il est ressuscité des morts et a été vu par de nombreuses personnes avant de remonter au ciel. Le but de la venue de Jésus était de combler le fossé qui nous sépare de Dieu. Il a créé un moyen pour que nous puissions avoir une relation avec Dieu. Grâce au sacrifice de Jésus, toute personne qui croit en lui et en son œuvre sur la croix, est purifié de ses péchés par le sang de Jésus, et peut désormais se tenir devant Dieu en étant juste et sans culpabilité.

une clé doré sur une bible ouverte

Les croyances associées à Jésus


Pendant qu'il était sur terre, Jésus a dit beaucoup de choses qui ont été consignées et sont devenues la base du Nouveau Testament. Le Nouveau et l'Ancien Testament forment ensemble la Bible. Bien que le livre ait été écrit par la main de l'homme, son contenu a été inspiré par Dieu et ne contient aucune erreur. C'est pourquoi nous avons une Bible qui est non seulement remarquablement exacte d'un point de vue historique, mais qui est cohérente du début à la fin, même si elle contient des livres qui ont été écrits à des centaines d'années d'intervalle.


Jésus a passé beaucoup de temps à parler du salut et à implorer les gens de se repentir, c’est-à-dire à se détourner du péché et vivre comme Dieu le veut. Cependant, l'Écriture prend également soin de dire que l'on ne peut pas gagner sa place au paradis. Essayer de le faire par nos propres moyens reviendrait à dire que le sacrifice de Jésus n'était pas suffisant. On est sauvé en mettant sa confiance en Jésus-Christ. C'est lui qui nous sauve grâce à ce qu'il a accompli par sa vie sans péché et sa mort sacrificielle.


Lorsque l'on place sa foi en lui, on reçoit le salut comme un don gratuit. Cependant, cet acte de croire en Christ implique la repentance. Lorsque nous sommes sauvés, le Saint-Esprit nous donne la force et la volonté de lutter contre le péché et de devenir de plus en plus semblables à Jésus. Même si nous n'atteindrons jamais la perfection au cours de cette vie, Dieu attend de nous que nous devenions des personnes différentes et en constante sanctification.


La mission que Jésus nous a laissée


Le Christianisme est bien plus qu'un ensemble de croyances. Jésus nous a également laissé une mission importante, connue sous le nom de "Grande Commission ». C'est l'un des principaux objectifs de la vie de tout chrétien. Jésus a déclaré dans Mt 28.18-20 :

18 Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre.

19 Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit,

20 et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde.


Dans la Bible, la bonne nouvelle concernant Jésus s'appelle l'évangile, et l'acte de partager la bonne nouvelle s'appelle l'évangélisation. Jésus appelle ceux d'entre nous qui croyons en lui, à aider le reste du monde à le connaître à leur tour, à découvrir le pardon et la vie qu'il apporte. Le partage avec les autres doit se faire comme une effusion de l'amour que nous avons pour Dieu et pour ceux qui ne le connaissent pas. Nous y parvenons non seulement en accomplissant des actes justes, mais aussi en partageant ce que l'Écriture dit à propos de Jésus. Le Seigneur nous compare à une lampe que les gens utilisent pour éclairer leurs maisons (Mt 5.15) : puisque nous avons une si bonne nouvelle à partager, comment pourrions-nous cacher cette lumière au reste du monde ?


Le mode de vie auquel Jésus nous appelle


Le christianisme est donc un ensemble de croyances concernant Jésus-Christ, une relation restaurée avec le Dieu vivant et un engagement à partager la bonne nouvelle de Jésus-Christ. Mais le christianisme est aussi un style de vie. Il doit avoir un impact profond sur notre vie quotidienne. Dans le chapitre vingt-deux de l’évangile selon Matthieu, Jésus présente les deux plus grands commandements de tous, ceux qui résument tous les commandements de la Bible. Il dit aux v.37-40 :

37 Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée.

38 C'est le premier et le plus grand commandement.

39 Et voici le second, qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même.

40 De ces deux commandements dépendent toute la loi et les prophètes.


Cet amour qu'il décrit n'est pas simplement un sentiment que nous éprouvons à l'égard des personnes qui nous entourent, mais c’est aussi la manière dont nous agissons en fonction de cet amour. Notre amour doit être inconditionnel, de la même manière que Jésus nous a suffisamment aimés au point de souffrir et de mourir pour nous, alors que nous étions encore des pécheurs impénitents.


Jésus nous a également fait comprendre qu'il est beaucoup plus intéressé par ce qui se passe dans notre esprit que par notre apparence extérieure aux yeux de tous. Il avait peu de patience pour les chefs religieux de son époque, parce que même s'ils suivaient toutes les lois établies, ils étaient toujours méchants à l'intérieur. Jésus nous appelle non seulement à nettoyer l'extérieur (Mt 23.26), mais aussi à prendre soin de nos cœurs, dont il se préoccupe bien davantage.


Nous devons vivre ces commandements simples mais exigeants jusqu'à son retour. Heureusement, nous ne sommes pas seuls ! Non seulement le Saint-Esprit habite en nous une fois que nous sommes sauvés, mais Dieu a bâti son Église pour que nous bénéficions de la communion fraternelle. Avec nos frères et nos sœurs dans la foi, nous attendons le retour du Christ. Ce jour-là, il exécutera le jugement de Dieu sur le monde rebelle, et établira son royaume permanent sur la terre. Ceux qui ont été sauvés pourront enfin vivre dans la présence de Dieu sur une terre renouvelée. Cette espérance vivante, c’est aussi le Christianisme. Maintenant que vous savez toutes ces choses, posez-vous la question : « Suis-je un authentique chrétien ? »


A bientôt…

Un vasque blanc posé sur une bible ouverte à plat sur une table

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page