top of page

LE CONSEIL SECRET DE DIEU

Etant donné que notre enseignement du moment repose sur ce que Jésus a dit dans Mt 24.37 (NBS), lisons à nouveau ce qui est écrit : En effet, comme ont été les jours de Noé, ainsi sera l'avènement du Fils de l'homme. Nous apprenons de la bouche même du Christ que la condition dans laquelle se trouvera le monde lorsqu’il reviendra, sera semblable à celle qui existait à l’époque qui a précédé le déluge de Noé. Si nous voulons savoir ce qui caractérisait le monde pré-diluvien, nous ne pouvons pas faire l’impasse sur le chapitre six du livre de la Genèse, car c’est dans ses huit premiers versets que nous découvrons dans quel état était l’humanité, et quel évènement majeur a poussé Dieu à la détruire entièrement, à l’exception de Noé et de sa famille. C’est ce que révèle Ge 6.1-2 :

1 Lorsque les hommes eurent commencé à se multiplier sur la face de la terre, et que des filles leur furent nées,

2 les fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles, et ils en prirent pour femmes parmi toutes celles qu'ils choisirent.


Une table ronde de conseil avec un planisphère  imprimé sur la tableprimé sur la table

Les fils de Dieu et le conseil divin


La question qui a retenu toute notre attention jusqu’à présent, était de savoir qui sont les fils de Dieu qui s’unirent aux filles des hommes. Il semble évident qu’il s’agit ici de deux catégories d’êtres bien distinctes : la seconde est humaine, tandis que la première ne l’est pas. En effet, nous avons prouvé dans notre précédente étude que les fils de Dieu ne sont ni des descendants de Seth, ni des rois ou des aristocrates, mais des créatures célestes de haut rang formant le conseil divin, comme l’atteste le Ps 89.7-8 :

7 Car qui, dans le ciel, peut se comparer à l'Éternel ? Qui est semblable à toi parmi les fils de Dieu ?

8 Dieu est terrible dans la grande assemblée des saints, Il est redoutable pour tous ceux qui l'entourent.


Nous découvrons ici que les fils de Dieu font partie de la grande assemblée des saints qui entourent l’Eternel. Le v.7 précise que cette grande assemblée est dans le ciel, donc elle n’est pas terrestre. Je rappelle également que le mot hébreu traduit par « assemblée » signifie « conseil secret ». Il s’agit d’une expression qui évoque les conversations intimes qu’un monarque peut avoir avec ses conseillers les plus proches. Ainsi, nous apprenons que Dieu, le maître souverain de l’univers, possède un conseil secret composé de créatures célestes, et qu’il les convoque parfois pour leur assigner une mission ou pour leur demander des comptes.


Une question évidente nous vient immédiatement à l’esprit : « Pourquoi Dieu aurait-il besoin de conseillers, ne peut-il pas prendre seul ses décisions ? » La réponse est tout aussi évidente : Dieu n'a pas besoin de conseillers, mais il en a parce qu’il aime que ses enfants participent à ce qu’il fait. N’oublions pas que Dieu est un Père, et que ceux qui forment son conseil secret sont ses fils. Il les implique dans ce qu’il entreprend de faire en leur confiant certaines responsabilités. C’est la même chose pour les croyants : Dieu n’a pas besoin d’eux, mais il leur fait le privilège d’œuvrer pour lui, raison pour laquelle Paul dit dans 1 Co 3.9 : Nous sommes ouvriers avec Dieu ; et dans 2 Co 5.20 : Nous faisons donc les fonctions d'ambassadeurs pour Christ.


