top of page

ACCROCHEZ-VOUS A JESUS

Mt 28.20 : Je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde.


Beaucoup de gens pensent à tort qu'il suffit de trouver la bonne formule biblique et de la suivre pour que les choses se passent comme on le souhaite. Le Christianisme moderne suggère souvent que suivre le Christ, signifie que nous pouvons nous attendre à ce que les circonstances de notre vie soient ensoleillées, aussi longtemps que nous faisons ce qu’on nous a dit de faire. Mais lorsque les situations difficiles apparaissent au grand jour, nous nous rendons compte que les choses ne se passent pas comme nous l'avions cru, ni comme on nous l’avait promis...


Deux randonneurs en forêt, l'un aidant l'autre à se lever, illustrant le soutien mutuel avec le texte 'Accrochez-vous à Jésus', pour le site de formation chrétienne

Dieu n’est pas un distributeur automatique


Lorsque nous croyons que nous pouvons nous assurer un résultat particulier de la part de Dieu en raison de ce que nous faisons pour lui, nous le traitons comme un distributeur automatique de bénédictions. Il est regrettable de le dire, mais il y a une certaine façon d’annoncer l’évangile qui tend à nous faire penser que si nous actionnons les bons leviers, les choses que nous désirons apparaîtront comme par miracle dans notre vie. L'expérience montre généralement que Dieu et la vie qui va avec lui ne sont pas un distributeur automatique avec lequel un certain paiement produit automatiquement un certain produit.


Avez-vous pris conscience que les choses que vous avez apprises sur la façon dont un certain type de comportement produira toujours un résultat particulier, ne sont pas vraies ? Avez-vous été déçu parce que vous pensiez avoir fait tout ce qu'il fallait, mais que le résultat n'a pas été à la hauteur de vos attentes ? En réalité, ni la foi biblique ni notre Dieu ne fonctionnent de cette manière. Notre Père est bon, mais nous ne pouvons pas le manipuler, ni manipuler les situations de la vie en posant un geste et en attendant un retour sur investissement.


Parfois, la frontière est mince entre honorer Dieu par nos actions et essayer subtilement d'obtenir ce que nous voulons de lui, en transformant nos actions en une formule dont nous attendons un certain résultat. C’est, hélas, le message véhiculé par l’évangile de la prospérité et du potentiel humain ! La marche dans la grâce n'est pas construite autour de formules, mais elle est fondée sur la confiance en l'amour bienveillant de celui dont nous sommes les enfants.


Avancer malgré l’adversité 


Que devons-nous faire lorsque nos situations ne se déroulent pas comme nous l'avions prévu, même après que nous ayons accompli tout ce qu'il fallait ? Que faire lorsque nous ne voyons rien d'autre qu'un nuage épais et sombre là où nous attendions un soleil radieux ? Lorsque nous ne parvenons pas à donner un sens à la façon dont les choses se sont déroulées, quelle doit être notre réaction ? La réponse est la suivante : marcher dans l'obscurité et s'accrocher à la lumière, ce qui veut dire « continuer d’avancer dans l'incompréhension de ce qui arrive tout en s'attachant à Jésus ». Pratiquement, voilà ce que cela signifie :

Lorsque vous avez pris la décision de croire mais que les choses continuent de mal tourner, accrochez-vous à Jésus.

Lorsque vous lisez votre Bible mais qu’il vous semble n’en rien retirer, accrochez-vous à Jésus.

Lorsque vos factures arrivent plus vite que votre salaire, accrochez-vous à Jésus.

Lorsque vos enfants prennent des décisions qui contredisent tout ce que vous leur avez enseigné, accrochez-vous à Jésus.

Lorsque le médecin vous met en garde contre d’éventuels problèmes de santé, accrochez-vous à Jésus.

Lorsque votre église locale vous déçoit et vous laisse insatisfait, accrochez-vous à Jésus.

Lorsque votre cœur semble froid et que votre expérience de la communion avec Dieu se fait rare, accrochez-vous à Jésus.

Il vous assistera par sa providence.

Il pourvoira à vos besoins par sa générosité.

Il vous réconfortera par sa compassion.

Il vous soutiendra par sa fidélité.

Il vous conduira par sa parole

Il vous transformera par sa puissance.

Il vous touchera par sa présence.


Couverture du livre 'Équipés pour la Victoire' par Éric Babef, présentée sur un fond dynamique et futuriste symbolisant le progrès et l'illumination, lié à la page de vente du livre pour approfondir la foi quotidienne

L’exemple du roi David


Peut-être aimeriez-vous savoir ce que signifie s’accrocher à Jésus, et surtout comment le faire ? Tout d’abord, s’accrocher à Jésus veut dire que vous ne le quittez pas des yeux. Nous parlons bien sûr des yeux de votre cœur. Vous continuez de fixer votre attention sur lui. Vous lui faites confiance encore et encore. Vous ne lâchez pas. Vous demeurez ferme dans votre décision de croire en lui quoi qu’il arrive. De tout votre cœur, vous vous appuyez sur lui, en lui remettant tous vos problèmes, toute votre souffrance et toutes vos attentes. Vous ne vous laissez pas distraire par ce que vous ressentez ou par ce que les autres peuvent vous dire, mais vous campez sur votre position : vous faites confiance à celui qui vous a promis d’être avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde.