Une vision du conseil secret de Dieu


L'idée d'un conseil secret de fils de Dieu entourant le trône céleste n'est pas seulement présente dans des textes poétiques, comme le Ps 89 que nous venons de lire, mais nous la retrouvons aussi dans des récits historiques et prophétiques. Laissez-moi vous les montrer. Dans le chapitre vingt-deux du premier livre des Rois, Achab le roi impie d'Israël convoque des faux prophètes pour qu’ils confirment que son intention d'envahir Ramoth en Galaad est approuvée par Dieu. Comme les faux prophètes sont à la solde d’Achab, ils l’encouragent à agir en lui certifiant un plein succès militaire. Mais sur l’insistance de Josaphat, Achab fait venir le prophète Michée qui dit tout à fait autre chose. Voici la description de ce qui s'est réellement passé, et que Michée a vu dans une vision prophétique. Elle se trouve dans 1 R 22.19-23 :

19 Et Michée dit : Écoute donc la parole de l'Éternel ! J'ai vu l'Éternel assis sur son trône, et toute l'armée des cieux se tenant auprès de lui, à sa droite et à sa gauche.

20 Et l'Éternel dit : Qui séduira Achab, pour qu'il monte à Ramoth en Galaad et qu'il y périsse ? Ils répondirent l'un d'une manière, l'autre d'une autre.

21 Et un esprit vint se présenter devant l'Éternel, et dit : Moi, je le séduirai. L'Éternel lui dit : Comment ?

22 Je sortirai, répondit-il, et je serai un esprit de mensonge dans la bouche de tous ses prophètes. L'Éternel dit : Tu le séduiras, et tu en viendras à bout ; sors, et fais ainsi !

23 Et maintenant, voici, l'Éternel a mis un esprit de mensonge dans la bouche de tous tes prophètes qui sont là. Et l'Éternel a prononcé du mal contre toi.


Nous avons ici une description explicite du fonctionnement du conseil secret de Dieu. Tout d’abord, notons que l'armée des cieux se tient devant le trône de Dieu, à sa droite et à sa gauche. Je n’ai pas pu m’empêcher de faire le lien avec ce que Jésus dit dans Mt 25.33 lorsqu’il parle du jugement qui aura lieu au début du Millenium : Il mettra les brebis à sa droite, et les boucs à sa gauche. Nous savons qu’à sa droite se tiendront les croyants qui entreront dans le royaume, alors qu’à sa gauche se tiendront les non-croyants qui n’auront point part au royaume. Est-il possible que lors du conseil secret, ceux qui sont à droite désignent les bons esprits, et ceux qui sont à gauche désignent les mauvais esprits ? Ce n’est pas précisé, mais la référence  à sa droite et à sa gauche peut le suggérer. Je n’affirme pas que c’est le cas, mais ça reste du domaine du possible. Ce que nous pouvons affirmer par contre, c’est que l'armée des cieux comprend les créatures célestes qui composent le conseil secret, et qu’en son sein il y a de mauvais esprits et de bons esprits.


Ensuite, Dieu va poser une étrange question à l’ensemble du conseil secret, une question suivie d’une délibération qui durera jusqu'à ce que Dieu accepte l'une des idées proposées par un des esprits présents. Dieu donne alors à cet esprit l'autorité d'aller accomplir la décision qui a été validée par son conseil secret. Comme nous l’avons lu, la question concerne le plan de séduction qui doit être mis en place afin de provoquer la mort d’Achab. Après différentes propositions, c’est finalement la stratégie d’un des êtres spirituel qui est retenue. Il propose de séduire Achab en agissant comme un esprit de mensonge par l’intermédiaire des faux prophètes. Le reste du récit confirme que les choses se sont déroulées comme prévu : Achab a été trompé par les faux prophètes, et il a été mortellement blessé sur le champ de bataille.


Une réalité qui interpelle


Je suis conscient que ce texte soulève plusieurs questions, car ce qui est décrit ici met à mal notre conception de Dieu. Comment peut-il se  servir d’un esprit de mensonge pour provoquer la perte d’un être humain ? La réponse est simple : parce qu’il est Dieu ! Cela signifie que Dieu est souverain, et qu’il agit comme il l’a décidé sans avoir à rendre des comptes à qui que ce soit. Lorsque Dieu exécute ses jugements, il utilise les moyens qu’il veut, que cela nous plaise ou non. Il ne va pas se justifier devant les conciles, les synodes ou les magistères, ni leur demander leur autorisation. Le Ps 115.3 déclare : Notre Dieu est au ciel, Il fait tout ce qu'il veut. Il est temps que les chrétiens acceptent que Dieu soit et fasse ce qu’il dit être et faire dans les Saintes-Ecritures.


Regardez ce que Dieu déclare dans Es 45.7 : Je forme la lumière, et je crée les ténèbres, Je donne la prospérité, et je crée l'adversité ; Moi, l'Éternel, je fais toutes ces choses. Les mots lumière et ténèbres sont à prendre dans un sens moral. Cela signifie que le bien et le mal n’échappent pas à la souveraineté de Dieu, que c’est lui qui contrôle leur manifestation. De la même façon, la prospérité et l’adversité sont des outils entre les mains de Dieu : il les programme pour qui il veut. Je comprends que nous ayons du mal à accepter une telle dissonance chez Dieu, mais cela est dû au fait que notre conception de Dieu ne repose pas toujours exclusivement sur les Saintes-Ecritures. Il n’est donc pas étonnant que Dieu nous disent dans Es 55.8-9 :

8 Car mes pensées ne sont pas vos pensées, Et vos voies ne sont pas mes voies, Dit l'Éternel.

9 Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, Autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, Et mes pensées au-dessus de vos pensées.


Il y a des choses que nous ne comprenons pas au sujet de Dieu. Nous les acceptons avec une crainte respectueuse, car nous savons qu’il est souverainement bon et juste. Et si certains de ses actes nous dépassent et ébranlent notre raisonnement, nous devons nous souvenir de ce qu’il dit dans Es 40.26 : Levez vos yeux en haut, et regardez ! Qui a créé ces choses ? Qui fait marcher en ordre leur armée ? Il les appelle toutes par leur nom ; Par son grand pouvoir et par sa force puissante, Il n'en est pas une qui fasse défaut. Quand Il est question de leur armée, cela se réfère à l’armée des cieux, c’est-à-dire aux innombrables êtres spirituels qui sont au service de Dieu. Que Dieu fasse appel à eux quand il veut qu’ils accomplissent une mission, ressort de la phrase : « Il les appelle toutes par leur nom ». Sont-ils obéissants quand Dieu leur donne un ordre ? Certainement, car le verset se termine ainsi : « Il n'en est pas une qui fasse défaut ».


Une photo du livre intitulé "Equipés pour la victoire" sur un fond noir

Dieu et le mal


Il est temps également que les chrétiens aient du monde spirituel une connaissance plus conforme à ce qui est écrit dans la Bible. Le monde spirituel est peuplé d’une multitude de créatures célestes bonnes et mauvaises, et elles sont toutes soumises à Dieu. Il n’y a pas Dieu d’un côté et Satan d’en autre côté. Non ! Il y a Dieu tout en haut, et en-dessous il y a toutes les autres créatures qui lui sont soumises, Satan y compris. Mais il y a un autre problème que soulève ce texte : étant donné que la Bible dit que Dieu ne peut pas voir le mal, comment peut-il accepter que de mauvaises créatures célestes soient présentes dans son conseil secret ? C’est ce que dit en l’occurrence Ha 1.13 : Tes yeux sont trop purs pour voir le mal, Et tu ne peux pas regarder l'iniquité.


Il faut savoir que les fausses conceptions découlent souvent d'un verset que l’on a sorti de son contexte pour l’appliquer à d'autres passages bibliques. C’est ainsi que de nombreux croyants ont appliqué ce passage d’Ha 1.13 à la crucifixion de Jésus-Christ lorsqu’il s'est écrié dans Mt 27.46 : Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ? Puisque Jésus est devenu péché pour nous sur la croix selon 2 Co 5.21, Dieu a dû tourner le dos à son Fils car il ne peut pas regarder l’iniquité. C’est pourquoi certains croient que Dieu ne permettrait jamais à des êtres célestes déchus et mauvais d'être en sa présence. Mais de telles affirmations font sortir les paroles d'Ha 1.13 de leur contexte. Laissez-moi vous montrer pourquoi. En fait, le prophète Habakuk priait Dieu et utilisait une figure de style pour parler de la sainteté de Dieu. Ses paroles ne signifient pas que Dieu est incapable de voir le mal, parce que nous savons que Dieu voit le mal tout le temps, étant donné qu’il voit tout ce que nous faisons...