Ensuite, vous pouvez prendre exemple sur David qui dit à Dieu dans le Ps 63.9 : Mon âme est attachée à toi ; Ta droite me soutient. Le verbe hébreu traduit par « attachée » signifie « accrocher, coller, suivre étroitement et rester avec ». Donc, David dit à Dieu : « Je m’accroche à toi et tu me soutiens, tu me gardes par ta puissance ». C’est ce à quoi nous devons tous aspirer, surtout lorsque nous passons par l’épreuve. Si vous prenez David comme exemple, alors vous saurez ce que vous devez faire pour vous accrocher à Jésus. Il suffit d’écouter ce qu’il nous dit dans les versets qui précèdent celui que nous venons de lire.


Au v.2, il déclare : O Dieu ! tu es mon Dieu, je te cherche ; Mon âme a soif de toi, mon corps soupire après toi, Dans une terre aride, desséchée, sans eau. Notez les trois verbes que David utilise pour vous montrer comment vous devez procéder pour vous accrochez à Jésus : « chercher, avoir soif et soupirer ». Ces verbes expriment le profond désir que vous avez de communier avec Jésus. Cela signifie que vous ne vous contentez pas de voir en lui une simple assurance contre la souffrance ou la Lampe d’Aladin qui réalisera vos vœux, mais que vous voulez vivre dans son intimité.


Pour le dire autrement : vous ne cherchez pas utiliser sa puissance pour régler vos problèmes, mais vous désirez par-dessus tout être dans sa présence, communier avec sa personne, parce que vous l’aimez, parce que vous l’apprécier et que vous éprouvez une réelle affection pour lui. Vous ne vous intéressez pas uniquement aux choses qu’il peut vous donner, mais c’est passer du temps en sa compagnie qui vous intéresse. Vous ne recherchez pas seulement les interventions de sa puissance, mais vous recherchez sa personne, vous recherchez sa présence. David dit aussi dans le v.3 : Ainsi je te contemple dans le sanctuaire, Pour voir ta puissance et ta gloire.


Bannière attrayante pour une offre d'abonnement avec une jeune femme souriante et surprise, les mains autour de sa bouche, exprimant l'excitation. À gauche, un fond noir avec le texte 'À PARTIR DE 10€ PAR MOIS' en lettres capitales oranges indique une proposition tarifaire accessible. Juste en dessous, un bouton d'appel à l'action 'S'ABONNER' sur un fond jaune vif invite les utilisateurs à s'engager. La division de la bannière entre le texte informatif et l'image expressive crée un contraste frappant qui attire l'attention et incite à l'action

Orientez correctement vos pensées !


Son profond désir de communier avec Dieu l’a conduit à le contempler afin de voir sa puissance et sa gloire. Qu’est-ce que cela vous apprend ? Eh bien tout simplement que vous devez prendre le temps de plonger vos regards dans les évangiles pour voir la personne de Jésus en action. Disciplinez-vous, mettez-vous à part de toute agitation sociale, et ouvrez votre Nouveau Testament à un des quatre évangiles : Matthieu, Marc, Luc ou Jean, et commencez à lire lentement. Lisez de façon réfléchie avec comme objectif de contempler Jésus. Voyez-le et entendez-le dans le texte qui est sous vos yeux. Je le répète : lisez lentement, et contemplez Jésus.


Un peu plus bas, au v.7, David ajoute : Lorsque je pense à toi sur ma couche, Je médite sur toi pendant les veilles de la nuit. A votre lecture des évangile, ajoutez-y la réflexion. C’est-à-dire penser à ce que vous avez lu. J’aime particulièrement la simplicité avec laquelle David s’exprime : il dit à Dieu « je pense à toi ». Je pense à toi. Que c’est beau ! Faites-le également : pensez à Jésus une fois que vous l’avez contemplé dans les évangiles. Serez-vous de ce que vous avez lu, et dirigez vos pensées vers Jésus. Pensez à son amour. Pensez à sa puissance. Pensez à son autorité. Pensez à sa compassion. Pensez à sa grâce. Pensez à sa présence. Pensez à Jésus. N’essayez surtout pas de produire un état quelconque. Ne recherchez pas à vivre une expérience mystique. Non ! Pensez juste à Jésus. Cultivez une tendre affection pour lui.


Accrochez-vous à Jésus. Il vous tient dans ses bras en ce moment même et ne vous lâchera jamais. Vous avez été racheté à un certain prix et vous serez un témoignage de la gloire de sa grâce pendant toute l'éternité. Accrochez-vous à Jésus et sachez qu'Il s'accrochera éternellement à vous. Vous pouvez être dans l'obscurité, mais il ne vous lâchera jamais, car il a promis : « Je ne te délaisserai point, et je ne t'abandonnerai point » (He 13.5). Que Dieu vous bénisse !


A bientôt…


Silhouette de deux personnes s'entraidant à escalader une montagne avec le message 'Accrochez-vous à Jésus' pour la chaîne LibrAccess Academy, soulignant l'entraide et la foi inébranlable

Cliquez sur l'image pour retrouver la version vidéo de l'article


Posts récents

Voir tout

Kommentare


bottom of page