Le sixième chapitre de la Genèse nous dit que Dieu a vu l'extrême méchanceté de la terre et qu'il a décidé d'envoyer le déluge. Dans Ge 11, il a vu la rébellion humaine à Babel. Dans 1 Rois 22, nous apprenons qu'il y avait dans la salle du trône de Dieu, un être céleste qui s'est porté volontaire pour devenir un esprit de mensonge afin de séduire le roi Achab. Dieu a ainsi permis à un mauvais esprit d'être en sa présence. L'affirmation du prophète selon laquelle les yeux de Dieu sont trop purs pour voir le mal, fait référence à la vérité selon laquelle Dieu ne peut pas approuver le mal qu'il voit, ni être contaminé par ce mal. Cela se réfère à sa sainteté et à sa justice, et non au fait qu’il ne peut supporter la moindre présence du mal.


Un témoin humain du conseil divin


Maintenant, intéressons-nous à un autre texte qui lui, se trouve dans la section prophétique de la Bible. Il s’agit de Za 3.1-7 :

1 Il me fit voir Josué, le souverain sacrificateur, debout devant l'ange de l'Éternel, et Satan qui se tenait à sa droite pour l'accuser.

2 L'Éternel dit à Satan : Que l'Éternel te réprime, Satan ! que l'Éternel te réprime, lui qui a choisi Jérusalem ! N'est-ce pas là un tison arraché du feu ?

3 Or Josué était couvert de vêtements sales, et il se tenait debout devant l'ange.

4 L'ange, prenant la parole, dit à ceux qui étaient devant lui : Otez-lui les vêtements sales ! Puis il dit à Josué : Vois, je t'enlève ton iniquité, et je te revêts d'habits de fête.

5 Je dis : Qu'on mette sur sa tête un turban pur ! Et ils mirent un turban pur sur sa tête, et ils lui mirent des vêtements. L'ange de l'Éternel était là.

6 L'ange de l'Éternel fit à Josué cette déclaration :

7 Ainsi parle l'Éternel des armées : Si tu marches dans mes voies et si tu observes mes ordres, tu jugeras ma maison et tu garderas mes parvis, et je te donnerai libre accès parmi ceux qui sont ici.


Dans cette vision, Zacharie voit la salle du conseil secret de Dieu où son armée céleste se tient devant lui. Parmi les êtres célestes, se trouve Satan qui se met à accuser Josué, le souverain sacrificateur qui revient d’exil au 6ème siècle avant J.C. Dieu est appelé « l'Éternel des armées » au v.7 parce qu'il est entouré de ses fils célestes qui remplissent divers rôles. Mais un personnage sort du lot : c’est l'ange de l'Éternel. Ce n’est pas n’importe quel ange, car l’expression sert normalement à désigner le Christ pré-incarné lorsqu’il parle ou agit pour la Trinité. Quand la fin du v.5 dit : L'ange de l'Éternel était là, on voit bien que c’est un être à part, et non un simple représentant de la classe angélique. D’ailleurs, c’est devant l'ange de l'Éternel que Josué se tient debout, accusé par Satan. C’est pourquoi quand le v.2 déclare : L'Éternel dit à Satan : Que l'Éternel te réprime, Satan ! Il s’agit de Dieu le Fils, c’est-à-dire de l’ange de l’Eternel, qui prononce un jugement de Dieu le Père contre Satan.


La souveraineté divine de cet ange est clairement exprimée dans le v.4 : L'ange, prenant la parole, dit à ceux qui étaient devant lui : Otez-lui les vêtements sales ! Quels sont ceux qui étaient devant lui ? Il s’agit des êtres célestes du conseil secret qui sont présents pour exécuter les ordres de Dieu. Le v.5 nous dit ce qu’ils font : ils mirent un turban pur sur sa tête, et ils lui mirent des vêtements. Ces créatures célestes sont nombreuses et actives, obéissant aux ordres de l’ange de l’Eternel. Mais notons la promesse que Dieu fait à Josué dans le v.7, s’il marche dans l’obéissance à ses ordres : je te donnerai libre accès parmi ceux qui sont ici. Qu’est-ce que ça veut dire ? Eh bien Dieu est en train de dire à Josué qu’il pourra assister à certaines cessions du conseil secret pour être informé en direct des décisions divines, comme ce fut le cas pour le prophète Michée dans 1 R 22.


J’espère que vous comprenez l’immense et exceptionnel privilège qui est accordé à Josué, le souverain sacrificateur ? Dieu lui promet qu’il aura exceptionnellement accès à certaine cessions du conseil secret. Cela nous rappelle ce que déclare Jé 23.18 : Qui donc a assisté au conseil de l'Éternel pour voir, pour écouter sa parole ? Il y a donc un conseil secret réservé uniquement à des entités spirituels, mais parfois accessible aussi à des êtres humains sous certaines conditions et par autorisation et volonté expresses de Dieu. La Bible indique que la marque d'un vrai prophète est qu’il peut se tenir au milieu du conseil secret pour recevoir les directives de Dieu, alors que le faux prophète ne fait pas cet expérience.


Le fonctionnement du conseil secret de Dieu


Il ressort de ces textes, qu’il existe des procédures légales que le conseil secret met en œuvre lorsqu'il délibère sur le cas d'une nation ou d'un responsable qui passe en jugement. Il y a la convocation de l'accusateur et de l'accusé, la présentation du cas et la prise de position devant Dieu, l'appel de Dieu aux propositions du conseil, et les jugements exécutés par les membres du conseil. Ces mêmes éléments sont présents de manière plus implicite dans d'autres passages. Citons par exemple la vision que le prophète Esaïe a eu du trône céleste entouré des séraphins, et qu’il rapporte dans le chapitre six de son livre. A un moment donné, le prophète entend cette demande au v.8 : Qui enverrai-je, et qui marchera pour nous ? Il est évident que cet appel s’adressait à Esaïe étant donné qu’il était le seul être humain à être présent à ce moment précis. Mais ce qui est important, c’est le pronom « nous » utilisé par Dieu. Le « nous » ici ne désigne pas la Trinité, mais les créatures célestes qui entourent le trône dans la salle du conseil secret de Dieu. On retrouve ce même type de pluriel dans Ge 11.5-8 lorsque Dieu décida d’intervenir lors de la construction de la ville et la tour de Babel :

5 L'Éternel descendit pour voir la ville et la tour que bâtissaient les fils des hommes.

6 Et l'Éternel dit : Voici, ils forment un seul peuple et ont tous une même langue, et c'est là ce qu'ils ont entrepris ; maintenant rien ne les empêcherait de faire tout ce qu'ils auraient projeté.

7 Allons ! descendons, et là confondons leur langage, afin qu'ils n'entendent plus la langue, les uns des autres.

8 Et l'Éternel les dispersa loin de là sur la face de toute la terre ; et ils cessèrent de bâtir la ville.


Lorsque Dieu vit que les hommes s’appliquaient à construire une ville et une tour afin de rester ensemble, il décida de stopper les travaux et d’obliger les hommes à se répandre sur toute la terre comme il l'avait ordonné auparavant à Noé dans Ge 9.1 : Dieu bénit Noé et ses fils, et leur dit : Soyez féconds, multipliez, et remplissez la terre. Mais notons ce que Dieu dit dans Ge 11.7 : Allons ! descendons, et là confondons leur langage. Pourquoi emploie-t-il le pluriel ? A qui Dieu s'adresse-t-il ? Il ne s’agit pas d’un dialogue inter-trinitaire, comme on pourrait le penser, car le Père n’a pas besoin d’informer le Fils et le Saint-Esprit de ce qu’ils vont faire. Non ! Il est beaucoup plus probable que Dieu s'adresse aux créatures célestes de son conseil secret, ceux qui sont en même temps chargés d’exécuter sa décision. C’est ainsi que quand le v.8 déclare que l'Éternel les dispersa loin de là sur la face de toute la terre, le travail fut accompli par les membres de son conseil.


Une preuve supplémentaire


C’est un scénario identique que l’on trouve dans le chapitre dix-huit de la Genèse, lorsque Dieu a informé Abraham qu’il est venu vérifier si les rumeurs concernant Sodome et Gomorrhe étaient fondées. Tout d’abord, nous lisons dans les deux premiers versets :

1 L'Éternel lui apparut parmi les chênes de Mamré, comme il était assis à l'entrée de sa tente, pendant la chaleur du jour.

2 Il leva les yeux, et regarda : et voici, trois hommes étaient debout près de lui. Quand il les vit, il courut au-devant d'eux, depuis l'entrée de sa tente, et se prosterna en terre.


Notons que l’identité de ces trois hommes est dévoilée dans les versets qui suivent : il s’agit de Dieu accompagné de deux êtres célestes sous forme humaine. Plus loin, Dieu s'adresse aux deux hommes qui l’accompagnaient, car nous lions dans les v.16-17 :

16 Ces hommes se levèrent pour partir, et ils regardèrent du côté de Sodome. Abraham alla avec eux, pour les accompagner.

17 Alors l'Éternel dit : Cacherai-je à Abraham ce que je vais faire ?...


Ce n’est pas à Abraham que Dieu parle, car le dialogue entre lui et le patriarche ne commence qu’à partir du v.23 où nous lisons : Abraham s'approcha, et dit : Feras-tu aussi périr le juste avec le méchant ? Donc dans le v.17 Dieu s’adresse aux deux êtres célestes. Voici comment se passe cet échange et quel en est l’aboutissement. Nous lisons dans les v.18-22 :

18 Abraham deviendra certainement une nation grande et puissante, et en lui seront bénies toutes les nations de la terre.

19 Car je l'ai choisi, afin qu'il ordonne à ses fils et à sa maison après lui de garder la voie de l'Éternel, en pratiquant la droiture et la justice, et qu'ainsi l'Éternel accomplisse en faveur d'Abraham les promesses qu'il lui a faites...

20 Et l'Éternel dit : Le cri contre Sodome et Gomorrhe s'est accru, et leur péché est énorme.

21 C'est pourquoi je vais descendre, et je verrai s'ils ont agi entièrement selon le bruit venu jusqu'à moi ; et si cela n'est pas, je le saurai.

22 Les hommes s'éloignèrent, et allèrent vers Sodome. Mais Abraham se tint encore en présence de l'Éternel.


Dieu s’adresse toujours aux deux hommes qui l’accompagnent. Il leur parle de son plan pour Abraham aux v.18-19. Ensuite aux v.20-21 il annonce son projet pour les villes de Sodome et Gomorrhe coupables toutes les deux de comportements impies. Dieu dit au v.21 : je vais descendre, et je verrai s'ils ont agi entièrement selon le bruit venu jusqu'à moi. Mais comment accomplit-il ce qu’il vient de dire ? Le v.22 le précise : Les hommes s'éloignèrent, et allèrent vers Sodome. Dieu dit descendre pour voir, mais ce sont les deux créatures célestes sous formes humaines qui se chargent de l’action en elle-même. Ces deux êtres spirituels sous forme humaine font partie de l’armée des cieux et sont chargé d’aller enquêter et d’exécuter la sentence de Dieu dans les deux villes impies, comme le confirme le suite du récit.


Pour récapituler : les huit premiers versets du sixième chapitre de la Genèse, nous apprennent que des créatures célestes faisant partie du conseil secret de Dieu, de l’armée des cieux, se sont unis à des femmes, et ont engendrés des géants. Nous avons découvert dans cette étude que les membres du conseil secret de Dieu, de l’armée des cieux, comprennent autant des mauvais esprits que des bons esprits, et qu’ils sont à son service, obligés d’exécuter ses ordres. Cela nous conduit à trois questions importantes : 1) Les fils de Dieu se sont-ils unis aux filles des hommes sur ordre de Dieu ? 2) Comment des créatures célestes peuvent-elles procréer, qui plus est, avec des êtres humains ? 3) Qui étaient les géants qui sont nés de cette union, et quel est leur lien avec le déluge ? C’est ce que nous verrons dans nos prochaines études.


À bientôt...


miniature de la vidéo YouTube "le conseil secret de Dieu"

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page